Aventure précédentePrevious adventure:
DubrovnikDubrovnik
Aventure suivanteNext adventure:
SarajevoSarajevo
Contes Photos
Vers Zavala
21ème frontière: Croatie->Bosnie-Herzégovine
Vue sur la Croatie depuis la frontière Bosnienne
Ćiro Trail: ancienne voie ferrée reconvertie en piste cyclable en Herzégovine
Ćiro Trail en Bosnie-Herzégovine
Ćiro Trail en Bosnie-Herzégovine
Ćiro Trail en Bosnie-Herzégovine
Ćiro Trail
Ćiro Trail en Bosnie-Herzégovine: ancienne gare de Hum
Rencontres sur le Ćiro Trail en Bosnie-Herzégovine
Ćiro Trail
Des grillons géants sur le Ćiro Trail en Bosnie-Herzégovine
Des grillons géants sur le Ćiro Trail en Bosnie-Herzégovine
Un poljé en Bosnie-Herzégovine
Visite de la grotte de Vjetrenica
La grotte de Vjetrenica en Bosnie-Herzégovine
Vjetrenica
La grotte de Vjetrenica en Bosnie-Herzégovine
Le cimetière Turc à Vjetrenica
La table des brigands à Vjetrenica
Une salamandre dans la grotte de Vjetrenica
Une salamandre dans la grotte de Vjetrenica
La fameuse salamandre blanche de Vjetrenica
La grotte de Vjetrenica en Bosnie-Herzégovine
La grotte de Vjetrenica en Bosnie-Herzégovine
Vjetrenica
La grotte de Vjetrenica en Bosnie-Herzégovine
Vjetrenica
Un poljé en Bosnie-Herzégovine
Ćiro Trail en Bosnie-Herzégovine
Ćiro Trail en Bosnie-Herzégovine
Monastère de Zavala
Monastère de Zavala
Cedevita: granulés à l'orange
La voie ferrée : du premier train à aujourd'hui
François à la guitare!
Vers Čapljina
Notre chambre à Zavala
Notre salon à Zavala
Notre hôtel à Zavala: Gostionica Zavala
Notre hôtel à Zavala: Gostionica Zavala
Notre hôtel à Zavala: Gostionica Zavala
Tunnel et pont à traverser à nos propres risques et périls!
Tunnel et chauves-souris sur le Ćiro Trail en Bosnie-Herzégovine
Traversée de pont sur le Ćiro Trail en Bosnie-Herzégovine
Traversée de pont sur le Ćiro Trail en Bosnie-Herzégovine
Traversée de pont et tunnel sur le Ćiro Trail en Bosnie-Herzégovine
Le poljé de Popovo
Le Ćiro Trail en Bosnie-Herzégovine
Le Ćiro Trail en Bosnie-Herzégovine (bien plat!)
Le poljé de Popovo
Attention mines!
Le poljé de Popovo
Une 4L en Bosnie-Herzégovine
Une jolie église du sud de la Bosnie-Herzégovine
Le Ćiro Trail en Bosnie-Herzégovine: plat et goudronné
Village abandonné en Bosnie-Herzégovine (suite à la fermeture de la ligne de train?)
On a retrouvé Mike On Bike!
Cerises!
Figues
Un réservoir sur notre route en Bosnie-Herzégovine
Un réservoir sur notre route en Bosnie-Herzégovine
En route avec Mike On Bike
Point route avec d'autres cyclistes venant en sens inverse: 2 Français et 1 Canadien
Bons fruits rouges
Notre épée de Damoclès: une hernie sur la jante arrière!
Notre épée de Damoclès: une hernie sur la jante arrière!
Vue sur le lac Svitavsko
Vue sur le lac Svitavsko
Vue sur le lac Svitavsko
Encore un pont sur le Ćiro Trail en Bosnie-Herzégovine
L'eau est très belle depuis ce pont en Bosnie-Herzégovine
Vers Mostar
Pont en construction près de Počitelj
Le village médiéval et fortifié de Počitelj
Le village médiéval et fortifié de Počitelj
Le village médiéval et fortifié de Počitelj
