Aventure précédentePrevious adventure:
L'ouest de la MacédoineWest Macedonia
Aventure suivanteNext adventure:
MonténégroMontenegro
Contes Photos
Vers Elbasan
Prêts pour la pluie?
Frontière Macédoine-Albanie encore sous les nuages
Grande descente vers l'Albanie: le temps se dégage
Montagnes et fleurs fushias: un beau tableau d'Albanie
Le fleuve Shkumbin en Albanie
Le fleuve Shkumbin en Albanie
Une petite ville au bord du fleuve Shkumbin en Albanie
Les gorges du Shkumbini en Albanie
Arrivée à Elbasan, notre première étape en Albanie
Elbasan
Oranger en fleurs
Chiens qui sentent la fleur?!
Aqif Pashe Elbasan: activiste pour la cause nationale Albanaise
Petit train d'Elbasan
Casserole de veau avec tomates, oignons, huile d'olive
Fërgesë d'Elabasan: oeuf, feta, tomates, poivrons et persil
Poivrons pfarcis au riz et aux légumes
Desserts plus sucrés que le sucre (dixit Steppe FM)
Jolie mosquée éclairée à Elbasan
Tour des remparts de Elbasan
Mosquée moderne à Elbasan
Le toit du ancien hamam de Elbasan
Vieille ville de Elbasan
Les remparts de Elbasan
La rue principale de Elbasan
Notre quartier à Elbasan
Un beau bazar de câbles à Elbasan
Vers Durrës
Départ d'Elbasan sous le soleil
Montagnes autour d'Elbasan
Plantation d'oliviers à flanc de colline
La plateau entre Elbasan et Durrës
Vignes en Albanie
Un âne sur la route albanaise
Un abri de bus «Babakite»!
Mosquée à Peqin
Église à Peqin
EuroVelo 8 le long d'une 2x2 voies
Centre-ville de Kavajë
Mosquée et tour de l'horloge à Kavajë
Centre-ville de Kavajë et voitures allemandes
Centre-ville de Kavajë et orage qui se rapproche!
L'orage nous a rattrapés
Coucher de soleil à Durrës vu de notre balcon
Durrës
L'amphithéâtre romain de Durrës
Mosaïques dans l'amphithéâtre de Durrës
Galerie sous le théâtre
Chapelle sous le théâtre
Une Golf un peu spéciale...
Une Golf un peu spéciale...
Amis de la police, amis du café...(hommage à David Dufresne)
Place de la mairie à Durrës
Vers Tirana
Devant notre immeuble avec Ivo à Durrës
Avec Ivo face à la mer
Avec Ivo face à la mer
Départ de Durrës
Les raccourcis de François au milieu des résidences
Quand on ne trouve pas le début de la piste cyclable et que finalement Ivo nous montre le chemin!
Ivo nous accompagne à vélo sur les premiers kilomètres
Piste cyclable de Durrës
Sufllaqe: une sorte de kebab local avec des frites pour 1.50€
Imposante bâtisse à l'entrée de Tirana sur l'autoroute
Entrée de Tirana
Tirana
I love Tirana
Opéra de Tirana
Place Skënderbej à Tirana
Mosquée Et'hem Bej à Tirana
Mosquée Et'hem Bej à Tirana
Statue de Skënderbej à Tirana
Bâtiment «papier cadeau» à Tirana
Bunker-musée à Tirana
Bunker-musée Bunk'Art 2
Bunker-musée: un micro caché dans un balai
Bunker-musée: surveillance des voisins
Bunker-musée
Bunker-musée
Accident de bus à Tirana en avril 2022
Berat
Forteresse de Berat en Albanie
Forteresse de Berat en Albanie
Forteresse de Berat en Albanie
Forteresse de Berat en Albanie
Notre chien du jour à Berat
Notre chien du jour à Berat
Forteresse de Berat en Albanie
Quartier Gorica à Berat en Albanie
Depuis la forteresse de Berat en Albanie
Forteresse de Berat en Albanie
Église de la Trinité à Berat
Ruelle de Berat
Drôles de cheminées à Berat
Ruelle de Berat
Ruelle de Berat
Iconostase de l'église de la Dormition à Berat
Forteresse de Berat en Albanie
Forteresse de Berat en Albanie
