La Côte d'Or, la Saône, le Rhône...

Dole-Gergy:
Vers la Saône

Mercredi 2 Octobre 2019
On doit quitter la maison pour 9h, c'est juste notre heure. On partage une infusion avec Bénédicte et Patrick avant de charger le tandem. Il pleut de nouveau sur Dole, une pluie fine mais insistante. On traverse une dernière fois la jolie ville où nous nous arrêtons dans une boulangerie pour prendre un encas pour ce midi.
La pluie se dissipe une heure plus tard et nous continuons de longer plus ou moins le Doubs. Cette partie est plus aménagée qu'auparavant donc un peu moins charmante mais c'est plat et tout de même agréable. On avance bien jusque midi où on fait une pause dans la petite ville de Pagny. Il y a un petit gazebo qui nous abrite d'une nouvelle petite averse le temps que l'on mange. Très vite le soleil réapparaitra, et on en profite pour faire une petite sieste au chaud tous les trois.

Pour la suite, on continue de longer le fleuve en prenant des raccourcis pour éviter les méandres un peu trop tortueux. Aujourd'hui c'est très plat, on a beaucoup de vent et quelques averses passagères mais on avance néanmoins très vite. A 15h, on arrive à Verdun-sur-le-Doubs, une jolie petite bourgade à une dizaine de kilomètres de notre point de chute ce soir. Il s'agit de nouveau de membres de Warmshowers, Tony qui habite Gergy.
Comme il est un peu tôt, on passe faire quelques courses et on s'arrête dans un PMU pour souffler, rédiger ces pages et faire des massages à Carlo!

Nous avons passé une excellente soirée à Gergy avec Tony et sa famille. Nous avions pleins de choses à nous raconter à propos de voyages et de vélo. D'ailleurs nous espérons les revoir dans le Pas-de-Calais à l'occasion. C'était la première fois qu'ils hébergeaient des Warmshowers. Nous espérons avoir été à la hauteur!

superwanchan






Inscrivez-vousSign-up
Mot de passe oubliéForgot your password

Tu souhaites:

  • Un affichage personnalisé?
    (caractères japonais, images de fond)
  • Participer aux jeux-concours?
  • Réagir à nos articles?
  • Recevoir notre newsletter?

Alors inscris-toi!

Would you like:

  • To customize the display?
    (japanese letters, backgrounds)
  • To play our quizz?
  • To comment our texts?
  • To receive our newsletter?

Then sign up!

CommentairesComments

superwanchan
Le 03/10/2019 à 17h48min00s

Yes notre timonier préféré. On n'arrête pas de longer des fleuves et on se dit qu'on naviguerait mieux si t'étais avec nous!

timonier
Le 03/10/2019 à 13h33min18s

Coucou les cyclotouristes ;-), un petit bonjour du Pas de Calais

Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Gergy-Mâcon:
La Bourgogne

Jeudi 3 Octobre 2019
Après une très bonne nuit de sommeil, le réveil a sonné à 8h et nous nous sommes préparés à repartir. Estefy avait préparé un chouette gâteau à l'orange dont nous emportons deux généreuses parts avant de quitter leur maison.
Aujourd'hui pas de difficulté particulière, on continue de descendre la Saône. On arrive très vite à Châlon-sur-Saône où la circulation est dense mais les pistes cyclables larges puis on suit une voie verte sans voiture sur une quinzaine de kilomètres jusqu'à la Tour du XIIème siècle près de Saint-Germain-du-Plain. C'est d'ailleurs au pied de cette tour que nous mangerons le fameux gâteau à l'orange qui était délicieux.

La suite de la route s'effectue à travers la campagne Bourguignone sur des toutes petites routes où l'on ne croise presque personne. Le soleil est revenu, le vent à tourné et nous pousse enfin (15 jours qu'on l'avait dans le nez). Donc tout va bien.
Vers 13h30 nous traversons la ville de Tournus qui est superbe, mais on avait une telle allure que nous n'avons même pas songé à s'arrêter prendre une photo. Entre Tournus et Mâcon, c'est de nouveau une voie verte qui longe la Saône. C'est relaxant et agréable. Ce soir, nous camperons au camping municipal de Mâcon qui se trouve au Nord de la ville juste après le quartier des discothèques. Arrivera-t-on à dormir aussi bien qu'hier?