Le village médiéval et fortifié de Počitelj
Le village médiéval et fortifié de Počitelj
Le village médiéval et fortifié de Počitelj
Le village médiéval et fortifié de Počitelj
Le village médiéval et fortifié de Počitelj
Pont en construction au dessus de nos têtes ou presque
Le fleuve Neretva en Bosnie-Herzégovine
Quand la Buna se jette dans la Neretva
Quand la Buna se jette dans la Neretva
Quand la Buna se jette dans la Neretva
Quand la Buna se jette dans la Neretva
Jante déformée 5km avant Mostar
Jante déformée 5km avant Mostar
Chien Bosnien
Šarplaninac
Chiens Bosniens
Notre jante arrière
Notre jante arrière
Mostar
Le vieux pont de Mostar
Le vieux pont de Mostar
La vieille ville de Mostar
Le vieux pont de Mostar
Le vieux pont de Mostar
La vieille ville de Mostar
Le fleuve Neretva et la ville de Mostar
Mostar
Mostar
Mostar
Mostar
Konoba Taurus près du pont courbé à Mostar
Kriva Ćuprija: pont courbé à Mostar
Mostar
Vieille ville de Mostar
Le vieux pont de Mostar reconstruit en 2004
Mostar
Le vieux pont de Mostar reconstruit en 2004
Vieille ville de Mostar
Vieille ville de Mostar
Gravir le vieux pont est un petit challenge
Mosquée Ćejvan-Ćehaja
Maison Kajtaz construite au XVIème siècle
Maison Kajtaz: la cuisine
Maison Kajtaz à Mostar
Maison Kajtaz à Mostar
Vue depuis la Maison Kajtaz à Mostar
Maison Kajtaz à Mostar
Maison Kajtaz à Mostar
La porte de la chambre de la première femme est la plus haute de la maison
Maison Kajtaz
Maison Kajtaz à Mostar
Maison Kajtaz
Maison Kajtaz à Mostar
Mostar
Mostar
Ruines dans l'avenue Maréchal Tito à Mostar
Toits de pierre à Mostar
Mostar
Mostar
Vieille ville de Mostar
Vieille ville de Mostar: encore des toits en pierre
Mostar et ses artisans du cuivre
Artisanat du cuivre à Mostar
Souvenir de Turquie trouvé à Mostar: mes loukoums préférés
Près de la mosquée de Koski Mehmed-Pasha
Près de la mosquée de Koski Mehmed-Pasha
Vieille ville de Mostar
Vieille ville de Mostar
Lycée de Mostar
L'ancienne tour de verre aussi appelée «la tour des tireurs»
Ruines le long du Rondo, promenade ombragée à Mostar
Bruce Lee à Mostar!
Belle maison le long du Rondo, promenade ombragée à Mostar
Un très gros arbre au milieu d'un carrefour à Mostar
Le fleuve Neretva à Mostar
Beau bâtiment à Mostar
Excursion
Un drôle de clocher
Blagaj
Le tekke de Blagaj
Le tekke de Blagaj
Le fleuve Buna à Blagaj
Résurgence du fleuve Buna à Blagaj
Počitelj
Vue du village de Počitelj
Tour de Počitelj
Tour de Počitelj
Tour de Počitelj
Tour de Počitelj
Tour de Počitelj
Tour de Počitelj
Počitelj
Village médiéval de Počitelj
Tour de Počitelj
Fleurs de grenade
Une grenade en devenir
Toits en pierre
Ancien hamam à Počitelj
Village médiéval de Počitelj
Vitraux modernes de Međugorje
Église de Međugorje
Vierge de Međugorje
Chutes de Kravica
Chutes de Kravica
Chutes de Kravica
Chutes de Kravica
Spécialité allemande en Bosnie: le coca à l'orange
Chutes de Kravica
Kravica
Panorama des chutes de Kravica à 180°
Chutes de Kravica
Chutes de Kravica
Chutes de Kravica
Chutes de Kravica
Chutes de Kravica

