Aventure précédentePrevious adventure:
L'Arctique part2Arctic part2
Aventure suivanteNext adventure:
Suède: le SudSweden part2
Contes Photos
Vers Boden
Petite pause matinale
Sur la route
Route caillouteuse du jour
Du ski à roulettes!
Arrivée à Boden
Vers Luleå
Entre Boden et Luleå
Cabane typique au milieu des champs
Luleå
Première photo du drône
Luleå vue du ciel
Luleå vue du ciel
Première vidéo du drône
Un élan dans la ville
Gammelstad
Office de tourisme de Gammelstad
Église-village de Gammelstad
Église
Logements pour les paroissiens venant de loin
Logements entourant l'église
Cabanon réhaussé
Entrée charmante
Rue de Gammelstad
Traineau
Cabanon réhaussé
Ancienne cabane à grains
Pilotage du drône
Gammelstad vue du ciel
Gammelstad vue du ciel
Gammelstad vue du ciel
Vers Piteå
Maison rouge, voitures Volvo et drapeau Suèdois, classique!
Piste cyclable avant Piteå
Arrivée à Piteå
Arrivée à Piteå
Centre de Piteå
Vers Skellefteå
Sur la route
Piste cyclable
Piste cyclable
Pause matinale
Au bord d'une rivière
Vers Ånäset
Notre tente au pied de la piste de ski!
Au camping de Skellefteå
Il est 13h30 et le brouillard ne se lève toujours pas
Lufta camping à Ånäset
Notre cabane pour la nuit
Super équipée
Charmant
Spécificité de la Suède et Norvège: les fenêtres
Pas de poignée mais un système simple de fermeture
Le camping vu du ciel à travers le brouillard
Vol dans le brouillard
Promenade du soir
Vers Umeå
Essai de suivi avec notre drône
Arrivée à Umeå
Club d'Aikido à Umeå
Umeå
Station de nettoyage pour vélo en centre-ville
Centre-ville de Umeå
Petit parc
Jolie maison à Umeå
Gravure Sami
Vers Nordmaling
Sortie de Umeå
5000km!
Sur la route
Notre camping à Nordmaling
Effet satellite avec le drone
Effet hyperlapse avec le drone
Photo 360° avec le drone
Bord de mer aux couleurs d'automne
Au menu de ce soir: soupe thaï, sushis et salade
Vers Bonässund
Couleurs d'automne
Au bord du lac
Borne régionale
Petite pause matinale au soleil!
Goûter: chocolat chaud et pâtisserie à la cannelle
Vue depuis notre camping
Vue du ciel depuis notre camping
Une des îles de la région
Notre presqu'île du soir
Notre camping
Le pont qui relie la presqu'île au continent
Photo à 180°
Notre camping vu du dessus
Nous, avant d'aller se réchauffer sous la douche!

En avant pour la Baltique

Vuollerim - Boden
Le vélo Zen

Mardi 22 septembre 2020

_

Réveil à 8h sous le soleil, le soleil du cercle polaire donc très bas sur l'horizon et pas le genre de soleil qui fait transpirer sous la tente. Mais réveil au soleil quand même. Si on y ajoute le vent toute la nuit, il n'y a plus d'humidité dans la tente et nous pouvons la remballer sans autre forme de procès. Voyager à vélo nous apprend à apprécier énormément de petites choses de la vie et remballler sa tente sèche en est une.
Une autre petite chose que nous allons apprécier aujourd'hui et que la tempête est toujours là mais sa direction a évolué de 90°, notre direction aujourd'hui s'est également décalée de 90° et au final, nous nous retrouvons toute la journée avec la tempête dans le dos. Encore une petite chose de la vie que l'on apprécie particulièrement en voyage cycliste.
Il fait toujours une dizaine de degrés et le temps est principalement ensoleillé toute la journée. Côté route, nous aurons une vingtaine de kilomètres au début et une dizaine à la fin de route goudronnée.