CommentairesComments

Sandy
Le 10/10/2019 à 17h59min35s

On a dormi à poings fermés. Surtout après un bon repas chez Buffalo Grill... On n'a rien entendu !!

la fonctionnaire
Le 07/10/2019 à 17h50min08s

Et alors, comment avez-vous dormi à côté de la discothèque ? bien bercés ?

Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Mâcon-Caluire et Cuire:
Vive GD Cycles

Vendredi 4 Octobre 2019
Normalement tout va toujours bien quand on voyage à vélo, et à tandem, c'est pareil. Aujourd'hui, je ne sais pas trop ce qui se passe. Pour commencer, au réveil, il pleut. Heureusement, on prévoit 90km aujourd'hui mais c'est principalement plat et nos hôtes ne seront chez eux qu'à 19h. La météo indique quelques averses passagères pour une heure ou deux. Donc on ne panique pas, on se recouche et on attend que ça passe. Bon ça ne passera jamais. On replie donc la tente mouillée (entre deux averses quand même). C'est pas idéal, mais on sait gérer.
On est donc prêts à partir à midi moins 5. A peine en selle, Sandrine m'informe en chouinant qu'il y a un problème avec sa selle et qu'elle ne peut pas avancer. Le bricolage qu'elle avait effectuée pour adapter sa nouvelle selle à la tige n'a pas tenu. Heureusement, on peut rechercher des magasins de vélo avec notre téléphone par contre il est midi et en trouver un ouvert ne va pas être facile. Par chance, il y en a un qui a l'air sérieux à 700m du camping mais il ferme à 12h15 (merci internet), il s'agit de GD Cycles. On l'appelle de suite en l'informant du caractère urgent de notre requête (pour nous). En fait Sandrine est mi-paniquée, mi-désespérée... Et il nous dit que si on se dépêche, il veut bien nous attendre. En 3mn sous la pluie, on se retrouve chez lui et il inspecte notre tandem. Trouver un commerçant, c'est fait. Encore faut-il qu'il ait la bonne pièce en stock. Et aujourd'hui, tout n'est pas perdu, il a une tige qui devrait être compatible! Après un peu de bricolage, (on avait carrément tordu la fixation à force de serrer...) c'est rentré, on peut s'y remettre. Aujourd'hui notre sauveur s'appelle donc GD cycles! N'hésitez pas à y passer si vous êtes sur Mâcon! On serait bien resté papoter plus à propos de confort vélo car on sent qu'il est de bon conseil mais là on est un peu à la bourre et puis, lui, il faut quand même bien le laisser manger.
Je profite de notre passage chez GD cycles pour m'acheter une paire de poignées ergonomiques car les poignées standards livrées avec le tandem me font un mal de chien.

La route qui doit nous amener vers Lyon n'est pas fléchée et pour rattraper un peu le temps perdu, nous décidons de naviguer au GPS. On évite en général mais là ça peut nous faire économiser 20km et pas mal de temps. Problème avec le GPS c'est qu'il adore faire passer les vélos sur des voies sans bitume. Donc au final, on ne gagne pas de temps et les risques d'abîmer des roues sont bien plus grands. Mais aujourd'hui, on décide de faire ça.
Après 2km de voie de halage non bitumée, on tombe sur un panneau "route barrée". En bons cyclistes, on avance quand même. On arrive alors sur un chantier (déserté, il n'est pas encore treize heures) mais les monts de terre et les engins ne laissent pas beaucoup de place pour passer sans mettre un pied dans la Saône. En portant un peu le tandem (70kg), on passe ces obstacles et on tombe sur des barricades (branches, barrières) qu'on franchira avec autant de grâce. Rien ne devra nous arrêter aujourd'hui!
La suite, mise à part le revêtement de boue et de cailloux ne pose pas de problème. Comme souvent on achètera à manger dans une petite boulangerie sur la route. Et puis en cours d'après-midi, la pluie cesse. C'est bien, ça nous laisse le temps de sécher en roulant.