Y'aura-t-il des Bosniaques?
Il y aura au moins des Bosniens!

Dubrovnik - Zavala
Vingt et unième frontière
Police des drapeaux et des vêtements

Vendredi 10 juin 2022

Vue sur la Croatie depuis la frontière Bosnienne

La sortie de Dubrovnik passe nécessairement par une montée de 300m de dénivelé sur 5-6km. C'est costaud mais tout à fait faisable. Néanmoins, nous avons choisi de ne pas le faire. Il y a deux routes possibles: soit la nationale très étroite et très chargée, soit une route en sens unique mais tellement étroite qu'un mauvais dépassement risque de nous projeter au pied de la falaise.
Pour éviter ces désagréments et parce que c'est facile, possible et pas encore trop cher, nous avons décidé de nous faire conduire sur 6km jusque qu'à Gornji Brgat dernier village avant la Bosnie-Herzégovine. Le poste frontière n'est plus très loin mais il faut encore grimper un peu tout de même.

Rencontres sur le Ćiro Trail

Frontière vite passée même si nous tombons sur un douanier bosnien un peu zélé (ou taré?) qui ne nous laissera passer qu'après que nous ayons enlevé tous les drapeaux ou fanions qui ornent notre tandem: le grand drapeau croate à l'arrière, ainsi que le mini-drapeau français, puis les petits fanions aux couleurs de l'ukraine (qui sont les mêmes que la Bosnie-Herzégovine!!) sur nos deux guidons, et enfin le drapeau de la ville de СлавутаSlavuta où nous avions été si bien reçus l'été dernier. Nous avons, bien sûr, obtempéré avant de tout remettre quelques kilomètres plus loin. S'il est interdit d'arborer un fanion en Bosnie-Herzégovine, nous paierons l'amende...

Le poljé vu de notre hôtel à Zavala

Le chemin du jour est une ancienne voie ferrée qui a été asphaltée: le Ćiro Trail (prononcez Djiro). C'est quasiment plat, ça roule bien et il n'y a presque personne. Nous longeons en fait l'énorme (ça nous a semblé énorme en tout cas) poljé de Popovo. Au passage, on vient d'apprendre ce qu'était un poljé, c'est une dépression, un effondrement de karst. Même s'il y a effondrement, c'est plat et l'eau qui est à l'origine de ce phénomène s'évacue par en-dessous. Le poljé est souvent entouré de versants rocheux comme ici. Et ça donne de très beaux paysages.

La grotte de Vjetrenica

Étonnamment, le karst qui rend possible le poljé, rend également possible des grottes souterrainnes. Et dans le petit village de Zavala (où nous passerons la nuit), il y a un énorme réseau de grottes qui s'étendrait sur plus de vingt kilomètres et qui rejoint même l'Adriatique. La grotte de Vjetrenica possède une grande biodiversité souterraine, plus de deux cents espèces y sont recensées. Et la plus connue est la salamandre blanche qui a pour particularité de pouvoir vivre jusque cent ans, de pouvoir s'abstenir de se nourrir plusieurs années, de ne pas avoir développé d'yeux (inutiles dans une cave) et d'avoir trois doigts sur les pattes avant et deux à l'arrière.

La salamandre blanche de Vjetrenica

Nous passerons la nuit dans le seul hébergement aux alentours. Il est situé dans l'ancienne gare du village et heureusement, ils sont super gentils et font également restaurant. Sur 50km, nous avons croisé peut-être vingt habitations et aucune épicerie ou quoi que ce soit. Donc au moins, ici, nous serons bien traités.

Du premier train à aujourd'hui

À Zavala, il y a aussi un monastère à visiter. Nous y sommes montés mais un moine nous a fait comprendre que nous n'avions pas le bon dress code (nous avions pourtant remis les pantalons, les t-shirts et pris un voile pour Sandrine, malgré la chaleur). Il n'était pas fort aimable, on n'a pas tout compris, ça nous a saoûlé, on a fait demi-tour, on n'a rien vu mais on en verra d'autres. C'est pas comme ça qu'ils vont nous convertir!!
À l'hôtel on en apprend un peu plus sur l'histoire de cette voie de chemin de fer. Le premier train est passé en 1901. Les gens étaient assis sur les collines pour le voir. On pouvait alors aller jusqu'à Vienne! En 1975 la ligne a été arrêtée et tout a été abandonné. Aujourd'hui il n'y a plus qu'un habitant ici. L'ancienne gare a été reconstruite alors qu'il ne restait que des ruines en piteux état. Et cette région ne fait plus que le bonheur des touristes, nombreux à vélo ou à moto. Cerise sur le gâteau, à l'hôtel il y a deux guitares! Une seule suffira à faire le bonheur de François...

superwanchan






Inscrivez-vousSign-up
Mot de passe oubliéForgot your password

Tu souhaites:

  • Un affichage personnalisé?
    (caractères japonais, images de fond)
  • Participer aux jeux-concours?
  • Réagir à nos articles?
  • Recevoir notre newsletter?