Église de la Trinité
Église de la Trinité à Berat
Forteresse de Berat en Albanie
Forteresse de Berat en Albanie
Forteresse de Berat en Albanie
Église de la Trinité
Forteresse de Berat en Albanie
Ville de Berat
Berat: la ville des 1000 fenêtres
Église de Saint-Spyridon
Église de Saint-Spyridon
Église de Saint-Spyridon
Saint-Spyridon
Berat: la ville des 1000 fenêtres
Berat: la ville des 1000 fenêtres
Berat: la ville des 1000 fenêtres
Berat: la ville des 1000 fenêtres
Berat: la ville des 1000 fenêtres
Berat: la ville des 1000 fenêtres
Tomate farcie au riz
Aubergine farcie aux légumes
Byrek aux courgettes
Ferguësë: ricotta, oeuf, tomates
Petit-déjeuner chez Tomor
Mosquée du Roi à Berat
Berat
Musée ethnographique à Berat
Tenues traditionnelles
Tenues traditionnelles
Tenues traditionnelles
Puit
Salon d'été
Salle à manger
Cuisine
Chambre d'amis
Métier à tisser (Berat)
Chambre (Berat)
Salon d'été (Berat)
Berat
Berat
Berat
Berat
Berat
Vers Lezhë
Belles voies cyclables séparées à Tirana
Petit pont en piteux état...
Franchissement du petit pont avec précaution...
Pause dans un café-market sur la route
Pause dans un café-market sur la route
Belle vue sur les montagnes du nord de l'Albanie
Une croix sur un sommet
Lezhë: vue de notre appartement sur le fleuve
Lezhë: vue de notre appartement sur la forteresse
Forteresse de Lezhë
Forteresse de Lezhë
Cathédrale
Cathédrale de Lezhë
Cathédrale de Lezhë
Mausolée de Skënderbej
Skënderbej
Mausolée de Skënderbej
Casque de Skënderbej
Mausolée de Skënderbej
Statue à Lezhë
Fixation cassée
Fixation cassée
Fixation cassée
Fixation cassée
Vers Shkodër
Vue sur la mer Adriatique depuis Lezhë
Vue sur la mer Adriatique depuis Lezhë
16 000 km parcourus!
Lezhë en Albanie
Nord de l'Albanie
Forteresse de Shkodër
Lac de Shkodër
La forteresse de Shkodër et le Drin
La forteresse de Shkodër
La forteresse de Shkodër
Mosquée de plomb à Shkodër
Mosquée de plomb à Shkodër
Shkodër
Rue piétonne de Shkodër
Mosquée à Shkodër
Mère Thérésa à Shkodër
Mosquée à Shkodër
Cathédrale à Shkodër
Shkodër
Mosquée peinte à Shkodër
Musée Marubi de la photographie à Shkodër
Photo du musée de Shkodër
Photo du musée de Shkodër
Photo du musée de Shkodër
Photo du musée de Shkodër
Forteresse de Rozafa
Le pont de la Buna et le lac de Shkodër
Shkodër
Le Monténégro vu depuis la forteresse
Forteresse de Rozafa à Shkodër
Forteresse de Rozafa à Shkodër
Église du XIIIème siècle de la forteresse Rozafa à Shkodër
Lampes à huile exposées dans la forteresse de Rozafa
Musée de la forteresse de Rozafa à Shkodër
Musée de la forteresse de Rozafa à Shkodër
Musée de la forteresse de Rozafa à Shkodër
Musée de la forteresse de Rozafa à Shkodër
Chaise en bois ciselé à Rozafa
Chaise en bois ciselé à Rozafa
Forteresse de Rozafa à Shkodër
Forteresse de Rozafa à Shkodër
Avec Akim
Akim à Shkodër
Arrivée d'Akim à Shkodër
Promenade à vélo de Shkodër à Shirokë
Les parkings vélos sont nombreux à Shkodër
En balade
Sur la piste cyclable de Shkodër
Pause drone pour voir la forteresse Rozafa sans avoir à gravir la colline
Sur le pont de la Buna... plein de trous!
Heu-reux!
Contents!
Papote à vélo
Oh c'est beau...
Le lac de Shkodër
Le lac de Shkodër
Le lac de Shkodër
Notre chien du jour
Sieste au soleil
L'équipe du jour
Un quartier de bric et de broc
La forteresse Rozafa vue du pont de la Buna