On arrive à une vingtaine de kilomètres de Lyon vers 17h un vendredi donc la circulation s'intensifie et l'arrivée à la ville de Trévoux est un peu fatiguante mais cette ville est vraiment jolie, en plus on la quitte par une petite passerelle qui ajoute un charme au voyage. Après ça, on aura presque tout le temps des pistes cyclables jusque Caluire et Cuire. Il ne faut pas oublier de préciser que l'arrivée à Caluire et Cuire se paye par une énorme montée assez prononcée mais surtout très chargée d'automobilistes citadins pressés d'aller d'un feu rouge à un autre... Enfin ça ne nous fait pas peur et en haut de la montée, on les redoublent presque tous, coincés dans les feux et les travaux.
Ce soir, nous dormons chez de nouveaux membres de Warmshowers: Gaëlle, Sylvain et leurs enfants, Olivia et Paul. Ils sont super gentils et nous partagerons avec un très agréable repas en échangeant comme souvent à propos de nos divers voyages.

CommentairesComments

Sandy
Le 10/10/2019 à 18h00min27s

Merci pour vos commentaires. Ca fait plaisir ! On pense aussi à vous sur la route. On rentre avant le 23 novembre. Bises !

la fonctionnaire
Le 07/10/2019 à 17h54min17s

Aîe Aîe Aîe ! les galères à vélo ! merci GD Cycles !

superwanchan
Le 06/10/2019 à 21h49min53s

Ah ah, je ne manquerai pas de leur dire à mon retour!

madameclaire
Le 06/10/2019 à 13h06min45s

Ce vendredi, il manquait une trompette mais elles nous ont bien cassé les oreilles , des pensées pour vous , c'est superbe de vous suivre ainsi, bravo !
Claire au saxo.

Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Caluire et Cuire-Marlieu:
Czmping à la ferme

Samedi 5 Octobre 2019
Ce matin, Gaëlle est déjà partie travailler, Olivia est sortie faire du skate, il reste Paul et Sylvain à la maison. Sylvain nous donne quelques conseils pour rejoindre la voie verte que nous souhaitons emprunter aujourd'hui et puis finalement il propose même de nous accompagner sur le début de la route.
On décolle vers 9h30 et nous suivons donc notre guide dans les petites rues de Caluire et Cuire jusqu'à la grande descente qui nous ramène près du Rhône. Après quelques indications, Sylvain nous quittera au milieu de la descente pour aller faire des courses et nous nous continuons la descente jusqu'au Rhône. Merci sylvain pour l'escorte matinale!
Il y a plusieurs dizaines de kilomètres de voies vertes des deux côtés du Rhône et nous allons en emprunter pas mal ce matin. Au premiers abords, ce n'est pas si facile de se repérer et comme nous étions arrêtés devant une carte, un cycliste, Jean-Yves est venu nous apporter de l'aide. On lui raconte notre périple et notre destination du jour et il nous conseille alors sur la voie à prendre. Finalement, il nous propose même de nous accompagner sur une partie du chemin. Grand connaisseur de l'agglomération Lyonnaise, Jean-Yves nous fera même le guide touristique. Et nous ferons une quinzaine de kilomètres ensemble. Décidément on est drôlement bien entouré par ici!

Ensuite, la voie que l'on suit s'écarte du Rhône et assez vite il manque quelques fléchages. On se perd alors sur des routes un peu trop rapides et chargées. Mais avec le téléphone et la carte, on arrive à retomber sur nos pas. On prendra alors un casse-croûte au confluent de l'Ain et du Rhône, un très joli endroit d'où nous passerons un coup de fil à Noël, notre Sensei qui vient d'obtenir sa seconde Dan d'合気柔術aikijujutsu et que nous n'avions pas encore félicité de vive voix.
Après cet arrêt, la route serpente le long du fleuve, soit le long des voies de halage, soit dans les villages environnants. Les voies de halage sont plates et sans voiture mais pas tout le temps bitumées, alors que les routes des villages proposent des vues magnifiques mais aussi de belles côtes.

