Aventure précédentePrevious adventure:
PrésentationIntroduction
Aventure suivanteNext adventure:
L'Anatolie orientaleEastern Anatolia
Contes Photos
Vers Hopa
Vélo prêt au départ!
Avec Piter
François et Piter
Départ de Batumi!
Batumi Boulevard et la Mer Noire
Batumi Boulevard et la Mer Noire
Batumi Boulevard et la Mer Noire
Gonio, en Géorgie
La forteresse de Gonio
La forteresse de Gonio
La forteresse de Gonio et les buildings de Batumi au fond
La forteresse de Gonio et la Turquie au fond
La forteresse de Gonio
Cascade à la frontière Géorgie-Turquie
La Mer Noire
Bien arrivés à Hopa, Turquie
Turquie: ville et montagnes
L'heure de la sieste
Notre première photo de mosquée
Hopa
Hopa
Hopa et la Mer Noire
Hopa
Notre première photo de drapeau Turc
Vers Artvin
Devant notre hôtel avec notre nouveau drapeau!
Culture du thé sur les collines
Nombreux tunnels, bien éclairés et en sens unique
Villages
Un joli pont
Les maisons sont à flanc de colline
Notre route suit la rivière
Immeubles colorés
Un grand barrage
Réservoir du barrage
Réservoir du barrage
Sur la route
Le soleil arrive
Une belle route peu fréquentée
La carte de la Turquie!
Montagne et lac
Un des nombreux viaducs
Sur la route
Montagne et lac
Un joli minaret
Montagnes
Arrivée à Artvin
Notre hôtel
Notre hôtel est au pied d'un énorme rocher
Il y a un château au dessus du rocher
Le château et la ville d'Artvin
Le château surplombe la rivière
Artvin
Au sommet: une statue et un drapeau Turc
Faculté d'Artvin
Artvin
Coucher de soleil sur Artvin
Soupe très épicée à la viande de boeuf
Sorte de kebab recouvert de sauces
Pide: une sorte de pizza
Le rocher est éclairé
Artvin
Une journée de pluie bien au chaud
La piscine de l'hôtel
Le restaurant de l'hôtel
L'hôtel
Une belle assiette
Une belle salade
Vers Yusufeli
Bruine et 2°C: on est prêts!
Impressionantes routes dans la montagne
Au dessus du barrage
Le réservoir du barrage
Il a neigé sur les sommets
Le réservoir
De la neige!
Un des nombreux tunnels de la journée
Beaux paysages
Une mosquée avant le tunnel
Le soleil s'est levé
Beaux paysages à la sortie de chaque tunnel
La route passe à travers ces montagnes!
Un village isolé
Beaux paysages
Un viaduc parmi d'autres
Un tunnel tout neuf, on se croirait à la Défense!
Après 10km de tunnels en côte, il reste à... redescendre là-bas!
Vue de notre hôtel à Yusufeli
Ces piliers auront les pieds dans l'eau l'année prochaine!
Affiche pour une rencontre de lutte
Sets de casseroles
Vers Uzundere
Petit déjeuner avec vue sur Yusufeli, 1 an avant destruction
Notre hôtel
Prêts au départ
Ruines de château
Sur la route
Roche
Roches
Sommets enneigés
Sur notre route
Près de la cascade de Tortum
Au dessus de la cascade de Tortum
Cascade de Tortum
Cascade de Tortum
Cascade de Tortum
Montagnes environnantes
Cascade de Tortum
Cascade de Tortum en drone
Cascade de Tortum en drone
Cascade de Tortum en drone
Cascade de Tortum en drone
Cascade
Cascade
Cascade et lac de Tortum en drone
Montagnes environnantes vues du drone
Montagnes environnantes vues du drone
Le lac Tortum
Le lac Tortum
La cascade de Tortum vue du dessus
Photo souvenir avec un chat
Photo souvenir à la cascade de Tortum
Photo souvenir à la cascade de Tortum
On longe le lac de Tortum sur 10km
Le lac de Tortum
Le lac de Tortum sous le soleil
Sur la route
Le lac de Tortum et la neige
Le lac de Tortum
Le lac de Tortum et des sommets enneigés
Piste cyclable à l'entrée de Uzundere
Notre chambre à l'Öğretmenevi à Uzundere
Notre chambre à l'Öğretmenevi à Uzundere
Notre chambre à l'Öğretmenevi à Uzundere
Pide (sorte de pizza) et crudités
Lahmacun: sorte de pizza très fine à la viande hachée
Vers Tortum
Öğretmenevi à Uzundere
Prêts au départ sous le soleil
Une chute d'eau gelée!
Un grand soleil toute la journée
Vers Erzurum
Notre comité d'accueil matinal
Notre comité d'accueil matinal
Devant l'Öğretmenevi de Tortum
Neige à Tortum
Neige et soleil à Tortum
Sur la route du col
Neige
Sur la route du col
Sur la route du col
Col de Güzelyayla à 2090m d'altitude
Col de Güzelyayla à 2090m d'altitude
Col de Güzelyayla à 2090m d'altitude
Direction Erzurum
Neige et grand soleil
Petite descente vers Erzurum
Rien que de la neige de part et d'autre de la route
Rien que de la neige de part et d'autre de la route
Un thé bien au chaud
La station service de Güzelova
La station service de Güzelova
Ruisseau gelé
Rien que de la neige de part et d'autre de la route

