Aventure précédentePrevious adventure:
თბილისიTbilissiთბილისიTbilissi
Aventure suivanteNext adventure:
L'Ouest de l'ArménieThe West of Armenia
Contes Photos
Vers ԹումանյանTumanyan
Des travaux...
Paysages d'Arménie
Paysages d'Arménie
Un beau bâtiment
Route en travaux
Un téléphérique
Une drôle de statue
Le canyon du fleuve Debed
Le canyon du fleuve Debed
Le canyon du fleuve Debed
Pause de 5 minutes
Village et grande église au sommet
Le canyon du fleuve Debed
Notre route longe le fleuve Debed
Le canyon du fleuve Debed
Le canyon du fleuve Debed
Le canyon du fleuve Debed
Juste la taille d'une roue de vélo... Aïe aïe aïe...
Une ville qui nous fait penser à Chiatura
Encore des travaux, cette fois c'est surtout des gros cailloux
Monastère de Kobayr
Monastère de Kobayr
Monastère de Kobayr
Une fresque colorée
Une fresque colorée
Monastère de Kobayr
Tableau de notre gîte
Vue de notre gîte
Vue de notre gîte
Vue de notre gîte
Le village de Tumanyan
Le fleuve Debed
Le village de Tumanyan
Le centre de Tumanyan
Notre gîte dans un paysage assez exceptionnel
Des enfants s'amusent à courir après notre drone
Avec les enfants de Tumanyan
Une vraie course poursuite!
Notre premier repas arménien! (fait maison)
Vers ԴիլիջանDilidjan
Le fleuve Debed à 9h du matin
Une centrale hydro-électrique
Un hôtel chic sur le fleuve
13.000km parcourus!
Des policiers nous ont offert le café et des gâteaux (déjà mangés au moment de la photo!)
Montagnes
Un ouvrier de l'atome
Entre Vanadzor et Dilidjan
Entre Vanadzor et Dilidjan
La pluie arrive...
Après la pluie!
Bien arrivés tout en haut de la côte dans notre appart!
Notre appartement
Notre appartement
Notre appartement
Premier repas au resto: feuilles de vigne fourrées au blé
Ragoût d'agneau aux prunes et au miel
Pâtes faites maison, grillées
Légumes grillés
ԴիլիջանDilidjan
Dilidjan vue du ciel
Banque centrale d'Arménie
Dilidjan vue du ciel
Sculpture en bois de la Croix Arménienne ou Croix Fleurie
Dilidjan
Dilidjan
Vieux Dilidjan: de pierres et de bois
Boulangerie du Vieux Dilidjan
Maison de Dilidjan
Le Vieux Dilidjan
Le Vieux Dilidjan
Musée des traditions locales de Dilidjan et galerie
Peinture
Femmes Arméniennes
Tapis Arméniens au mur
Chambre à coucher
Vers ՃամբարակChambarak
Doudoune et gants fourrées!
Couleurs d'automne
Rivière
Montagnes d'Arménie
Pierres tombales
Arménie
Couleurs d'automne
Passage d'oies
Une église arménienne
Dîner
Un bon repas fait maison
Vers ՍևանSevan
Un petit-déj' plus que copieux, rien que pour moi!
Sortie de Chambarak, direction le lac Sevan
Droit devant, le col à 2190m d'altitude
Des vaches-dahut!
La vallée de Chambarak
Une vache pudique, elle s'enfuit au moment de la photo
Tout au loin, on aperçoit des montagnes enneigées
Vaches
Ça y est, on voit le lac Sevan!
On se rapproche du plus grand lac du pays
Le lac Sevan bordé de montagnes
Tranquille, ici, c'est tout plat
Le lac Sevan
Cinq belles paill-amides: des pyramides de paille!
Le long du lac Sevan
Le lac Sevan: on va dormir à côté de la péninsule en face
Des pains et des lavash (grandes crêpes) énormes!!
On a acheté un pain...
De l'autre côté du lac Sevan
Arrivés au motel (au rez-de-chaussée, chouette!)
Terrasse de l'hôtel
Le monastère Sevanavank sur la péninsule du lac Sevan
Le monastère Sevanavank
Le monastère Sevanavank
Le monastère Sevanavank
Au bord du lac Sevan avec le monastère Sevanavank au fond
Vers ԵրևանErevan
Montagnes enneigées derrière le lac Sevan
La péninsule du monastère Sevanavank
Notre motel est sous les arbres au bord du lac Sevan
La ville de Sevan derrière le lac
En direction de la capitale Erevan
La centrale de Hrazdan
Entrée de Hrazdan
En direction de la capitale Erevan
Une publicité pour l'amitié Arménie-Russie
On longe la 2x2 voies qui va à Erevan
Montagnes
Chevaux et montagnes
Une église Arménienne
Une église Arménienne
Un cimetère sur la colline
Ici on brûle un tas de feuilles mortes
Arrivée à Erevan: une énorme statue domine la ville
Une monster-lada!
Place de la République, Erevan
Musée d'histoire d'Erevan
Palais du Gouvernement d'Arménie
Musée d'histoire d'Erevan