Alors inscris-toi!

Would you like:

  • To customize the display?
    (japanese letters, backgrounds)
  • To play our quizz?
  • To comment our texts?
  • To receive our newsletter?

Then sign up!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Nos photos en Herzégovine

sound-off sound-on

Zavala - Čapljina
Ça tourne pas rond!

Samedi 11 juin 2022

Avec le gérant de l'hôtel Gostionica Zavala

Exceptionnellement, ce matin c'est petit-déjeuner. Omelette jambon-fromage avec des produits locaux, du pain, du thé, du jus de fruits, un truc plutôt complet et très très bon.
Pour sortir de Zavala, il y a deux options, soit une grosse côte bitumée dans les hauteurs ou la poursuite de l'ancienne voie ferrée mais non bitumée sur des gros cailloux pourris. On était d'accord (sans même avoir besoin d'en parler) pour prendre la belle route lisse mais notre hôte nous a convaincu en nous disant qu'il y avait un tunnel sur la voie ferrée qui est rempli de chauves-souris. Il voit passer des clients très costauds qui flippent sévèrement dans le tunnel! Et bah, ça nous a changé d'avis. On quitte ce bel hôtel après que le gérant ait tenu à remplir notre gourde avec de l'eau fraîche et des glaçons. On a été vraiment bien accueillis!

Traversée de pont

Il y a donc 5km à faire dans un chemin de cailloux, c'est long, ça secoue et c'est lent et un peu chiant. Mais il y a le fameux tunnel et il est effectivement rempli de chauves-souris qui piaillent bruyamment en virevoltant. C'est rigolo mais ça fait beaucoup moins peur que le viaduc qui suit. L'édifice est au bout de sa vie, la moitié gauche n'est plus (elle s'est effondrée dans le fleuve quelques dizaines de mètres plus bas, il y a bien longtemps). Il reste une fine bande à droite qui a été rénovée et qu'on doit bien emprunter mais on est contents quand on est de l'autre côté!

Pause cerises!

Ensuite, le chemin est de nouveau bitumé et le seul obstacle restant et le vent, un peu élevé aujourd'hui. Bien sûr, il reste les dizaines de panneaux avertissant de ne pas sortir de la route à cause des mines anti-personnelles et les énormes détonations (chasseurs, déminage, autre...?) qui plantent une petite ambiance mais, en vrai, on est bien ici.
À un moment, on reconnait un vélo stationné sur un bas-côté de route. C'est celui de Michael, alias Mike On Bike, qu'on a rencontré à plusieurs reprises vers Dubrovnik. On s'arrête et il est en train de cueillir des cerises un peu plus loin. On l'accompagne et nous ferons même un bout de chemin ensemble. Il avait un jour d'avance sur nous mais nous préparons mieux nos itinéraires et donc nous l'avons rattrapé très facilement. Ce n'était pas prévu mais de toutes façons, ce n'est pas une course.

Notre épée de Damoclès: une hernie sur la jante!

Quand on attaque la grande descente vers le beau lac de Svitavsko, recouvert d'une étonnante végétation verdoyante, on remarque tout de suite que quelque chose ne tourne pas rond. En l'occurence c'est notre roue arrière... Cette fois on découvre une hernie sur la jante! La bosse est brûlante du fait des freins. On les déconnecte et on est rassurés d'avoir deux autres freins fonctionnels pour cette longue descente de 8km... La jante est fissurée. Tiendra-t'elle jusqu'à Mostar? On croise les doigts.
Vers 16h30, nous nous arrêterons à Čapljina, une toute petite ville sur la route de Mostar. Ici, nous échouerons dans nos deux missions de nouveaux pays: trouver un drapeau et une carte téléphonique. En fait, ici, les magasins sont fermés le week-end, samedi et dimanche (de quoi faire tomber en syncope notre président qui voudrait tellement que tout soit ouvert le dimanche (pour faire soit-disant comme tout le monde, mais très peu de pays ouvrent les magasins le dimanche))!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Čapljina - Mostar
5km à pied, ça use, ça use...