Turkey: Journey to the West

ბათუმიBatoumi - Hopa
Quatorzième frontière

Lundi 29 novembre 2021

Avec Piter, avant le départ

Enfin!!! Le tandem est de nouveau opérationnel (nouveau boîtier de pédalier arrière et 2 nouveaux plateaux à gauche), nous sommes reposés et c'est reparti pour un nouveau pays. On avait de toutes façons besoin de repos et nous étions confortablement installés à ბათუმიBatumi mais nous étions également pressés de repartir car l'hiver approche et nous avons quelques passages à 2500m d'altitude en Turquie qui risquent d'être fort enneigés assez vite.
Nous nous sommes donc battus comme des lions avec les divers services postaux qui devaient nous amener outils et pièces de vélo adéquats, nous avons bricolé, nettoyé, graissé. Et désormais tout devrait aller (on n'a pas eu beaucoup de temps pour tester donc il y aura peut-être encore quelques petits réglages/problèmes à venir mais nous devrions pouvoir gérer).

La forteresse de Gonio et la Turquie au fond

Et pour ce nouveau départ, il y a grand soleil, 22°C, une route au bord de la Mer Noire et, seul point négatif, un fort vent de terre qui nous ralentira par moment.
Piter, notre masseur officiel de ბათუმიBatumi viendra nous dire au revoir avant de partir. Nous l'avons rencontré professionnellement il y a quinze jours et les affaires tournant au ralenti en ce moment, il avait plein de temps. Il a décidé de nous faire visiter plein de choses pendant ce temps et nous sommes devenus amis. Les adieux, comme toujours sont déchirants mais c'est le jeu des voyages.
Nous partons par la longue piste cyclable de bord de mer que nous connaissons désormais très bien. Ensuite il faut faire un crochet dans les terres pour éviter la zone aéroportuaire, puis nous retrouvons la mer que nous longeons jusqu'au bout.

Dernier jour au bord de mer

Il y aura deux étapes sur la route. D'abord la forteresse romaine de Gonio. Seuls les murs d'enceinte sont encore en bon état et ils sont très longs. Ensuite le second arrêt obligatoire est le poste frontière. Le passage est assez facile, il y a pas mal de monde. Les gabelous veulent d'abord nous faire passer avec les piétons. Nous obtempérons mais après quelques contrôles de passeport et test PCR, il faut prendre des escalators étroits avec des dispositifs anti-chariot. Donc en regardant bien notre tandem chargé avec remorque, ils finissent par comprendre que c'est un véhicule plutôt qu'une valise et nous finissons les démarches dans le flot des voitures.