Հայերենը գեղեցիկ է, բայց դժվար է կարդալL'arménien c'est joli mais c'est difficile à lire

Բագրատաշեն - ԹումանյանBagratashen - Tumanyan
C'est l'anniversaire du petit frère!

Lundi 18 octobre 2021

Montagnes et travaux

Aujourd'hui nous découvrons l'Arménie et les conditions sont assez idéales: 19°C, globalement ensoleillé, pas de vent. Côté itinéraire, nous devons longer la frontière une quinzaine de kilomètres et ensuite nous traversons un canyon pendant 40km. Ça fait une journée de 54km mais il y a un dénivelé positif de 1000m environ donc c'est pas petit.
Nous sommes toute la journée sur une nationale mais il y a vraiment peu de traffic et chose surprenante, les rares fois où c'est dangereux de nous doubler (pas de visibilité, pas de distance de sécurité latérale,...) les conducteurs attendent patiemment quelques secondes derrière jusqu'à ce que le passage soit sûr! On avait oublié ce confort sur la route depuis la fin de la Suède. On espère que ça durera encore avec un peu plus de traffic plus tard!

Le canyon

Le plus gros problème pour le moment, c'est que bien que les routes soit en très bon état (celle qu'on a prise au moins), il y a beaucoup trop de zones en travaux. Sur nos 54km, il y avait au minimum 15km en travaux. Dans ces portions, il n'y a plus de revêtement et nous roulons au mieux sur de la terre mais le plus souvent dans des gros cailloux. Ça nous ralentit énormement et plus particulièrement dans les grosses montées, nous n'avons plus d'adhérence du pneu arrière et c'est galère. Bon, malgré tout, ce n'est pas ça qui va nous arrêter.
Côté paysage, c'est magnifique. Nous ne nous lassons pas de ce canyon que nous traversons. Nous avons également apprécié l'étonnante ville de ԱլավերդիAlaverdi et son énorme exploitation minière du cuivre.

Les enfants de Tumanyan

Les gens sont toujours aussi gentils, intrigués et intéressés. On nous fait signe depuis les voitures, depuis les magasins, depuis les travaux, depuis les bistros. On nous parle (pas toujours dans des langues qu'on comprend).
En fin de journée, nous décidons de faire un tour de drone autour de notre maison d'hôte. Lors de son retour, le drone a rameuté une quinzaine d'enfants du village qui lui courait après. Ça a été l'occasion de faire connaissance! Les plus jeunes ne parlent qu'Arménien et nous ne comprenons rien mais les ados parlent russe et nous pouvons communiquer.
En dernier lieu, la chose la plus importante de la journée. Nous avonc appelé Luc pour lui souhaiter un très joyeux anniversaire!

superwanchan






Inscrivez-vousSign-up
Mot de passe oubliéForgot your password

Tu souhaites:

  • Un affichage personnalisé?
    (caractères japonais, images de fond)
  • Participer aux jeux-concours?
  • Réagir à nos articles?
  • Recevoir notre newsletter?

Alors inscris-toi!

Would you like:

  • To customize the display?
    (japanese letters, backgrounds)
  • To play our quizz?
  • To comment our texts?
  • To receive our newsletter?

Then sign up!

CommentairesComments

superwanchan
Le 25/10/2021 à 14h44min

On essaie toujours d'être discret avec le drone, mais ce coup là, c'était raté...

