La remontée de la Meuse

La Moncelle-Consenvoye:
La Meuse à vélo 1

Samedi 21 Septembre 2019
Avant de partir, petite photo buccolique dans le charmant hameau de La Moncelle...

On avait vu les aménagements de berges de la Meuse la veille entre Charleville-Mézières et Sedan, et c'était franchement génial. On s'apprête à descendre la Meuse sur encore 200km donc nous étions sereins au lever. Eddy devait partir travailler vers 8h15 donc nous étions prêts à cette heure pour charger le tandem.
Nous avons vite rejoint les berges de la Meuse pour remonter paisiblement le fleuve. Le vent est soutenu aujourd'hui et souvent contre nous. C'est le jeu, et ça nous ralentit mais on a prévu 75km et on est parti tôt donc tout va bien.
Nous ferons sur la route la rencontre de Marie-Hélène qui s'en va travailler à pied un peu avant la ville de Yoncq et avec qui nous discutons volontiers.

Assez vite, on se rend compte que tous les deux, Sandrine et moi, sommes un peu mous et que c'est difficile de se donner à fond. Ce sont des choses qui arrivent et comme on n'est pas pressé, on ne se force pas, on prend une faible allure (17-18km/h) et on profite du paysage.

Très rapidement, la voie-vélo quitte les berges de la Meuse, et on se retrouve sur des petites routes de campagne à traverser des petits villages très jolis et très vides sur des routes assez vallonées. On est bien obligés de forcer sur les cuisses et certaines côtes paraissent très longues. Mais on avance raisonnablement, vers 13h, on fait un petit détour pour rejoindre Stenay où nous avons fait des courses et acheté un petit couscous, histoire de reprendre des forces. Et après une pause digestive, nous avons repris la route pour atteindre la petite ville de Consenvoye où nous allons camper cette nuit. Il y a un petit camping (avec principalement des mobil-homes) situé sur une petite île entre la Meuse et le canal de la Meuse.

Ce soir nous avons mangé juste à côté du camping où le gérant du café-restaurant, qui a eu pitié de nous je crois, s'est proposé, malgré l'absence de sa serveuse, de nous concocter des croque-monsieurs. Après une journée comme ça, c'est exactement ce qu'il nous fallait !

superwanchan






Inscrivez-vousSign-up
Mot de passe oubliéForgot your password

Tu souhaites:

  • Un affichage personnalisé?
    (caractères japonais, images de fond)
  • Participer aux jeux-concours?
  • Réagir à nos articles?
  • Recevoir notre newsletter?

Alors inscris-toi!

Would you like:

  • To customize the display?
    (japanese letters, backgrounds)
  • To play our quizz?
  • To comment our texts?
  • To receive our newsletter?

Then sign up!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Consenvoye-Euville:
La Meuse à vélo 2

Dimanche 22 Septembre 2019
On a bien dormi au camping et au réveil, à 8h, on est en forme. On commence à être bien organisés avec les bagages et toutes les choses à replier, on se retrouve sur la route un peu avant 10h.
On continue la remontée de la Meuse, et on commence aujourd'hui par près de 35km de berges. Donc c'est presque plat et il n'y a pas de voitures. Et le long de l'eau, c'est reposant. Il fait bon, même chaud et si ce n'était le vent du sud que l'on trimballe depuis 3-4 jours, on pourrait parler d'un temps parfait.
Vers midi, on traverse la ville de Verdun toujours par les berges. Verdun est une très jolie ville par contre en ce dimanche c'est le bordel sur les quais. Il y a des courses d'avirons et tous les gens attirés par l'évènement ne se soucient guère de nous laisser un passage. On a l'habitude de jouer des coudes à vélo mais à tandem on manque encore un peu d'assurance. Donc on perd un peu de temps à traverser la foule mais nous ne sommes pas pressés!

Après Verdun, nous avons roulé encore une trentaine de kilomètres jusque Saint-Mihiel. Toujours le vent plutôt de face, mais sinon la route est agréable, c'est joli, il y a peu de circulation. D'après les fascicules touristiques le passage entre Saint-Mihiel et Commercy qu'on s'apprête à franchir est très difficile. Alors on fait une petite pause goûter avant de l'affronter. Et puis, on gravit les côtes assez vite et quand on commence à descendre on se demande si c'était bien ça la partie difficile. En fait, ça y est on a commencé à récupérer nos cuisses.
Passer cette partie, nous longeons de nouveau les berges de la Meuse jusque Commercy donc et ensuite nous poursuivons jusque Euville où nous avons pris un hôtel cette nuit car la météo annonce une petite tempête cette nuit.
Il y a une boulangerie/épicerie juste en face de l'hôtel, on y prend quelques quiches et sandwichs pour notre repas et des cookies et des sodas pour notre plaisir. Ensuite nous profitons de notre chambre pour recharger nos appareils électroniques et préparer ces pages internet dont tout le monde se délecte (enfin on espère).