Route caillouteuse du jour

Les 70 du milieux seront comme hier sur une piste poussièreuse, pleine de cailloux et d'un peu de trous. Avec le vent dans le dos, nous sentons beaucoup plus la différence de vitesse entre ça et l'asphalte, mais en contrepartie nous sommes encore presque seuls sur ces chemins.
Aujourd'hui, 100km à parcourir et pas un seul renne en vue. Dans les derniers kilomètres, nous commencerons à voir du bétail et des champs cultivés. Mais la plupart du temps, nous sommes en fôrêt pendant des heures et des heures. Nous pratiquons alors une forme de vélo méditatif, propice à la relaxation (même si ça fait quaund même un peu mal aux fesses), à l'apprentissage linguistique et à l'écoute de la radio par podcast, comme dans la chanson de Brigitte Fontaine.
Ce soir nous dormons au camping de Boden qui est énorme mais vide à cette époque et surtout ouvert. C'est parfait pour nous, il y a tout ce qu'il nous faut: des toilettes, des douches et une petites salles où recharger les téléphones et se réchauffer un peu. De plus c'est à 5mn à pied du petit centre-ville où nous pouvons trouver des restaurants et des magasins alimentaires parce que la bouffe c'est notre carburant, il ne faut pas l'oublier!

superwanchan






Inscrivez-vousSign-up
Mot de passe oubliéForgot your password

Tu souhaites:

  • Un affichage personnalisé?
    (caractères japonais, images de fond)
  • Participer aux jeux-concours?
  • Réagir à nos articles?
  • Recevoir notre newsletter?

Alors inscris-toi!

Would you like:

  • To customize the display?
    (japanese letters, backgrounds)
  • To play our quizz?
  • To comment our texts?
  • To receive our newsletter?

Then sign up!

CommentairesComments

Sandy
Le 02/10/2020 à 20h26min

Euh ben le problème c'est qu'ici dans un mois tout sera sous la neige alors on ne peut pas rester non plus...!

la fonctionnaire
Le 28/09/2020 à 20h24min

Descendez pas trop car ici, la neige est arrivée sur les hauteurs du Jura !
Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Nos photos du Nord de la Suède

Boden - Luleå
La malédiction est brisée

Mercredi 23 septembre 2020

Dans ces paragraphes, nous omettons plein de détails parce que c'est long à écrire et (on imagine) c'est long à lire. Du coup, je n'ai pas raconté l'arrivée au camping hier soir. Nous sommes arrivés à 15h57. La réception ferme à 16h mais nous n'avons vu personne partir et plus personne n'était là. Donc il faut appeler un numéro de garde et en leur expliquant qu'on veut planter la tente, l'interlocutrice au bout du fil nous a donné un code qui nous a permis d'ouvrir une boîte accrochée au mur de la loge dans laquelle nous avons pu récupérer un pass. Le pass permettait d'entrer dans les douches, les toilettes et la salle de repos. Bref, c'était super bien organisé et très sécurisé.
Ce matin, après avoir fait une petite grasse matinée jusque 9h30 (nous n'avons que 45km aujourd'hui), il nous faut donc aller payer. Et là, l'organisation de la veille n'était plus vraiment au rendez-vous. Ce coup-ci, il y a bien quelqu'un à la réception mais le système informatique ne voulait pas se connecter et impossible de nous facturer sans informatique à priori. Eh bien, la dame de l'accueil a fini par nous dire que ça serait gratuit pour cette fois!
Tout ça pour dire que comme dans tous les pays que nous avons visités à vélo, les gens sont gentils. Malheureusement, en partie à cause du coronavirus, en partie parce que la densité de population est très faible et aussi parce que Carlo n'est plus là, on ne discute pas beaucoup avec des locaux.