Les Moudujnou
Le 25/10/2021 à 11h47min

Hahaha, trop drôle le drone qui ramène à vous les enfants du village ;)
Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Nos photos de l'Est de l'Arménie

Թումանյան - ԴիլիջանTumanyan - Dilidjan
La gentillesse arménienne

Mardi 19 octobre 2021

13.000km parcourus!

Nous partons sous le soleil, il fait 15°C, c'est plutôt pas mal. Ça durera juste 14h environ quand des nuages gris et menaçants pénétreront entre les montagnes et viendront déverser quelques petites averses pendant une grosse demi-heure. Rien de trop gênant, à peine de quoi enlever un peu de poussières sur le cadre du tandem.
Première pause au bout d'une heure... notre compteur indique qu'on a atteint le 13.000ème kilomètre! Alors on fait le photo traditionnelle du compteur avant de repartir!
Non, le gros challenge de la journée viendra (comme souvent) du dénivelé. Il faut grimper 1300m sur 45km, c'est assez énorme. Ça nous amène à un col à 1894m d'altitude (tout de même), ensuite nous avons une belle descente de 25km jusque notre étape du jour, la ville de ԴիլիջանDilidjan. La ville est ancrée dans les montagnes et pour arriver dans notre bel appartement, il faut monter 2km de lacets mais nous ne sommes plus à ça près.

Que de beaux paysages

Les paysages sont époustouflants du matin jusqu'au soir, nous sommes de nouveau dans le Petit Caucase et donc à assez haute altitude. Nous avons des canyons, des montagnes, de la neige en hauteur et des arbres aux couleurs d'automne. C'est un mélange très très efficace.
Mais nos meilleurs souvenirs de la journée nous seront fournis par les Arméniens eux-même. Déjà notre hôte de la veille qui est très gentille et aidante nous offrira un sac de pommes du jardin avant de partir.
Ensuite, pour une pause après une grosse montée nous nous arrêtons sur une petite aire de stationnement en bord de route. Il y a trois voitures de police et cinq policiers. Les officers intrigués viendront nous faire la discussion et nous offriront café et gâteau. Avec toutes mes expériences de la police en France, encore aujourd'hui, j'ai peur de la police mais il s'avère que dans beaucoup de pays, les policiers ne sont pas racistes (et c'est assez agréables).

Bien arrivés en haut de la côte dans notre gîte!

Ensuite à la sortie de ՎանաձորVanadzor, ça monte (comme partout) et nous n'avançons pas très vite. Un monsieur sur le bord de la route est en train de manger un fruit et il en a quelques autres sous le bras. À notre passage, il nous tend deux poires en mode ravitaillement du tour de France. Nous les attrapons en roulant, chacun une et puis en fait, nous nous arrêtons 30m plus loin, parce qu'on est moins pressés que les cyclistes professionnels (nous ne sommes que cyclotouristes professionnels). Du coup, on peut remercier plus cordialement le monsieur et discuter en russe. En plus, nous nous sommes arrêtés juste en face du verger d'où proviennent les poires et deux autres Arméniens sont en train de récolter, ils nous en donneront une dizaine!
Et sinon, toute la journée, une voiture sur deux nous klaxonne et nous fait des grands signes et quasiment tous les gens au bord de la route s'arrêtent dans leur activité et nous saluent également. Nous réussissons enfin à dire "bonjour" en arménien avec un accent compréhensible et c'est très apprécié.
Nous avons donc un chouette appartement à ԴիլիջանDilidjan qui est une ville légèrement touristique. Nous allons donc y passer deux nuits et nous pourrons visiter demain. Mais avant, douche, lessive, courses, gros repas et gros dodo.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

ԴիլիջանDilidjan
Promenade

Mercredi 20 Octobre 2021

Tapis Arméniens accrochés au mur

ԴիլիջանDilidjan est une jolie petite ville au creux des montagnes. Le vieux quartier est composé de ruelles et d'escaliers. Les maisons sont faites de pierre et de balcons en bois. Mon guide appelle ça la Suisse de l'Arménie... (mais c'est un peu osé comme comparaison.)
Nous avons visité le musée des traditions locales de Dilidjan et sa galerie d'art avec une guide. On a vu de nombreux peintres Russes et Arméniens. On a aussi vu des tapis Arméniens, traditionnellement accrochés aux murs, un métier à tisser ces tapis, une ancienne chambre à coucher reconstituée. On a vu une photo de Charles Aznavour aussi, bien sûr.
Nous avons appris que le Croix Arménienne est une croix chrétienne avec des extrémités fleuries. On la retrouve sur de nombreuses gravures de bois.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Դիլիջան - ՃամբարակDilidjan - Chambarak
Les conflits de Transcaucasie