Notre première photo de mosquée

C'est beaucoup plus simple et logique. Seul problème, nous ferons la queue au guichet des assurances (une formalité obligatoire pour les voitures mais pas les vélos) pendant une demi-heure avant qu'un douanier sympathique nous amène au bon guichet et puis en trois minutes tout était tamponné.
Côté turc, la route est un peu plus large mais le trafic est toujours aussi faible. Ça fait un mois que j'étudie la langue et comme ils utilisent l'alphabet romain depuis quelques dizaines d'années maintenant, miracle: on comprend beaucoup de choses sur les panneaux le long de la route (d'autant qu'ils ont emprunté beaucoup de mots au français).

Le drapeau Turc est très présent

Nous arrivons à Hopa vers 14h (il y a une heure de décalage avec la Géorgie), nous avons loué une chambre d'hôtel pour notre première nuit. Il est encore tôt, nous en profitons pour visiter un peu la ville et il y a aussi quelques choses à réaliser en arrivant dans un nouveau pays. D'abord trouver un distributeur de billets qui fonctionne avec une carte française. Ensuite trouver une carte SIM pour pouvoir téléphoner et avoir internet. En dernier lieu, il nous faut un drapeau turc pour ornementer notre vélo. Quête bonus aujourd'hui: une lampe frontale. Nous en avons perdue une le mois dernier. Jusque là, on vivait assez bien sans, mais à partir de demain, nous allons emprunter beaucoup de tunnels, pas tous éclairés donc ça va devenir indispensable.
En dernier lieu, il nous a fallu choisir notre premier repas en Turquie. Ici on a fait très local: ce sera un kebap (c'est comme cela que ça s'écrit ici)!!!

superwanchan






Inscrivez-vousSign-up
Mot de passe oubliéForgot your password

Tu souhaites:

  • Un affichage personnalisé?
    (caractères japonais, images de fond)
  • Participer aux jeux-concours?
  • Réagir à nos articles?
  • Recevoir notre newsletter?

Alors inscris-toi!

Would you like:

  • To customize the display?
    (japanese letters, backgrounds)
  • To play our quizz?
  • To comment our texts?
  • To receive our newsletter?

Then sign up!

CommentairesComments

superwanchan
Le 08/12/2021 à 07h02min

Yes, it is perfect now. The weather is great and Turkey wonderful!

birdie
Le 01/12/2021 à 05h48min

You must be glad to be able to travel again, enjoy Turkey!!
Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Nos photos du Far-East turc

Hopa - Artvin
Comme des taupes...

Mardi 30 novembre 2021

Devant notre hôtel avec notre nouveau drapeau!

Il fait déjà 21°C vers 8h quand on s'apprête à partir. On en profite car nous allons quitter le bord de mer et nous enfonçons dans les montagnes. Il se pourrait bien que l'on perde 15 à 20 degrés dans les quelques jours qui viennent...
Les objectifs de la journée sont simples: rallier la ville d'Artvin à 55km d'ici et découvrir la Turquie et les routes turques. Concernant les routes turques, ces deux premières journées sont encourageantes. D'abord les routes que nous empruntons sont en bon état. Il y a généralement un bas-côté très large, asphalté et propre (on pourrait presque l'appeler bande cyclable). De plus, les conducteurs font preuve de beaucoup de prudence (bien sûr on a tendance à comparer avec la Géorgie d'où nous venons et où ça pouvait être un peu trop n'importe quoi par moment).

Un joli pont et une mosquée

Sans surprise, comme dans tous les pays que nous connaissons, les gens sont gentils. Nous avons beaucoup d'encouragements sur la route. Lors de notre première pause dans une station-essence pendant que Sandrine était partie faire pipi, un pompiste est venu m'offrir du thé. Et à l'entrée d'un long tunnel de 5km, une camionnette s'est arrêtée pour nous proposer de nous embarquer pour le traverser (sans oublier les gens qui nous ont amenés jusqu'au magasin de drapeau, ou qui nous ont aidés au restaurant hier soir).
Le programme de la journée est une longue montée pour commencer et franchir un col à 450m d'altitude, une belle descente jusque la ville de Borçka. Là nous sommes en bas d'un barrage, il faut alors grimper jusqu'au dessus et nous suivons le lac que le barrage a formé jusque Artvin.