_

Aujourd'hui, la route est assez similaire à hier. Les conditions météo ont changé: temps très nuageux (mais toujours pas de pluie) et le vent de nouveau de face. Cependant nous n'avons que 45km à effectuer pour arriver à Luleå où nous attend une chambre d'hôtel confortable pour deux ou trois nuits (nous ne sommes pas encore sûrs).
Une fois les bagages déposés à l'hôtel, nous allons faire une chose qui nous tient particulièrement à coeur: briser la malédiction. Je m'explique: il y a un peu plus d'un mois, nous avons demandé à Babeth de nous envoyer un colis car nous avons fini tous nos livres et Babeth est responsable du réapprovisionnement (nous lui avons laissé un stock en charge à notre départ) et puis nous voulions aussi nous faire livrer un nouveau drône. Se faire livrer des choses quand on voyage est assez compliqué et demande pas mal d'anticipation surtout dans les zones comme ici où les livraisons rapides n'existent pas. Alors, nous avons fait appel à Oskar, un membre de warmshowers qui voulait bien réceptionner des colis pour nous et nous devions arriver dans la foulée. Sauf que ma blessure est arrivée et nous avons été coincés trois semaines à Tromsø. Donc les colis nous attendent depuis un petit bout de temps.
Ensuite, alors que nous étions remontés sur le tandem et que nous approchions, nous avons appris que Oskar était suspect covid et qu'il devait rester en quarantaine et ne pouvait plus nous héberger (non seulement, on lui a demandé de faire boîte à lettres mais en plus chambre d'hôte et il avait accepté!).
Ceci étant, nous sommes quand même allés chercher chez lui les colis, tout en respectant un protocole de distance physique un peu plus poussé que d'habitude. Nous sommes donc rechargés en lecture pour à peu près deux mois, et en prime on a reçu un bout de Comté.

CommentairesComments

Sandy
Le 25/09/2020 à 18h51min

Bizarrement on a d'abord ouvert les carambars et le chocolat. Ensuite seulement, on a acheté du pain et on a fait sa fête au Comté! Miam miam et encore merci !

la fonctionnaire
Le 24/09/2020 à 21h23min

Vous avez enfin reçu votre ravitaillement de nourriture spirituelle ! Merci Oskar à qui nous souhaitons un prompt rétablissement !
Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Luleå et Gammelstad
Nouvelle ville et vieille ville

Jeudi 24 et vendredi 25 Septembre 2020

Luleå vue du ciel

"Qui veut voyager loin, ménage sa monture." Nous avons donc décidé de prendre deux jours de repos à Luleå. Une journée pour visiter la ville, faire des emplettes et préparer des colis vers la France mais aussi pour essayer notre nouveau joujou: un drône. Plus sophistiqué que l'ancien, il dispose de fonctionnalités épatantes. C'est Thomas, cycliste allemand croisé en Norvège, qui nous en avait fait le démonstration. Il avait pris notamment cette photo. Avec ce nouveau gadget, nous avons découvert la ville autrement, vue du ciel.
La deuxième journée, nous l'avons passée à Gammelstad, littéralement "vieille ville". Situé à 11km du centre-ville actuel de Luleå, il s'agit pourtant bien de l'ancien emplacement de cette ville qui a été déplacée en 1649 à cause, non pas de la montée des eaux, mais à cause du phénomène inverse: l'émersion. En effet, phénomène qui nous était jusqu'alors totalement inconnu, conséquence lointaine de la fin de l'âge de glace, il a pour conséquence de faire remonter le niveau du terrain.

Église-village de Gammelstad

On pourrait croire que c'est le niveau de la mer qui a baissé mais c'est bel et bien la terre qui est remontée d'environ 8mm par an. Cela s'explique par le fait que le terrain était recouvert de glace d'une épaisseur de 2km pendant la période glaciaire. En fondant, ce poids écrasant est devenu de plus en plus léger et a laissé remonter peu à peu le terrain.
Ainsi l'église est montée de 5m en 500ans et l'île sur laquelle se trouvait l'ancienne ville, dont l'avantage pour les autochtones était d'être accessible facilement en bateau, est devenue difficilement accessible car les voies n'étaient plus navigables. Il a donc fallu la déplacer pour la rapprocher de la mer, à quelques 11km de là. Aujourd'hui, Gammelstad fait totalement partie du continent!