Enfin vers 16h, nous faisons un nouveau petit arrêt à Montalieu-Vercieu pour acheter de la charcuterie et des tomates pour le repas de ce soir. Ensuite direction la boulangerie de Bouvesse pour une baguette. En fait, ce soir nous dormons dans une ferme avec élevage de chèvres donc l'idée est de manger du fromage de la ferme avec le pain. Le boulanger nous explique la route pour rejoindre la ferme. Et puis en sortant de la boulangerie, on croise Régis sur son tracteur qui nous alpague: "vous allez au camping à la ferme?" C'est le tenant du lieu qui ramène à manger pour les bêtes. Du coup, il nous ouvrira la route avec son tracteur jusqu'à la ferme.
La ferme est très jolie et très bien placée. La vue est magnifique. Il y a des chèvres, un bouc, une anesse, des cochons, des poules, des paons et... quelques campeurs. Nous passerons une bonne partie de la soirée à discuter avec Régis et également son épouse, puis finalement nous dégusterons leurs délicieux fromages. Encore une bonne adresse à partager: le camping de La chèvre verte.

CommentairesComments

Sandy
Le 10/10/2019 à 18h01min26s

Ah mais j'ai même un message de la chèvre verte pour Célia ! Il est dans mon sac. Je lui donnerai la prochaine fois que je la vois. Un super camping avec des gens super sympas !

la fonctionnaire
Le 07/10/2019 à 18h00min12s

Vous l'avez vue cette chèvre verte ? :) Faudrait en parler à Célia...

Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Marlieu - La Motte Servolex:
Col, Tunnel, Lac

Dimanche 6 Octobre 2019
Nous avons passé une excellente nuit au camping de la Chèvre Verte. Réveillés à 8h à la fois par notre réveil mais aussi par le cri de l'ânesse qui tombe à pic, nous prenons le temps de ranger nos affaires tranquillement. Avant de partir, nous faisons un petit coucou aux animaux et on en profite même, sur les conseils de Régis, pour donner notre peau de banane, vestige de notre petit déj', aux cochons qui se régalent.

La route d'aujourd'hui commence par une belle descente. On s'arrête une minute prendre des crsoissants à la boulangerie de Bouvesse-Quirieu et on s'engage sur la ViaRhona, notre itinéraire vélo pour les 60 prochains kilomètres. C'est très bien indiqué donc on ne perd pas de temps à chercher notre route. Et en plus, c'est très joli. Nous sommes soit sur des pistes cyclables soit sur de toutes petites routes où on croise principalement des marcheurs, des cyclistes mais ausi quelques chasseurs. On a même vu 4 sangliers s'enfuir dans les champs face à nous à belle allure.

Nous avons fait une pause casse-croûte près d'une base nautique le long du Rhône, après environ 42km, soit presque la moitié du chemin prévu aujourd'hui, 15km avant de quitter la ViaRhona.
Au niveau de Yenne, nous avons quitté la ViaRhona et nous nous sommes engagés entre 2 montagnes en direction du col du chat. Nous avions tout d'abord prévu de franchir ce col, jusqu'à ce que notre hôte du soir, Jacky, nous informe qu'il y a un tunnel réservé aux cylistes qui permet d'éviter le col. Heureuse nouvelle! Nous avions connaissance uniquement du tunnel standard qui est interdit aux vélos. Mais parallèle à celui-ci, on trouve bien un tunnel réservé aux piétons et cyclistes, ouvert depuis peu, 2 ans environ. Il est décoré de peintures, il est en descente. Bref, il est vraiment génial ! En plus, le tunnel débouche sur une vue superbe du lac du Bourget.