Réservoir du barrage et élevage de truites

Les montagnes sont très escarpées et dès qu'on sort de la route principale les pentes frôlent les 20%. Du coup, on reste bien sur la route principale. Heureusement il y a peu de trafic. Mais pour faire une route principale avec des pentes raisonnables les turc ont trouvé un moyen radical (et probablement onéreux): ils ont construit des tunnels et des viaducs partout dans cette région.
Il y a quelques moments dans la journée où on avait l'impression d'être des taupes! Particulièrement dans les trois premiers tunnels du jour. Ceux-là avaient la particularité d'être longs et pentus. Séparés de quelques dizaines de mètres, les deux premiers font un kilomètre et le troisième en fait cinq!! Comme ce sont des tunnels, la pente est très régulière et ici elle fait 4%.

Notre hôtel est au pied de cet énorme rocher

Heureusement ces tunnels sont en sens unique avec deux voies, ils sont éclairés et surtout bien ventilés (le plus grand risque dans un tunnel à vélo est l'asphyxie à cause des gaz d'échappement). Cependant dans une côte à 4%, nous roulons entre 7 et 8km/h et nous y avons donc passé près d'une heure (d'où le syndrôme de la taupe).
Après le barrage, la route est pas tout à fait plate mais c'est quand même plus facile, il y a encore dix ou vingts tunnels à franchir mais ils sont plats et plus courts. Quand nous sommes dehors les paysages sont très intéressants. Il y a désormais beaucoup de mosquées et à certaines heures on peut entendre l'appel du muezzin résoner dans la vallée.
À Artvin, nous avons choisi un des rares hébergements qui est à la même altitude que la route (la ville se déploie sur presque 500m d'altitude) et comme demain il y a tempête, nous avons décidé de rester ici deux nuits.

Merci le drone

Pour terminer la journée, voici une vue à 360° de la ville d'Artvin.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Artvin - Yusufeli
Le problème des taupes

Jeudi 2 décembre 2021

Au dessus du barrage

La tempête était un peu moins forte qu'annoncée mais nous avons tout de même bien fait de la laisser passer. Ce matin, il bruine encore un peu mais ça ne durera qu'une petite heure. Ensuite nous aurons un beau ciel bleu peu nuageux toute la journée. Par contre la température a chuté. Annoncée à 4-5°C toute la journée (on avait environ 20° jusque là), il ne fera pas si froid mais plutôt une petite dizaine de degrés.
Au niveau de la route, il nous faut dès les premiers kilomètres remonter un autre barrage (celui d'Artvin donc). Il est énorme, il fait près de 200m de haut et la côte dure 3km. Ça fait un bel échauffement musculaire et ça réchauffe en même temps. En haut, la vue du barrage est assez sympathique et en fait, toutes les vues de la journée seront du même acabit. Nous suivons le fleuve Çoruh entre des montagnes très escarpées.

Beaux paysages à la sortie de chaque tunnel!

Ici encore, les Turcs ont aménagé la route à coup de tunnels et de viaduc, de sorte que bien qu'on soit en montagne, la route est très régulière et on ne monte quasiment jamais beaucoup. En contrepartie, dans les tunnels on ne voit pas les paysages bien évidemment. Mais ils sont bien éclairés et bien aérés (et il n'y a toujours pas grand monde sur la route) donc c'est une route fort plaisante.
On peut même encore faire des pauses, en choisissant un endroit bien exposé au soleil, il ne fait pas trop froid. Et comme il y a quelques rares stations-services, on peut même faire des arrêts toilettes.
Notre étape du jour nous amène après 72km à Yusufeli. Yusufeli est une petite ville assez vivante qui a une particularité attristante. Elle va être engloutie l'année prochaine à cause d'un barrage en construction! Le déménagement se prépare avec hardeur, beaucoup de nouveaux batiments sont déjà construits, une partie des nouvelles routes, tunnels et viaducs est prête, le reste est en travaux. Le tout 3-400m plus haut dans les montagnes bien sûr.