Habitations entourant l'église

L'autre particularité de Gammelstad c'est d'être une Église-Village, inscrite au Patrimoine Mondial de l'Unesco. Obligés légalement de participer aux messes et aux fêtes paroissiales, les habitants de la région devaient parcourir de longues distances pour se rendre à Gammelstad et ne pouvaient pas forcément faire le pélerinage dans la journée. Ils ont alors construit des logements simples, tout autour de l'église pour pouvoir y loger pendant leurs courts séjours. À Gammelstad, il y a encore environ 400 cabanes rouges entourant l'église, construite en 1492 puis agrandie et fortifiée. En Suède il y a avait jusqu'à 71 Églises-Villages, il n'en reste plus que 16 aujourd'hui mais Gammelstad est la plus grande et la mieux préservée.

Gammelstad vue du ciel

Pour cette journée de balade et de culture, nous avons eu un temps magnifique, idéal pour sortir notre drône. Les photos de Gammelstad vue du ciel sont superbes. Nous avons également réalisé un vol tout autour de l'église mais malheureusement nous avons oublié d'enregistrer la vidéo et nous ne nous en sommes rendus compte qu'en rentrant... Cela me rappelle l'époque où on prenait des photos avec un appareil sans pellicule!
Deux journées de repos bien remplies. Nous n'avons pas encore eu l'occasion de tester un des nombreux saunas, présents aussi bien dans les grands hotels que les campings. Il nous reste environ 3 semaines avant de quitter la Suède alors affaire à suivre.

CommentairesComments

Sandy
Le 02/10/2020 à 20h24min

Merci, on apprend!

la fonctionnaire
Le 27/09/2020 à 20h29min

trop jolies ces photos, vues du ciel ! beau travail !
Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Luleå - Piteå
Les élans

Samedi 26 septembre 2020

Piste cyclable arrivant à Piteå

C'est une journée maussade qui est annoncée, et en effet, il pleuvra du matin au soir. Pas de grosses averses, principalement de la bruine et la température est redescendue à 8°. Donc ce n'est pas idéal, mais ce n'est pas la mort non plus.
Côté route, même si nous longeons la mer sur 75km, nous ne la verrons que dans les trois derniers. Nous continuons à traverser la Suède sur des petites routes à travers des forêts.
Aujourd'hui nous verrons beaucoup d'élans dans les bois autour de nous (ils sont toujours de sortie les jours pluvieux). Nous en verrons à au moins trois occasions dont une à moins de 5m. Eh bien, de si prêt c'est énorme comme bestiau. Heureusement que c'est lui qui a peur de nous parce que s'il voulait nous charger, je ne parierais pas sur nous.

Balade à Piteå

Sinon nous suivons la route nationale 20 qui longe principalement la côte Est Suèdoise. C'est calme la plupart du temps mais nous devons tout de même emprunter l'E4 à plusieurs reprises sur 2-3km. L'E4 est la route nationale/autoroute qui longe également la côte. Comme elle est aménagée exclusivement pour les véhicules à moteur (barrière centrale, pas d'accôtement, et surtout pas de piste cyclable), c'est un peu sportif par moment. Mais nous avons déjà fait bien pire que ça et les conducteurs suèdois sont dans leur grande majorité très bien attentionnés à notre égard.
L'arrivée à Piteå se fait sur une piste cyclable en bord de Mer, c'est sympathique et la ville est une petite station balnéaire mignonne que nous visiterons sous la pluie.
Le camping de la ville est déjà fermé et comme la météo est vraiment humide, nous avons pris une petite chambre d'hôtel. C'est la chambre la moins chère de la ville et c'est un peu étrange, nous avons une fenêtre mais elle ne donne pas sur l'extérieur. Non la fenêtre donne sur une autre pièce du batîment qui ressemble à une salle de cours ou de conférence... C'est samedi, et pour le moment, il n'y a personne mais peut-être aurons-nous des surprises cette nuit!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Piteå - Skellefteå
Blues du dimanche