Dix-huitième frontière

ОхридOhrid - Elbasan
Le long du Shkumbini

Dimanche 1er mai

Montagnes et fleurs fushias: un beau tableau d'Albanie

Le gros avantage des Balkans c'est que désormais la plupart des pays sont de petite surface et nous pouvons donner l'impression de rouler super vite. Par exemple, aujourd'hui nous franchissons une nouvelle frontière, trois semaines après la précédente. Nous n'avons cependant parcouru que 500km en Macédoine et pourtant nous avons bien visité.
Cependant, ce matin, il faut quitter la Macédoine et ce n'est pas si facile, il faut aller chercher la frontière au niveau d'un col à environ mille mètres d'altitude. Nous partons du lac ОхридOhrid à 700m donc ça nous occupe une bonne heure et demi. Et ça permet de se réchauffer car il a plu une partie de la nuit et jusqu'à notre départ à 9h et il fait un peu frais. Cependant la pluie cessera juste avant notre départ et nous aurons du soleil en Albanie et il fera plutôt chaud.
Au moment de partir, nos propriétaires qui étaient adorables nous offrent des cadeaux culinaires (du ajvar et des biscuits faits maison). De quoi nous laisser encore des bons souvenirs de ce pays... mais il faut continuer.

Le fleuve Shkumbin en Albanie

Le passage de frontière est assez rapide (il faut faire la queue derrière 4-5 voitures mais ça dépote). Depuis aujourd'hui, il n'y a même plus besoin de certificat de vaccination ou de test PCR pour entrer en Albanie. Facile! Nous changeons notre drapeau dès le poste frontière car avec la très grosse communauté albanaise en Macédoine, il était très facile de se procurer le drapeau en avance.
Ensuite, il nous faut descendre le Shkumbini pendant 60km jusque la ville d'Elbasan, notre première étape albanaise. C'est sur une nationale mais il n'y a pas trop de trafic, les gens sont assez prudents et même s'il n'y a généralement qu'une voie dans chaque sens, c'est relativement large.
La route se passe vite, et on commence à discerner quelques différences avec la Macédoine. Nous restons deux nuits à Elbasan car il y a pas mal de choses à visiter.

superwanchan






Inscrivez-vousSign-up
Mot de passe oubliéForgot your password

Tu souhaites:

  • Un affichage personnalisé?
    (caractères japonais, images de fond)
  • Participer aux jeux-concours?
  • Réagir à nos articles?
  • Recevoir notre newsletter?

Alors inscris-toi!

Would you like:

  • To customize the display?
    (japanese letters, backgrounds)
  • To play our quizz?
  • To comment our texts?
  • To receive our newsletter?

Then sign up!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Nos photos en Albanie

sound-off sound-on

Elbasan
Premières impressions

Lundi 2 Mai 2022

Les remparts d'Elbasan

Première journée en Albanie: qu'a t-on remarqué? D'abord quelque chose qu'on ne peut pas vous montrer. C'est l'odeur des fleurs et celle des fleurs d'oranger en particulier. On l'a sentie d'abord à vélo, puis en arrivant à notre appartement devant lequel se trouve un oranger en fleur et ensuite en se promenant dans la ville. C'est un délice!
L'autre chose qu'on a remarquée assez vite, c'est que la route principale était fermée à la circulation dimanche en fin d'après-midi. Les gens l'envahissent, à pied ou à vélo, des groupes de filles d'un côté, les garçons de l'autre, mais aussi des familles. C'est le fameux xhiro (qui se prononce djiro, à l'italienne). Notre guide nous avait prévenu, après la journée de travail, les gens se promènent à pied, font un tour.