Dimanche 12 juin 2022

Le village médiéval et fortifié de Počitelj

Le suspens était assez intense, la jante tiendrait-elle 35km de plus? Eh bien la réponse est arrivée plutôt rapidement: NON!
La journée a bien commencé. Il fait toujours beau avec 30°C, la météo est devenue très monotone. Il y a donc 35km à faire aujourd'hui avec un petit dénivelé positif de 150m très progressif car nous continuons à suivre l'ancienne voie ferrée. Une journée courte et facile avec deux bémols: un vent de face assez élevé et l'épée de Damoclés que représente la jante fendue.
À 5km de Čapljina, nous faisons un premier arrêt pour admirer le village médiéval et fortifié de Počitelj. Nous y faisons voler un peu le drone et c'est aussi l'occasion de regarder le chantier du viaduc qui est en train d'être construit un peu plus loin. La Bosnie-Herzégovine est en train de construire sa première autoroute et les travaux sont colossaux. C'en est un très bel exemple vraiment impressionnant.

Cascade sur le fleuve Neretva

Notre route est encastrée dans un très long canyon et nous sommes entourés de belles montagnes toute la journée. Dans le canyon coule le fleuve Neretva qui a une superbe couleur bleu ciel. Nous ferons un second arrêt pour l'admirer juste avant le village de Buna. Il y a là un pont qui se trouve à la confluence de la Neretva et de la Buna (qu'on a suivi à Shkodër). Ce pont est un peu connu car la configuration de la confluence est très surprenante. La Buna est un mètre plus haute que la Neretva! Il y a en fait trois hauteurs différentes sur une centaine de mètre de long et donc perpendiculairement au cours du fleuve, il y a plein de cascades!

Chiens Šarplaninac

Après cet arrêt, c'est la dernière ligne droite vers Mostar mais à 5km du centre, dans la zone industrielle, la jante finit de se déformer... on entend un Pshhhht... elle ne maintient plus la chambre à air qui se vide et sort carrément de son logement. Nous n'avons pas encore de carte SIM locale donc pas d'accès internet. Mais juste où on est arrêté, il y a la petite guitoune d'un gardien (et deux beaux et gros chiens). Alors nous allons essayer de lui expliquer notre situation. Il est très gentil, on se comprend à peu près et il nous appelle gentiment un taxi.
Voilà la tactique pour la suite. On met tous les bagages dans le taxi et Sandrine se rend dans l'appartement que l'on a loué pour quelques jours. De mon côté, j'ai enlevé le pneu arrière (pour ne pas l'abîmer comme c'est à plat) et je pousse le tandem sur la jante (foutue pour foutue) sur 5km. Il fait chaud, la route est étroite et un peu passante, c'est pas pratique mais ça se fait quand même pas trop mal.
Pour la suite, on louera une voiture pour faire Mostar - Sarajevo (150km) et on gérera les réparations là-bas. Pour le moment, on va visiter la jolie ville de Mostar, trouver des cartes SIM, des drapeaux et... une véhicule.

CommentairesComments

superwanchan
Le 13/06/2022 à 18h42min

En partant, on sait que la mécanique ne suivra pas. Alors on s'adapte... C'est pas encore ça qui va nous arrêter!💪🏾💪🏻

la fonctionnaire
Le 13/06/2022 à 18h03min

Aïe Aïe Aïe ! une galère de plus ! Et quel mental vous avez pour continuer...Sincèrement Chapeau !
Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Mostar
Capitale de l'Herzégovine

Du Lundi 13 au vendredi 17 Juin 2022

Le vieux pont

Le vieux pont de Mostar

Rappelons, s'il est besoin, que cette région a fait partie de l'Empire Ottoman pendant quatre siècles. Et c'est pendant cette période, en 1566, que le vieux pont de Mostar a été construit par un élève du très fameux architecte ottoman (Mimar) Sinan.
Ce pont surplombe le fleuve Neretva de 29 mètres (quand la crue est au plus bas). Il est entouré de 2 tours. Et c'est lui qui a donné le nom à la ville de Mostar, Mostar signifiant les gardiens du pont.