Dimanche 27 septembre

Pause matinale

Au réveil, vers 8h, le temps est sec. Sandrine se lève un peu plus tôt que moi car nous avons droit à un petit déjeuner. Il faut néanmoins sortir du BnB où nous logeons et se rendre dans un hôtel à 200m. C'était "un buffet assez exceptionnel où l'on trouvait tout ce qu'on pouvait imaginer" s'extasiera Sandrine. Pour ma part, je reste dans la chambre à faire des échauffements et des étirements, à préparer la route et la playlist de la journée.
Nous avons une journée de 95km qui nous attend avec un peu de dénivelé dans la première partie (ça fait plaisir). Pas de quoi nous offrir des vues non plus. Donc nous continuons à faire du tandem méditatif. Nous sommes zen et relax et notre vocabulaire suèdois s'étoffe très rapidement.
Nous ferons à peu près un tiers de la journée sous une petite pluie fine mais quand même mouillante et le reste du temps sera très couvert. En fin de journée, le brouillard se lèvera et toutes nos affaires seront ainsi bien humides pour aller sous la tente. Ce soir elle est posée au camping de Skellefteå, au pied d'une piste de ski, juste à côté du poste de commande du tire-fesse. La saison n'a pas encore commencé et le camping qui peut recevoir plusieurs milliers de personnes est vide à l'exception de deux caravanes et notre tente.
Petite anecdote de la journée, à force d'observer les arbres (le seul passe-temps qui nous est offert), nous nous sommes rendus compte que nous remontions le temps. En effet à force de se déplacer toujours vers le Sud, l'Automne régresse. Quand nous sommes partis de Tromsø, il neigeait, les arbres étaient rouges vifs et perdaient abondamment leurs feuilles et petit à petit, de rouge on est passé à orange puis à jaune voire jaune-vert et nous remontons ainsi le cours de l'Automne!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Skellefteå - Ånäset
À vélo dans le brouillard

Lundi 28 Septembre 2020

Notre tente au pied de la piste de ski

Le brouillard nous entoure depuis la veille au soir. Il dissimule le paysage, mais on distingue encore les bosses de la piste de ski juste à côté de notre tente! Il n'a pas plu et pourtant la tente est mouillée à cause de cette fine bruine incessante. Alors nous avons décidé de faire sécher la toile en l'étendant dans le bâtiment chauffé qui contient cuisine, salon et sanitaires. Comme nous n'avons que 64km à parcourir aujourd'hui, nous pouvons partir plus tard que d'habitude.

Départ du camping de Skellefteå

Il est 11h30 quand nous enfourchons notre tandem. Mais avant de partir, nous nous arrêtons à la réception pour faire une photo souvenir avec la gérante du Camping Skellefteå. Elle nous a en effet épaté en nous racontant qu'elle avait, avec son mari, dans les années 80, elle aussi fait un voyage en tandem. Mais son tandem était fait-maison, à partir de deux vélos soudés entre eux, et avec seulement 3 vitesses!

Notre camping du soir

Ah c'est agréable de pouvoir discuter un peu avec les gens! Il y a trop souvent des campings automatisés où on ne croise plus personne et tout se passe avec un smartphone et des codes d'accès reçus par email... Nous quittons le camping vers midi, et comme cette dame connait le gérant du camping où nous dormirons ce soir, nous promettons de transmettre le bonjour. Le brouillard s'étant installé pour la journée, nous avons décidé de prendre un raccourci. Ainsi notre itinéraire initialement prévu de 102km est passé à seulement 64km! On devine à peine la route. Les forêts sont baignées dans d'épais nuages.
Arrivés à 16h10 à Lufta Camp, nous avons bien transmis le bonjour. Ce camping dispose bien de cabanes mais les moins chères sont déjà fermées pour la saison. Gentiment le gérant nous propose un rabais pour une de ses grandes cabines, toute équipée. Ainsi ce soir nous pouvons dormir à l'abri, avec chauffage, électricité, douche et WC dans notre chalet. Quel luxe!

En guise de repas, nous sommes allés chercher des pizzas au centre du petit village. C'était l'occasion de faire une petite balade à pied. Nous avons également sorti un peu le drône. La vidéo ci-contre donne une petite idée du brouillard dans lequel nous sommes depuis 24h.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Ånäset - Umeå
Notre 1ère séance d'Aikido!