Jeudi 21 octobre 2021

Rivière

C'est une très belle journée qui nous attend, peut-être un peu fraîche. 5°C au départ, quelques nuages vite dissipés, un léger vent glacial, un grand soleil bienvenu. Les quinze premiers kilomètres descendent franchement jusque 920m d'altitude. Donc doudoune et gants d'hiver sont de rigueur pour commencer. Mais juste après ça, nous avons 40km de montée pour revenir à environ 1900m d'altitude dans la petite ville de ՃամբարակChambarak où nous passerons la nuit. Ça fait en tout près de 1100m de dénivelé positif sur à peine 40km, c'est donc encore une très belle ascension que nous effectuons aujourd'hui.

Pierres tombales

Côté paysage, ce sont toujours de belles montagnes. Nous trouvons le Petit Caucase tout aussi joli que le Grand. Il devient très clair que nous aimons toutes les montagnes. Dans les derniers kilomètres de la journée, nous longeons la frontière avec l'Azerbaïdjan qui se trouve à 3km seulement au nord-est de notre position. Le conflit qui divise l'Azerbaïdjan et l'Arménie concerne la zone du Haut-Karabagh à une centaine de kilomètres au sud donc il n'y pas vraiment de danger ici. Cependant il est parfois conseillé de ne pas trop s'approcher des frontières qui ne sont pas tout à fait fixes. Bon nous restons sur la route principale, donc il n'y a pas de risque et le conflit est dans une phase froide avec des pourparlers de paix. Cependant, nous n'avons pas fait les malins quand nous avons croisé les camions lance-missiles de l'armée arménienne. Nous n'avons pas osé prendre de photos mais les projectiles faisaient environ 4m de long pour un diamètre de 80cm! Conflit froid donc mais armée prête en cas de réchauffement soudain.

Repas du soir fait maison

Pour ce qui nous concerne, nous sommes toujours le petit évènement partout où on passe et tout le monde nous fait signe un peu héberlué, d'autant plus qu'aujourd'hui nous traversons des villages sur des petites routes. Il n'y a pas souvent de touristes par ici.
En haut d'une grosse pente que nous finissons à pied (car il n'y plus de revêtement et monter sur des galets nous est impossible), un grand monsieur nous apporte une bouteille d'eau pétillante: juste ce qu'il nous fallait! Pas un jour sans qu'un (ou plusieurs) Arménien(s) ne nous surprenne avec cet accueil chaleureux!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Ճամբարակ - ՍևանChambarak - Sevan
Le lac ՍևանSevan

Vendredi 22 octobre 2021

Un pti-déj' très copieux!

Une foi n'est pas coutume, nous avons une courte journée assez facile de vélo qui nous attend. Dans cette grande chaîne de montagnes, c'est rare et très appréciable.
Pour Sandrine, ça commence par un énorme petit-déjeuner, fourni par nos hôtes. Elles ont déjà très bien cuisiné hier soir et ce matin est tout aussi impressionnant. Nous discutons, comme hier soir, longuement en russe et nous nous mettons en route (après avoir refusé une invitation du voison pour le café, c'est gentil mais si on fait toutes les maisons du village, on n'avancera jamais).
Il n'y a qu'une seule difficulté aujourd'hui: il faut franchir un col à 2190m. Ça nous fait 350m à monter sur 6km, c'est un rude réveil mais c'est vite passé. Ensuite il y a 8km de descente et nous arrivons au fameux lac ՍևանSevan. C'est un des plus grands lacs d'altitude au monde. Il est à 1900m et a une supercie de 1400km² (deux fois et demi le lac Léman)!