Notre oranger en fleurs

L'albanais est une langue bien particulière, avec un alphabet latin de 36 caractères. Certaines consonnances ressemblent à l'italien. Mais pour le moment, ça ne ressemble à rien de ce qu'on a pu apprendre jusque là. On a donc commencé à mémoriser quelques phrases passe-partout. Heureusement dans les commerces, beaucoup de gens parlent anglais, parfois juste quelques mots et c'est suffisant.
La monnaie est particulière aussi, ce sont des lekë: 1€ = 120 lekë. C'est deux fois moins que les denars macédoniens. Ici à Elbasan, nous avons loué un grand appartement au rez-de-chaussée, avec une chambre, une cuisine, une salle à manger et une salle de bain, le tout pour 18€ la nuit. C'est très grand et le tandem entre facilement dans le salon. Parfait!
Côté gastronomie, nous avons encore beaucoup à découvrir. Nous avons néanmoins déjà repéré de nombreuses boulangeries qui font de très grands pains. Il y a encore des vendeurs de burek, ces feuilletés fourrés au fromage ou aux épinards qu'on trouve depuis la Turquie. Pour les glaces il suffit de chercher l'enseigne "Akullore". Les baklavas sont encore présents. Nous avons aussi goûté une spécialité locale: le fërgesë. Un mélange d'oeufs brouillés avec de la feta, des tomates et des oignons. Délicieux!
Les chiens errants sont toujours dans les rues, comme en Ukraine, en Géorgie, en Arménie, en Turquie, en Bulgarie et en Macédoine. Çva va nous faire bizarre quand ce ne sera plus le cas! Ici il y a aussi beaucoup de gens qui font les poubelles. Mais c'était déjà le cas en Macédoine. Sauf qu'ici, la richesse a tendance à s'étaler plus ostensiblement. Il y a des palaces, des voitures de luxe qui semblent pas avoir vraiment leur place par ici.

Plats typiques d'Elbasan

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Elbasan - Durrës
Retour à la Méditerrannée

Mardi 3 mai 2022

Départ d'Elbasan sous le soleil

Ce matin, au départ d'Elbasan, dans notre petite ruelle, il y a plein de ménagères qui s'affairent (principalement à discuter). Et forcément, nous avons fait sensation en sortant notre tandem, puis notre remorque, puis en chargeant les bagages. Cependant, si on comprenait à peu près le bulgare ou le macédonien, on ne comprend strictement rien à l'albanais. C'est la plus vieille langue d'Europe et elle ne ressemble à aucune autre... Alors on montre notre carte de l'Europe et on parle avec les mains, ça suffit pour des petites conversations sans enjeux.

Un âne sur le bord de route

Aujourd'hui encore, on va passer par tous les temps. Quand on part vers 9h, il fait beau et assez chaud et nous continuons de descendre vers la mer. Les trentes premiers kilomètres se font sur une nationale avec un trafic pas très dense et un accôtement bitumé et assez large, donc c'est pas mal. Ensuite nous rejoignons l'itinéraire Eurovélo 8. Ça ne garantit pas forcément un confort pour rouler mais nous prévoyons de le suivre pendant 500km environ. La portion d'aujourd'hui n'est pas trop mal même si vers la fin, il y a beaucoup de travaux et ça nous fera passer dans des chantiers et dans des chemins de sable... Mais dans l'ensemble, ça roule bien sur des routes plutôt calmes.

L'orage se rapproche à Kavajë

Nous ferons une pause dans un café de la place principale de Peqin (rien à voir avec la Chine): au programme, jus de fruit et burek (orthographié byrek ici). Pendant que Sandrine attend que le byrek sorte du four, les deux mamies du magasin lui font remarquer (et c'est déjà la deuxième fois aujourd'hui!) que son bracelet tressé a une signification particulière ici. C'est le symbole de la fête de l'été «Dita e Verës» ou plutôt du retour du printemps. Un peu comme en Bulgarie avec les Martenitsi, ici on tresse aussi des bracelets de fils rouge et blanc, on les porte jusqu'à l'arrivée des premières hirondelles. Ensuite on les accroche aux arbres pour que les oiseaux les emportent pour faire leur nid. En Albanie cette fête a lieu le 14 mars et c'est un jour férié. Evidemment on n'a pas tout compris sur le moment lorsque les mamies mimaient un oiseau et nous montrait des arbres dehors... Mais un peu plus tard, lorsque nous rencontrerons notre hôte anglophone Ivo, nous lui demanderons des explications. Et avec un peu de recherche sur internet, on a réussi à démêler toute l'histoire!