Le vieux pont de Mostar

Ce vieux pont est en fait tout neuf. Il a en effet été reconstruit en 2004. Il avait réussi à surmonter des siècles, des guerres mondiales, mais c'est la guerre de Bosnie-Herzégovine de 1992-95 qui l'a finalement détruit. Les pierres utilisées pour sa reconstruction ont été taillées à la main selon la méthode originelle. La reconstruction a donc duré assez longtemps: quatre ans.
La surface du pont est assez glissante malgré les bandes de pierres qui forment presque des marches. Autrefois, ces "marches" étaient remplies de sable pour pouvoir y faire rouler les caravanes des marchands.
Du haut de ce pont se jettent régulièrement des locaux pour quelques euros. Attention il faut une bonne préparation et une certaine technique pour ne pas se blesser, voire se tuer, en effectuant un tel plongeon.

Le quartier ottoman

Artisanat de cuivre à Mostar

Autour du fameux vieux pont se trouve un quartier pavé de pierres rondes et lisses. La marche n'est pas aisée mais l'endroit est magnifique. Les anciennes maisons ont encore des toits de pierre!
Les mosquées sont nombreuses mais pas souvent fonctionnelles sauf lors de grandes fêtes. Et leur entrée est payante. On s'est donc contentés de les observer de l'extérieur cette fois.

Le quartier ottoman (ou vielle ville)

Le travail du cuivre est un art local qui se transmet de génération en génération. Dans la rue Kujundžiluk on entend d'ailleurs souvent le son des outils qui martèlent le métal.
Dans ces magasins-ateliers on trouve des plaques de cuivre rondes à l'effigie du pont mais aussi avec d'autres symboles comme ceux retrouvés dans la nécropole de Stolac à 20km de Mostar. On trouve aussi toutes sortes de bijoux ou de services à café.

La maison Hajtaz

La maison Hajtaz

Nous avons visité la très belle maison Hajtaz datant du XVIème siècle, plus vieille encore que le fameux vieux pont! Depuis la Buulgarie il faut dire que nous aimons le charme de ces anciennes demeures ottomanes.
Un jardin ombragé, un mur de pierre entourant la maison, des balcons ou des avancées en bois et partout au sol des tapis et des coussins très colorés.
L'homme qui nous accueille fait partie des descendants de la famille Hajtaz. Il nous explique qu'il a grandit ici mais qu'il a découvert très tard pourquoi la porte de se chambre était un peu plus haute que toutes les autres de la maison.

La chambre de la première femme

Cette maison construite sous l'Empire Ottoman abritait le père de famille et ses quatre femmes. Et cette chambre appartenait à sa première femme, celle qui avait un droit de regard sur toute la maison. Alors que chaque membre de la famille ou invité devait se baisser pour entrer dans une pièce tant la porte était basse (c'était un moyen de forcer l'humilité), la première femme, elle n'avait pas à s'incliner...

Les ruines de la guerre de 1993-94-95

Ruines de la guerre à Mostar

Nous avons appris beaucoup de choses sur l'histoire de la Bosnie-Herzégovine en lisant nos guides et Le Monde Diplomatique. Mais la visite guidée que nous avons faite avec Sheva nous a permis d'en apprendre davantage.
Il nous avait prévenu, la visite durera aussi longtemps que nécessaire. Les visites à pied habituelles durent entre 1h30 et 2h, celle-ci a duré 3 heures. Il faut dire que Sheva a toujours vécu ici et que nous avions tous envie d'entendre sa vie de Yougoslave, de plongeur depuis le pont, de soldat pendant la guerre de 1992-95, de sa vie actuelle où il parle plus anglais que local.