Mardi 29 Septembre 2020

Ça fait toujours un peu mal au coeur de devoir quitter un logement quand on y est vachement bien et ce matin quand le réveil sonne à 8h, le petit pincement est bien présent. Mais nous connaissons notre mission et même si le brouillard est toujours là, il nous faut repartir sur les petites routes suèdoises. Jusque treize heures, c'est la même brume qu'hier et nous ne voyons toujours pas à 30 mètres. Puis entre treize et quatorze, enfin, les nuages montent un peu et on se sent plus léger (et plus sec).
Nous en profiterons pour faire des essais avec notre nouveau drone. Il est normalement capable de nous suivre en évitant les obstacles (sans que l'on touche à rien!) et ça marche bien. Vous verrez que nous ne sommes pas encore sereins et nous nous retournons fréquemment pour constater que ça marche mais bientôt nous aurons toute confiance dans la bête.
Aujourd'hui nous parcourons 75km jusque Umeå, encore une station balnéaire où nous prévoyons de passer deux nuits. Sauf que un kilomètre avant d'arriver, nous brisons la chaîne arrière du tandem. J'avais repéré un maillon qui manquait de souplesse et faisait sauter la traction de temps en temps mais nous ne pensions pas que c'était si critique. Nous avons tout pour réparer mais c'est très salissant, alors nous préférons finir la route à pied. Demain nous irons acheter une chaîne neuve et tout devrait revenir à la normale.

Avec le club d'Aikido à Umeå

Ce soir nous allons participer à un cours d'Aikido au dojo de la ville d'Umeå. Nous les avions contactés par internet il y a quelques jours et nous sommes les bienvenus. Ils sont sept à s'entraîner ce soir et ils parlent tous anglais (comme tout le monde ici) mais plus étonnamment, trois d'entre eux parlent français! Nous passerons un très bon entraînement. La pratique des arts martiaux nous manque beaucoup et nous aimons toujours aller rencontrer d'autres écoles et confronter nos savoirs.
Ceci étant, après 75km de vélo chargé puis un entraiment assez intensif d'Aikido, il est désormais temps de se coucher pour une longue nuit.

CommentairesComments

Sandy
Le 02/10/2020 à 20h26min

Ohhhh oui on était aux anges!

la fonctionnaire
Le 30/09/2020 à 22h10min

on lit la joie sur vos visages de reprendre un entraînement d'aïkido ! ça a dû être un super moment de partage !
Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Une journée à Umeå

Mercredi 30 Septembre 2020

Station de nettoyage pour vélos

Nous n'avons pas chômé pendant notre journée de repos:

10h:

Nettoyage du tandem à la station de nettoyage en libre-service gratuit à côté de notre hostel.

11h:

Dépôt du tandem auprès d'un magasin de vélo pour remplacer la chaîne cassée

13h:

Visite du musée Västerbotten, gratuit, proposant des expositions sur les peintures et les gravures des Sami, peuple autochtone de la zone allant du nord de la Norvège, de la Suède, de la Finlande et jusqu'en en Russie, sur les textiles de différentes époques, sur l'histoire populaire de la région.

Gravures Sami

15h:

Préparation de la route pour les prochains jours. Appel des campings pour savoir s'ils seront bien ouverts ou pas (le mois d'octobre commence après-demain), contact de membres de warmshowers, etc.

18h:

Restaurant éthiopien où l'on a mangé avec nos doigts!

19h30:

Dernières courses avant de refaire nos bagages et replier la tente qui a bien séché. Prêts pour les 10 prochains jours qui nous séparent de Stockholm!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Umeå - Nordmaling
5000km et 5ème jour de brouillard

Jeudi 1er octobre 2020

5000km!