Vue de notre balcon à Durrës

La journée faisant 82km, nous ferons une deuxième pause à Kavajë où nous prendrons glaces et café latte. Nous avons retrouvé des pays où les glaces sont très bon marché (moins de un euro les deux boules!) alors on en profite. Mais on prend le café pour se réchauffer car en s'approchant de la mer le ciel est devenu noir et deux minutes après qu'on se soit assis au café de Kavajë, une intense averse a commencé. En cinq minutes les caniveaux, puis les carrefours ont été inondés et nous avons commencé à avoir un peu froid.
Fin de la journée sous la pluie, mais elle cessera un peu avant notre arrivée à Durrës, une des plus grosse station balnéaire d'Albanie. Nous y avons loué un petit appartement face mer pour trois nuits et il y a beaucoup à faire dans les environs.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Vue sur la mer Adriatique

Mercredi 4 et jeudi 5 mai 2022

Centre de Durrës: palmiers et nouvelle mosquée

L'avantage d'un appartement au bord de la mer, c'est qu'on n'a pas vraiment besoin de sortir pour profiter du beau temps et de la belle vue! On est quand même sortis pour visiter Durrës. Nous avons visité l'amphithéâtre romain en plein centre ville. Dans ses galeries se trouvent d'ailleurs une chapelle et des mosaïques murales plutôt rares.
Le centre-ville est très commerçant. Les palmiers bordent les rues. Les glaciers sont nombreux. On est aussi allés sur la plage du centre-ville, qui est moins agréable que celle qui est face à notre appartement finalement. Et franchement après avoir connu Merlimont, il y a peu de plages qui soient aussi agréables. Les trotinettes qu'on trouvait en bord de mer en Turquie nous ont manqué. Ici il n'y en a pas. Et pourtant c'est un super moyen de découvrir une longue plage (quand on est vieux et fatigués).
Ici c'est un peu une petite Italie. À part les glaciers, on trouve aussi et surtout des pizzerias et des restaurants de pâtes aux fruits de mer. Il faut dire qu'il y a eu une forte émigration albanaise vers l'Italie à la chute de l'Empire Soviétique. En un jour, 22000 personnes ont pris le bateau à Durrës pour rejoindre l'Italie voisine! Depuis, certains sont revenus et aujourd'hui beaucoup de gens parlent italien par ici.

Amphithéâtre romain à DurrësMosaïques de l'amphithéâtre

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Durrës - Tiranë
Welcome to Tirana

Vendredi 6 mai 2022

Avec Ivo avant de quitter Durrës

Dans la langue albanaise, les noms ont une forme définie et une forme indéfinie, cela est vrai aussi pour les noms de ville. Ainsi, lorsque nous arriverons à Tirana, le panneau indiquera Tiranë mais c'est tout à fait normal. Pour le clin d'oeil à Manu Chao, nous préférons la première version, même si il faut bien l'admettre, ici, ça n'a rien à voir avec la frontière mexicaine. À part peut-être la poussière qu'on a mangée toute la journée et les poulets qui se baladent le long des routes.
Depuis Durrës, nous avons choisi une route assez calme qui fait quelques détours mais ça ne fait que 45km presque plats donc ça passe très vite. Ivo, notre proprio de ces derniers jours, nous fera même la gentillesse de nous accompagner à vélo sur les premiers kilomètres.

Welcome to Tirana

Dehors, le temps est très gris et doux. Nous ferons une pause dans un bar-kebab à mi-chemin dans le petit village de Marikaj. Plusieurs morceaux de la route sont en travaux, une partie longe l'autoroute (ça fait du bruit et ça pue) mais globalement on roule bien et nous atteignons la capitale du pays en début d'après-midi.
Nous avons loué un grand appartement, vraiment pas cher (27€/nuit), au rez-de-chaussée, dans le centre. Ce sera notre base pour la semaine qui vient. Finalement, nous ferons les excursions que nous avions prévues à Durrës depuis ici.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Découverte de Tirana
Cafés, vélos et... pas que!

Du 7 au 13 mai 2022

Skënderbej et la mosquée Et'hem Bej derrière

On nous avait prévenu: Tirana c'est plein de circulation et c'est bruyant. C'est vrai. Il y a des voitures partout, ça n'avance que très lentement. En plus il y a peu de zones piétonnes (si on compare avec СкопјеSkopje par exemple). Par contre, il y a beaucoup de vélos et des pistes cyclables sur les grandes artères, bien séparées des voies voitures. C'est déjà pas si mal.
À Tirana, comme ailleurs en Albanie, on trouve des cafés partout. Et ils sont pleins à toutes heures. Il y a souvent des terrasses. On y sirote un café, une limonade, même du sahlep, cette boisson qu'on trouvait en Turquie ou du café turc.