Bruce Lee à Mostar

Grâce à lui on a compris que les Bosno-Croates se sont alliés pour barrer la route aux Serbes. Mais qu'ensuite les Croates, ayant fait un pacte secret avec les Serbes pour se partager le pays entre eux, se sont retrounés contre les Bosniaques. Le siège de la ville a été terrible. La ville a été détruite à 80%.
Grâce à lui nous avons compris qu'il ne s'agissait pas d'une guerre de religions. Nous avons été étonnés de voir à quel point sont entrelacés ethnicités et religions au point de mélanger Croates, Bosniaques, Socialistes, Communistes, Musulmans et Juifs par exemple. De sacrés mélanges en effet.
Grâce à lui nous avons appris que les incripstions "Armée Rouge 1981" n'ont aucun rapport avec la guerre ou le communisme, c'est simplement le nom du club de foot de Mostar Est!
Grâce à lui on sait que Bruce Lee a sa staue à Mostar et que sur ce personnage au moins, tout le monde s'accorde!

La vieille ville de Mostar

Grâce à lui on a aussi compris que le douanier qui nous avait obligé à retirer nos drapeaux Croate, Français et nos blasons Ukrainiens était probablement Serbe et donc peu favorable aux Croates et aux Ukrainiens, voire même à la France.
Grâce à lui on a appris que des voisins, des amis, des proches se sont fait la guerre mais se sont aussi entraidés pour survivre. Que survivre à tout cela est difficile mais qu'il est possible de s'en remettre. Mais qu'il reste malgrè tout encore et encore des poches de nationalistes extrémistes qui pourraient renverser à nouveau ce calme apparent. Bref, à suivre.

CommentairesComments

la fonctionnaire
Le 16/06/2022 à 21h45min

C'est vrai que cette ville est superbe !

superwanchan
Le 16/06/2022 à 19h00min

Oui, Mostar est vraiment magnifique. Étonnamment bien préservée malgré l'intensité de la guerre...

zezette
Le 16/06/2022 à 18h45min

Super la vieille ville !!!
Vive le drone
Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Excursion en bus décapoté

Jeudi 16 Juin 2022

Blagaj

Blagaj

On a décidé de visiter les environs en bus décapotable décapoté (20€ par personne). Départ à 9h, retour à 18h et au programme: quatre arrêts. Le premier stop est à Blagaj. On vient ici pour voir la résurgence du fleuve Buna au pied d'une falaise abrupte. On vient surtout pour faire cette photo célèbre: celle du tekke construit dans le creux de la falaise. Un tekke, on en avait déjà visité en Macédoine à Tetovo, c'est un lieu de culte pour les Soufistes ou Derviches-tourneurs, une branche mystique de l'Islam.
Le bâtiment date du XVIème siècle. Il a été souvent détruit en partie à cause, non pas des guerres, mais des chutes de pierres de la falaise. Il est donc régulièrement rénové. Avec son architecture de style ottoman, ses murs bien blancs, cette demeure surplombe la résurgence de la Buna. La photo du site est, effectivement, de toute beauté.

Village médiéval de Počitelj

Počitelj

Le deuxième arrêt de notre excursion a eu lieu dans le village médiéval de Počitelj. Pour ceux qui suivent, on était passé devant à vélo. Et pour éviter de grimper ses escaliers de pierre, on avait envoyé le drone faire des photos pour nous.
Cette fois on n'y a pas coupé, on a monté les escaliers jusqu'à la fameuse tour hexagonale, du haut de laquelle on avait une sacrée vue sur le village médiéval, ses remparts et le fleuve en contrebas. On a observé des tas de grenadiers en fleurs. On a sué de grosses gouttes pour tout cela mais ça en valait la peine!
Le village n'est quasiment plus habité (franchement on comprend pourquoi vu l'accessibilité difficile!). Il reste une mosquée, un ancien hamam, la tour hexagonale, les ruines du fort et les remparts. Ici ce sont des touristes qui font vivre les quelques vendeurs de fruits, jus de grenade et autres babioles.

Apparitions à Međugorje

Međugorje

Le troisième arrêt de la journée a eu lieu dans la ville de Međugorje, célèbre depuis qu'en 1981, un groupe de six enfants aurait vu apparaître la Vierge Marie à plusieurs reprises! Certes, ces apparitions n'ont pas été validées par le Vatican, mais cela n'a pas empêché la ville de devenir un lieu de pélerinage!
Tout ici tourne autour de la Vierge Marie. Les gens prient nombreux dans l'église très moderne ou dehors devant la statue de Marie. Les magasins alignés dans la rue principale vendent des portraits de Marie. En dehors de cela, le lieu n'a que peu d'intérêt.