Le lac Sevan entouré de montagnes

Le reste de la journée consiste donc à rouler autour du lac. C'est plat, il fait un grand soleil, une douzaine de degrés, la route est en parfait état et il n'y a preque pas de circulation, les vues sont époustouflantes. C'est donc une journée sans encombre (et ce n'est pas si souvent) que nous passons.
En cours de route, nous nous sommes arrêtés dans un supermarché pour quelques courses. Ici, il y a très peu d'étrangers (surtout à cette saison) et dans le magasin, il y avait une employée qui nous suivait partout, pour nous donner un panier, mettre nos fruits dans un sachet et les peser et ce genre de petites attentions. On avait un peu l'impression d'être dans un magasin de luxe. Ce n'est pas la première fois que ça nous arrive en Transcaucasie mais nous avons bien souvent eu l'extrême opposé: généralement, l'employée est au téléphone et clairement on la fait chier.

Le monastère Sevanavank sur la péninsule du lac Sevan

Elle doit passer en haut-parleur pour encaisser nos courses ou elle galère d'une main. Une fois, nous avions besoin de renseignement et l'employée, au téléphone, nous demande sommairement si on peut l'aider et nous avons à peine eu le temps de dire oui qu'elle était déjà repartie dans sa conversation. Nous avons dû revenir un quart d'heure plus tard pour avoir des réponses à nos questions!
Nous avons un petit bungalow au bord du lac pour cette nuit. Il y a une énorme offre de logements tout autour du lac mais fin octobre beaucoup sont fermés. Il semble que c'est pareil pour les restaurants. Il y a fort à parier que nous devions rouler un peu en tandem dans les alentours avant de trouver notre repas du soir.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Սևան - ԵրևանSevan - Erevan
La descente à la capitale

Samedi 23 octobre 2021

Sevan, notre point départ

Et c'est bel et bien une longue descente qui nous attend pour arriver au coeur de ԵրևանErevan car nous avons donc dormi au bord du lac ՍևանSevan à 1900m d'altitude et la capitale se situe à 1000m. Nous devons d'abord rester à approximativement l'altitude du lac sur 40km. Là nous voyons défiler les sommets enneigés et les pâturages de moutons, chevaux et vaches ainsi que quelques villages. Nous passons également la ville de ՀրազդանHrazdan avec son impressionnante centrale électrique. La centrale est énorme, elle fait près de 10km², quasiment la même taille que la partie urbanisée de la ville. Et elle est blottie dans les montagnes.

Chevaux et montagnes

Après ces quarante premiers kilomètres, on a déjà des vues sur ԵրևանErevan, 1000m plus bas. La descente est assez longue. Il faut serpenter le long du flan de la montagne. La route que nous avons choisie n'est pas en parfait état mais il n'y a personne dessus donc nous sommes tranquilles et pouvons faire de beaux écarts pour éviter les trous et les bosses.
Après avoir passé quatre heures sur ce type de routes, l'arrivée dans la capitale fait un choc. Nous nous retrouvons sur des gros axes à plusieurs voies et un peu chargés. Mais les conducteurs arméniens, même ici, sont toujours aussi cordiaux et tout se passe très bien.

La place de la République à Erevan

Nous arrivons au pied de notre appartement vers 15h30. Le temps que l'on comprenne comment entrer dans le batîment, un monsieur nous offre deux bouteilles d'eau au citron que nous acceptons volontiers car il fait chaud: 19°C cet après-midi et grand soleil. Ce sont des bouteilles classiques d'un demi-litre remplies d'eau pétillante et dans chaque bouteille il y a trois rondelles de citron. Comme dans les bronzés font du ski, on s'est un peu demandé comment ils font rentrer les citrons...
Et puis ensuite nous avons rencontré un couple de voisins dont la femme parle français couramment. Il parait que le français est très populaire en Arménie mais c'est la première personne qui le parle que nous rencontrons.
Et voilà, nous resterons ici six jours afin de visiter et de préparer la suite.
Les photos sont désormais disponibles en cliquant sur l'îcone "photo" en bas à gauche de l'écran.
Vous pouvez également nous suivre d'aventures en aventures grâce aux flèches latérales.

CommentairesComments

superwanchan
Le 25/10/2021 à 14h46min

Si on compare avec la Géorgie: les conducteurs sont beaucoup plus prudents;les gens sont encore plus accueillants;les paysages sont aussi magiques;la cuisine est moins intéressante

Les Moudujnou
Le 25/10/2021 à 13h26min

Les gens et les paysages ont l'air top, ça doit être le rêve l'Arménie !
Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!