La mosquée Et'hem Bej

Pour découvrir la ville, on a fait une visite guidée à pied. C'est gratuit mais les pourboires sont les bienvenus. On a d'abord vu l'immense place Skënderbej, centrale, et sa statue du héros national Skënderbej (1405-1468) qui s'est battu pour l'indépendance de l'Albanie contre l'Empire Ottoman (sans succès). Ensuite on a vu la vieille mosquée peinte Et'hem Bej. Peinte à l'intérieur et à l'extérieur comme celle de Tetovo en Macédoine, mais en moins impressionant quand même. On a également vu des cathédrales orthodoxes.
Petit détail de la visite: suite à un accident de la route il y a quelques jours, un bus ayant heurté une voiture, s'est retrouvé en travers de la rivière. Il est planté bien au milieu des deux rives. Il a été décidé de le laisser là comme avertissement. Les Albanais sont à priori connus pour conduire comme des fous...

Entrée du musée Bunk'Art 2, dans un bunker

Pour découvrir la ville, on a aussi décidé de visiter deux musées: le musée de l'histoire nationale (remontant à 8000 ans avant JC) et Bunk'art 2 (situé dans un ancien bunker).
L’exposition de Bunk'Art 2 commence par la création de la gendarmerie albanaise lors de l’indépendance du pays en 1912 et se poursuit avec le détail des différentes techniques d’écoute, d’investigation, de répression et de torture employées par la redoutable Sigurimi, police politique du régime «communiste» jusqu’en 1990. Note importante: l'Albanie ne dépendait ni de Staline, ni de Tito: elle avait son propre dictateur Enver Hoxha.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Berat
Ville aux 1000 fenêtres

Jeudi 12 et vendredi 13 mai 2022

Berat: la ville aux 1000 fenêtres

Située à 2 heures de bus (500 lekë, soit 4.1€ par personne) au sud de Tirana, la ville de Berat est une des principales destinations touristiques du pays. On la surnomme la ville aux 1000 fenêtres pour ses maisons blanches ornées de multiples fenêtres, construites à flanc de collines. C'est un peu un musée à ciel ouvert.
Ici les collines sont très abruptes. Alors depuis le bas du village, au bord du fleuve, la vue est très belle sur les côteaux remplis de jolies maisons traditionnelle. Et quand il faut grimper la route pavée jusqu'à la citadelle en plein soleil à 28°C, on sent bien les 10% qui sont indiqués sur le panneau de la pente. Heureusement on n'a pas fait la route tout seul, un chien nous a accompagné!

Église de la Trinité de Berat

La vue depuis la citadelle sur la ville et les montagnes environnantes est superbe. Boissons frâiches, glaces et WC, il y a tout ce qu'il faut. Il y a aussi des femmes qui vendent des chemises brodées, des tapis ou des chaussettes tricotées à la main.
On a visité le musée Onufri qui se trouve dans la Cathédrale de la Dormition-de-la-Vierge et qui présente une iconostase remarquable. L'iconostase c'est cette cloison ornée d'icônes qui cache l'aire réservée aux prêtres orthodoxes. Notre logeur du jour, Tomor, qui a travaillé au musée, nous a gentiment envoyé une vidéo de cet endroit (à voir dans la page photos).
Nous avons mangé dans le super resto de Lily, sur une mini-terrasse calée dans les pierres, où, grâce à la proximité entre les tables, nous avons pu discuter avec tous les autres clients: des Canadiens, des Anglais mais aussi des Français et des Hollandais. Oui, Berat est une ville très touristique!

Musée ethnographique dans une ancienne villa ottomane

Pour dormir, nous avons choisi une chambre d'hôtes avec petit déjeuner compris (pour 22€ la nuit). Tomor nous a choyé: en arrivant il nous a offert un thé et une carte de la ville ainsi que des conseils pour utiliser les bus de la ville. Le lendemain on a mangé un petit déjeuner à base de beignet frit, de fromage, tomate, concombre, omelette, cake, confiture, pain, thé, pommes, etc. On est même reparti avec une jolie carte postale de la ville. Bref, une perle à la hauteur du légendaire accueil albanais!
Avant de repartir de Berat, on s'est arrêtés au musée ethnographique situé dans une ancienne villa de style ottoman. Bien qu'elle ressemblait un peu à celles qu'on avait visitées en Bulgarie, celle-ci était plus spacieuse et plus haute de plafond. Puis nous avons repris le bus pour retourner à Tirana. Nous partirons de nouveau à vélo demain pour le nord du pays.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Tiranë - Lezhë
Le printemps à bicyclette

Samedi 14 mai 2022

Traversée délicate du petit pont d'Indiana Jones!