Chutes de Kravica

Kravica

Le clou de la balade c'est la découverte des chutes de Kravica. Les visiteurs viennent de Croatie pour les voir (n'est-ce pas Babette et Joël?!). Ces chutes d'eau ne sont pas très hautes: 25 mètres mais elles sont larges: 120 mètres d'eau ruisselant sur une végétation dense. Pensez à regarder la photo à 360° prise avec le drone (ci-dessous) pour en profiter pleinement.
Au pied des chutes se trouve un petit lac où il est possible de piquer une tête. Ici l'air y est plus frais qu'ailleurs, c'est agréable. On est au creux d'une forêt. Plutôt sympa quand le thermomètre indique 35°C dans la ville de Mostar, la plus chaude du pays!

Merci le drone

Pour terminer, voici deux vues à 360°: une de la vieille ville de Mostar et une des chutes d'eau de Kravica.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Arrivée sans fanfare

Samedi 18 juin 2022

Notre chambre et notre balançoire

Depuis Mostar, il devait nous rester deux jours de vélo pour rejoindre Sarajevo où nous avions prévu de prendre un peu de repos. Évidemment, sans roue arrière, c'est un peu plus compliqué. Il y a deux magasins de vélos à Mostar mais aucun n'a de jante appropriée pour notre tandem et ses besoins très spécifiques. Nous avons donc dû un peu improviser.
Mostar et Sarajevo sont deux grandes villes du pays, elles sont donc reliées par le train et par des autobus. Cependant, il y a 3km jusqu'au terminal de Mostar et 8km depuis celui de Sarajevo vers notre logement. Et comme nous n'avons pas de roue, c'est assez difficile de trouver un moyen de se déplacer avec tous nos bagages et le tandem qui ne roule pas vraiment.

Notre salon

Il n'y a que 130km donc nous avons pensé à louer une voiture. Solution facile et pas trop onéreuse sur une journée. Cependant le seul loueur de voiture que l'on a trouvé ne disposait pas de voiture à louer! Il y en avait quelques unes sur son parking mais on pense que ça ne l'intéressait pas trop de louer une seule journée...
Finalement, nous sommes entrés dans une agence touristique (des fois ils louent également des véhicules mais il faut les rendre au point de départ malheureusement) et après avoir bien expliqué notre besoin, il nous ont trouvé une solution pratique: une voiture avec chauffeur. En fait, les agences proposent des transferts à l'aéroport de Sarajevo. Ils viennent nous chercher où l'on veut à Mostar et nous déposent où l'on veut à Sarajevo. C'est forcément un peu plus cher qu'une location ou qu'un bus mais ça reste raisonnable (75€) et nous n'avons pas vraiment d'autres choix.

Notre salle de bain

Donc samedi à 8h30, notre chauffeur nous attend devant la maison. La voiture n'est pas très grande. Il faut couper le tandem en trois et faire preuve d'astuce pour tout rentrer sans rien abîmer, mais on y arrive.
La route est magnifique. Il faut d'abord remonter la Neretva puis grimper dans le sud de la Bosnie. Sarajevo est à environ 500m d'altitude. On jalonne donc entre fleuve, lacs et montagnes. C'est toujours un peu triste de faire la route dans un véhicule à moteur plutôt qu'à vélo mais c'est comme ça.
À 11h30, nous sommes au 44 de la rue Skenderija, c'est ici que nous passerons une partie de notre été. L'appartement est spacieux, plutôt bien équipé, il y a une balançoire dans la chambre, nous y restons jusque début août, vous y êtes tous les bienvenus!
Les photos sont désormais disponibles en cliquant sur l'îcone "photo" en bas à gauche de l'écran.
Vous pouvez également nous suivre d'aventures en aventures grâce aux flèches latérales.
Les icones "moustache" et "guillemets", en bas à droite, permettent respectivement de se connecter et de commenter nos articles.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!