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Euville-Neufchâteau:
La Meuse à vélo 3

Lundi 23 Septembre 2019
Finalement, la tempête annoncée n'était pas si terrible mais on a bien apprécié la nuit à l'abri. On a même fait une petite grasse mat': levés à 8h30. On prend le temps ce matin, on passe à la boulangerie pour prendre un croissant choco-banane et un éclair au yuzu (on avait repéré ça la veille et ça valait le coup). Aujourd'hui on prévoit 65km, une petite journée. On part donc vers 10h et le temps jusqu'ici au beau fixe est un peu plus menaçant. C'est très nuageux et très gris.
Dix kilomètres plus moin, la route est en travaux et barrée mais les ouvriers de loin nous font signe de passer quand même. On obtempère en rippant dans le sable près du trou qu'ils sont en train de creuser mais sans tomber et nous voilà de nouveau tranquilles sur une route fermée.
Ensuite, on fait une première pause à Vaucouleurs, la ville de Jeanne d'Arc et on continue de longer la Meuse jusque Domrémy-la-Pucelle, la ville natale de Jeanne d'Arc. Là on trouve un bar ouvert où l'on fait une nouvelle pause avec un diabolo (pêche pour Sandrine et noix de coco pour François) et un magnum framboise chacun.

En sortant de Domrémy, on passera devant la basilique du Bois-Chênu, édifiée en l'honneur de Jeanne d'Arc, une très jolie basilique. Puis la route continue paisiblement jusque la ville de Neufchâteau, où nous avons prévu de loger cette nuit. Pour tout dire, on devait dormir au camping municipal mais il a fermé la semaine précédente et comme il n'y a pas d'autre camping ouvert à 30km à la ronde, on a pris un autre hôtel.

Arrivés à 16h en ville, on part marcher un peu en ville pour se détendre et on tombe sur un marchand de vélo chez qui on va parler de nos problèmes de fesses (et oui on a un peu mal au cul). Il nous conseille les selles type Brooks et aussi une tige de selle avec amortisseur pour Sandrine. Tige qu'il nous installe dans la foulée.
On fera également quelques petites courses et un petit repas à l'hôtel avant de rédiger tout ça dans la chambre en regardant un Batman à la télé.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Neufchâteau-Bourbonne les Bains:
La fin de la Meuse à vélo

Mardi 24 Septembre 2019
Les nuits à l'hôtel, c'est le luxe. Non pas qu'on prenne des hôtels de luxe mais la moitié de nos bagages n'a pas à être déballée ni remballée et donc on gagne beaucoup de temps le matin. Du coup ce matin, à 9h05, on est prêts. Sandrine discute avec des motards qui voyagent dans le coin, Carlo recueille le soutien des petites mamies du coin et puis on se remet en selle sans trop tarder.
La sortie de Neufchâteau se fait par une belle ascension, à froid, mais ça ne nous fait pas peur. Aujourd'hui on quitte la Meuse pour quelques dizaines de kilomètres et nous suivons le Mouzon avant de revenir le long de la Meuse.

Notre première vraie pause de la journée se fera dans la très jolie bourgade de Bourmont (très jolie mais très haute). On y trouve une boulangerie qui fait de très bonnes pizzas! Le temps est nuageux avec quelques percées de soleil mais nous ne traînons pas car la météo annonce de fortes averses vers 16h. Donc nous continuons à remonter la Meuse jusqu'à sa source à Pouilly-en-Bassigny à 410m d'altitude dans la Haute-Marne.
En fait, il n'y a pas grand chose à voir, juste une plaque qui a été accrochée et qui raconte le fleuve. Mais quand on y arrive il pleut tellement qu'on ne prend même pas la peine d'aller voir la plaque. On préfère aller visiter un arrêt de bus en bois qui protège très bien de la pluie. Ça nous fait une deuxième pause et on en profite pour manger quelques biscuits secs au sec.
On repart sous les averses intermittentes pour 11 derniers kilomètres principalement en descente jusque Bourbonne-les-Bains où nous campons ce soir.

Au camping, pour 10€ de plus, on peut louer une caravane donc vu le temps, on se fait plaisir et en plus il y a une piscine à 50m donc on met toutes les affaires à sécher dans la caravane et direction la piscine pour se détendre. Ensuite apéro puis repas dans le camping. Ils proposent des plats chauds pour des prix raisonnables et ça nous évite de ressortir sous la pluie!
Le reste de la soirée sera passé entre préparation de la route du lendemain et lecture et surtout une bonne nuit de sommeil.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!