Sortie du tunnel et vue sur le lac

Sur les conseils de Jacky, nous empruntons une route étroite et sinueuse mais peu fréquentée et avec une vue imprenable sur le lac, qui descend de façon abrupte jusqu'au lac. C'est vraiment chouette. A partir de là, nous rejoignons une piste cyclable qui nous amène directment à la Motte Servolex où habite Jacky.

Jacky est un membre de Warmshowers depuis quelques mois seulement et nous sommes ses premiers invités. Nous avons été reçus comme des rois. C'est tellement chouette, après une bonne journée de vélo, 92km aujourd'hui par exemple, de se retrouver en bonne compagnie et de partager un si bon repas. On le disait ensemble ce soir, on apprécie les choses simples quand on voyage à vélo: une douche chaude, un bon repas et un lit !

CommentairesComments

Sandy
Le 10/10/2019 à 18h02min08s

Oui c'est vrai ! Merci pour les encouragements. Bisous !

la fonctionnaire
Le 07/10/2019 à 18h04min03s

De biens belles rencontres qui font oublier les galères ! bonne continuation Bisous

Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

La Motte Servolex - Grenoble:
Encore la famille

Lundi 7 Octobre 2019
On se lève comme souvent vers 8h. Aujourd'hui, Jacky, notre hôte, a annulé ses rendez-vous pour pouvoir nous accompagner sur un bout de route! Donc on quitte la Motte Servolex guidés par un expert du cru. La grande classe! On suit donc Jacky sur le réseau de pistes cyclables assez dense du coin. On fera quelques arrêts dans Chambéry pour la visite guidée, les photos du château et surtout celle des quatre sans cul!

Le ciel est dégagé et on a enfin une pleine vue époustouflante sur les montagnes qui nous environnent. Jacky fera près d'une vingtaine de kilomètres avec nous avant de nous laisser continuer vers Grenoble. On se quitte au milieu du vignoble de Savoie, sous le soleil. On a prévu une petite journée, normalement 50km mais une voie verte allant jusque Grenoble existe et est très bien indiquée sur la route alors on décide de la prendre. Elle est plus longue que le chemin le plus court que nous prévoyions de faire (+22km) mais elle est tellement calme et jolie que nous la prenons quand même.
Donc nous roulons sur de toutes petites routes de campagne dont beaucoup sont interdites aux voitures, puis sur des voies vertes le long de l'Isère et enfin à travers de petits villages de montagne. Et tout ça est très joli. A un moment, on tombera même sur une route traversée par un affluent de l'Isère, sans pont, et on devra donc traverser ledit affluent sur le tandem (un peu plus profond et c'était à la nage..., heureusement il n'a pas trop plu ces derniers temps).

On s'arrêtera dans la seule zone avec des magasins de la journée où on prendra une pizza au reblochon à se partager (et oui on est en Savoie) avant de finir les derniers kilomètres qui nous séparent de Grenoble. On y arrive un peu avant 15h. On voulait justement arriver tôt pour faire quelques achats. Donc on va en premier dans un réparateur de vélo (Bike Corner) qui est, à priori, le seul ouvert un lundi sur Grenoble. Mais ça tombe bien parce qu'ils sont super sympa et ils sont de très bons conseils. On s'achète des patins de frein (parce qu'on les use assez vite). Sandrine choisit de changer de nouveau de selle parce que la précédente est encore trop douloureuse. François s'achète une paire de gant pour amortir les vibrations de la route qui engourdissent ses canaux carpiens. Et en supplément (mais gratuit), on discute des routes à prendre pour la suite et de questions techniques qu'on se pose. Une heure bien efficace.
Ensuite pendant que Carlo et François se délasseront dans un fauteuil dans un bar, Sandrine ira chercher en vain une paire de moufles pour le froid qu'on anticipe en altitude car demain nous gravissons les Alpes.

Enfin ce soir, c'est Simon, le cousin de Sandrine qui nous accueille pour la nuit. Il habite en plein coeur de Grenoble et nous a tout de suite proposé son hospitalité quand on lui dit qu'on passait par là.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!