Au Nord de Tirana, il y a une longue bande de terre d'une quinzaine de kilomètres de largeur qui rejoint le Monténégro. Cette bande est coincée entre l'Adriatique et une belle chaîne de montagne. C'est presque plat, il y a une autoroute et une route en presque parallèle. Nous sommes sur la route, c'est très calme et bucolique (si l'on ne prend pas en compte le fait qu'une voiture sur deux nous klaxonne pour nous faire des grands coucous). D'ailleurs on doit réfréner nos pulsions de cyclistes quand le klaxon nous fait sursauter (et qu'on est donc fâché) alors que les gens dans la voiture nous font de grands coucous et qu'on décide alors de répondre avec un aussi grand sourire... Les 64km du jour passent donc à toute vitesse.

Pause dans une supérette-café sur la route

Enfin presque, il faut d'abord sortir de la capitale albanaise. Le coeur de la ville est facile à franchir car la municipalité depuis cinq ans a fait un travail formidable d'aménagement cyclable. Il y a des vraies pistes cyclables, bien foutues sur quasiment tous les grands axes. Ensuite l'itinéraire Eurovélo 8 nous fait passer par un pont digne d'Indiana Jones pour franchir la rivière Tiranë (comme la ville). Ensuite, il y a une dizaine de kilomètres de lointaine «banlieue» où la circulation est un peu dense mais rien de dangereux. Ensuite, c'est la campagne.

Skënderbej

Nous ferons une première pause à la sortie de la ville de Fushë-Krujë, dans une petite supérette-café de bord de route. Il y a 7-8 personnes en pause. Tout le monde ne parle qu'albanais mais tout le monde est très curieux. Alors nous avons une discussion très fournie et on se comprend globalement (peut-être). Ici, tout le monde insiste pour nous faire un cadeau: des bananes, des limonades, du RedBull (qu'on accepte volontiers), et même une bière, une cigarette (qu'on refuse en rigolant... ils ne se rendent pas compte)! Nous repartons après quelques photos souvenirs.
Nous arriverons à Lezhë, ville importante en Albanie car c'est là que reposent les restes de Skënderbej, le héros national. C'est aussi là que nous poserons nos bagages pour la nuit. Nous avons loué un grand appartement très peu cher et doté d'un grand balcon faisant face à la forteresse de la ville.
Petit bémol: on a découvert ce matin qu'un fixation de notre bagage arrière est en train de casser. Il va falloir essayer de commander des pièces de rechange, si ça existe. Et en attendant, éviter les trous sur la route, les dos d'âne, les travaux, les chemins de cailloux, etc. À suivre...

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Lezhë - Shkodër
L'été à bicyclette

Dimanche 15 mai 2022

16 000 km parcourus

On a pris 6-7 degrés depuis hier, il fait 30°C et le ciel s'est entièrement dégagé. Heureusement la route est plate et la chaleur est ainsi plus facilement supportable. La journée est un peu courte, seulement 45km mais elle a quelques particularités. D'abord c'est notre dernière étape en Albanie et ensuite nous avons franchi ce matin la barre des 16000km!
Pour une petite étape, nous avons fait peut-être une dizaine de demi-tours. C'est devenu assez rare depuis qu'on utilise un GPS. D'abord, en roulant dans les ruelles de Lezhë, on a croisé un cycliste qui nous a indiqué que la route était barrée. On n'a pas trouvé de cours d'albanais mais on a assimilé quelques mots et on se débrouille étonnamment bien. Ensuite, alors que nous discutions, on avait arrêté d'écouter le GPS. Puis des carrefours ont été modifiés dans la vraie vie mais pas sur les cartes, etc, etc... C'est pas très grave mais c'est franchement pas toujours évident de faire un demi-tour avec notre long tandem et sa remorque!

La forteresse de Shkodër

C'est con mais aujourd'hui, on est crevés à cause d'un moustique qui nous a empêché de dormir une très longue partie de la nuit. Alors quand on est arrivé au village de Barbullush, on s'est précipités dans le premier bar pour nous reposer en terrasse avec quelques limonades.
Pour le gros du chemin, nous sommes sur des routes de campagne très tranquilles et c'est bien agréable. Il y aura juste 5-6km à l'entrée du district de Shkodër où la seule route possible est une nationale un peu chargée.
À l'entrée de la ville, il y a une vieille mosquée au toit de plomb et une énorme forteresse du haut de laquelle on a de belles vues sur le lac de Shkodër, le Monténégro voisin et le Drin que l'on avait suivi en Macédoine déjà.
Nous prévoyons de rester trois jours ici et peut-être aller faire quelques marches dans les montagnes environnantes.