Comme le titre l'indique nous avons du brouillard sur à peu près toute la route pour la cinquième journée consécutive. Donc pas officiellement de pluie mais un taux d'humidité de 100% et une visibilité plutôt réduite. Enfin ça ne nous empêche pas de voir les arbres qui nous entourent et aujourd'hui encore un peu d'animaux sauvages: des petits faons qui détalent à notre approche. La température est toujours entre 10 et 12°C, pas trop froid quand on roule mais il ne faut pas faire de pauses trop longues. Aujourd'hui nous avons atteint 5000km depuis notre départ le 29 juin 2020, en trois mois donc, mais seulement 2 mois et 1 semaine de vélo!
Aujourd'hui, seulement soixante-cinq kilomètres à faire et très peu de dénivelé, donc en partant vers 10h30, nous arrivons très vite dans la petite ville de Nordmaling où l'on peut faire des petites courses pour notre salade de ce soir et on trouve également des sushis pour complémenter la verdure. À la sortie de la ville, il y a un camping où nous espérons passer la nuit mais nous ne savons pas s'il est ouvert et, même si nous les avons appelés ces derniers jours, jamais ils n'ont répondu.

En arrivant sur place, il y a un panneau: "ouvert toute l'année" en suèdois mais nous comprenons bien le suèdois écrit désormais. Cependant il n'y a personne et les permiers batîments sont tous fermés.
Nous finirons par réussir à joindre les responsables par SMS et nous trouverons un local ouvert avec douches, toilettes et salle de repos, un peu plus loin dans les allées du camping. Ça ira très bien pour ce soir, par contre, aucune idée de comment ni à qui nous pourrons payer pour la nuitée. Mais ça ne va pas nous empêcher de dormir...
Et pour se passer le temps avant qu'il ne fasse nuit (vers 18h!), nous jouons avec notre drone. Certaines vidéos sont visibles en cliquant en bas à droite sur l'icône d'appareil photo.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Nordmaling - Bonässund
Sous un soleil timide

Vendredi 2 octobre 2020

Matinée ensoleillée ou presque

Au réveil, à 8h, nous avons deux surprises. Premièrement la tente que l'on avait anticipée trempée n'est que légèrement humide d'un côté. Et deuxièmement, il n'y a plus de brouillard! Un petit vent du nord vient accompagner ces surprises. Il est assez faible et a l'air de souffler dans le bon sens pour ce matin. La température est toujours aux environs de 10-11°C, donc avec le petit vent, les pauses seront courtes car nous allons très vite nous refroidir, d'autant que le soleil sera très timide toute la journée.
Nous ne croisons toujours personne au camping et donc nous ne paierons pas pour cette nuit.
La route ressemble à celle des jours précédents presque toute la journée: succession de forêts, d'asphalte et de pistes condensées. Nous ferons quelques kilomètres peu agréables sur une nationale mais sinon sur les axes secondaires le traffic est très faible. Aujourd'hui, côté animaux, ce sera des faons (enfin nous ne sommes pas franchement experts mais c'était probablement des jeunes rennes vu que c'est la région).

Photo à 180°

À environ mi-journée, nous ferons des courses dans la petite ville de Husum où nous croiserons une petite dame qui récolte de l'argent pour une association d'aide aux enfants. Nous discuterons longuement avec elle de notre voyage, des spécialités suèdoises, et d'autres choses. Ensuite, nous aurons quelques petits problèmes de route: un pont qui n'existe que sur les cartes mais définitivement pas en vrai. Bien que nous ayions une expertise pour rouler dans les rivières ou les zones inondées (voir par exemple cette vidéo), nous n'avons pas tenté la traversée d'un fleuve.
Les dix derniers kilomètres se feront autour d'un petit fjord pour arriver sur l'île de Dekarsön où nous logerons ce soir dans le camping de Solbacken. C'est un camping qui appartient à l'église locale, la consommation de beaucoup de forme de drogues est interdite sur le site (cocaïne, alcool, cigarette, etc... mais pas café, aspirine, etc...) et c'est la seule différence avec les autres campings. C'est bien équipé et les cabines se louent à 400 couronnes, parfait pour que nous nous offrions une petite soirée confortable.
Les photos sont désormais disponibles en cliquant sur l'îcone "photo" en bas à gauche de l'écran.
Vous pouvez également nous suivre d'aventures en aventures grâce aux flèches latérales.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!