Merci le drone

Voici une vue à 360° prise au-dessus de la forteresse de Rozafa:

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Trois jours à Shköder
Un petit air de vacances

Du Lundi 16 au mercredi 18 Mai 2022

Rue piétonne de Shkodër

Shköder est une ville très touristique. Située tout près du lac de Shkodra ou de Skadar, le plus grand lac des Balkans, elle est assez chic. Les rues piétonnes sont nouvellement pavées, les façades sont colorées. Les bus de touristes sont nombreux à être garés à l'ombre des grands arbres.
Les vélos aussi sont partout. Il paraît que 30% de la population de la ville se déplace à vélo. D'ailleurs, quand on prend une photo ici, difficile de ne pas avoir un vélo dans le cadre!

Le jeune assistant pose avec un sabre

Ici à Shköder, il fait beau et chaud, environ 30°C. Alors les chiens comme les passants cherchent l'ombre. Les papis jouent aux échecs sous les arbres. Les touristes, comme nous, prennent une glace ou une limonade dans un des très nombreux cafés de la ville.
La ville possède un musée de la photographie: le musée Marubi. C'est le nom du créateur du studio photo. Ce studio a traversé trois générations de la fin du XIXème siècle jusqu'à l'arrivée de la dictature dite communiste au milieu du XXème siècle. Sur les photos on découvre des tenues traditionnelles et des moments historiques de la vie du pays.

Forteresse de Rozafa

À la confluence de la Buna et du Drin se trouve une colline escarpée sur laquelle a été construite la forteresse de Rozafa. Selon la légende, Rozafa est le nom de la femme du plus jeune des trois frères bâtisseurs de l'édifice. Elle aurait été emmurée pour contrer une malédiction qui faisait que les murs construits le jour étaient détruits la nuit suivante. Elle aurait accepté son sort à la condition que des ouvertures soient faites pour son bras et son sein afin de pouvoir allaiter son bébé...!
Du haut de cette forteresse, on a une vue incroyable sur la ville de Shkodër, sur le lac qui fait la frontière entre l'Albanie et le Monténégro. On voit aussi très bien le sommet que nous allons franchir demain au Monténégro!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Le retour d'Akim
Istanbul-Tourcoing à toute berzingue

22 et 23 mai 2022

Promenade à vélo

Il nous avait prévenu qu'il essaierait de nous rattraper. On surveillait donc notre rétro... Il est arrivé ce dimanche 22 mai en fin de journée, après plus de 130km. Akim (alias Noé La Jungle), qu'on avait rencontré avec sa femme Marie et ses deux chiennes en Cappadoce puis à Fethiye en Turquie, est en train de faire le trajet İstanbul-Tourcoing à vélo sans femme et sans chien (il paraît que ça va plus vite?!).
Contents de revoir notre acolyte aux projets un peu barrés (France-Turquie à vélo avec Marie et les chiens, côte Turque avec des chevaux en plus...), on est allés se promener... à vélo. Mais une balade cool, sans côte, le long du beau lac de Shkodër. C'était l'occasion de faire une sieste sur la plage de galets, de jouer avec les chiens du coin, de faire découvrir cette petite bourgade pleine de vélos (30% de la population ici circule à vélo).

Akim a ensuite repris la route vers le Monténégro. Il a décidé de s'attaquer à la fameuse côte sur laquelle j'ai décidé de faire demi-tour pour cette fois. Et il ne compte pas s'arrêter là, il va enchaîner sur le parc national du Lovcen, que nous avions aussi prévu de traverser avant de renoncer à cause du dénivelé. On lui souhaite bon courage. Il va lui en falloir avec 30°C en moyenne chaque jour...
Les photos sont désormais disponibles en cliquant sur l'îcone "photo" en bas à gauche de l'écran.
Vous pouvez également nous suivre d'aventures en aventures grâce aux flèches latérales.
Les icones "moustache" et "guillemets", en bas à droite, permettent respectivement de se connecter et de commenter nos articles.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!