Le soleil est arrivé!

Cette particularité fait que aucune de nos cartes du coin est à jour et nous ne savons pas quelle route existe encore, ni le tracé des nouvelles routes déjà empruntables! Donc nous suivons les panneaux sans trop se poser de questions, de toutes façons, il y a une route et nous avons vu seulement trois carrefours sur la journée.
Cependant à un moment, nous nous sommes retrouvés dans un enchevêtrement de trois tunnels de 5km, 1km et encore 5km qui n'étaient pas tout à fait terminés (et accessoirement en montée). Donc on prend le premier et ça monte pas mal donc on avance à 8km/h. Il est en double sens et la ventilation ne marche pas encore. Bon il n'y a pas beaucoup de circulation et c'est bien éclairé (et puis surtout il n'y a qu'une route, l'ancienne route est déjà à moitié engloutie). Arrivés au troisième kilomètre, la lumière s'éteint soudainement!!
Bon on a des lumières à l'avant et à l'arrière mais ça pourrait être un peu flippant quand même. Cependant depuis quelques minutes, un conducteur super gentil a décidé de gérer notre sécurité: il a mis les warnings et il nous suit avec une petite distance de sécurité. On ne sait pas qui c'est, on ne l'a pas vu, il a juste décidé de nous sécuriser de lui-même en nous voyant.

Yusufeli, 1 an avant sa disparition

Et on ne le sait pas encore mais il y a plus de 10km à faire comme ça sans lumière et en montant, ça nous a pris plus d'une heure!!! Eh ben, il nous a suivi jusqu'au bout. À la sortie, on s'est arrêté, on l'a remercié chaleuresement, on lui a donné une carte et... il a fait demi-tour et il a repris les tunnels dans l'autre sens!
Il y avait un gros chantier au début cet enchaînement de tunnel et je pense que cette personne nous a vu nous y engouffrer et a décidé de nous aider spontanément et pendant plus d'une heure!!! On est toujours bluffé par la gentillesse des gens partout mais là on atteint de sommets.
Cette route n'existe sur aucune de nos cartes et en fait c'est celle qui passera au-dessus de Yusufeli quand tout sera englouti. Mais elle n'est pas terminée alors à la sortie du tunnel, il faut redescendre de 200m afin d'arriver en ville. Le GPS est complètement perdu mais il y a des locaux qui nous indiqueront la route très gentiment.
Nous arrivons finalement dans notre hôtel-restaurant-cinéma, l'Almatur. C'est très bien, il y a de la place à côté du sauna pour stocker notre tandem au chaud et le propriétaire parle français. Nous sommes donc très bien installés. Nous profiterons de la fin d'après-midi pour visiter cette ville destinée à disparaître et nous enquêterons également pour essayer de savoir si la route que nous souhaitons prendre demain existe encore! D'après nos interviews: oui (mais comme on ne parle pas très bien turc, on n'est quand même pas tout à fait sûrs).

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Yusufeli - Uzundere
Le bout des tunnels

Vendredi 3 décembre 2021

La cascade de Tortum

Encore une très belle journée qui commence ce matin: grand soleil et ciel bleu dans les montagnes. Côté mercure, il fait -1°C au départ et ça montera jusqu'à 5 ou 6°C dans la journée. Vu les montées qui nous attendent, nous n'aurons pas de mal à avoir chaud malgré tout.
On commence par une vingtaine de kilomètres le long du fleuve Çoruh, cette partie deviendra le réservoir du nouveau barrage. Le barrage d'ailleurs est déjà bien avancé, nous aurons l'occasion de l'apercevoir, il est énorme. Il y a encore quelques tunnels à parcourir sur cette portion (ils seront tous immergés également) et nous pouvons encore distinguer les viaducs et tunnels qui sont en travaux en hauteur. Les chantiers (et leur nombre) sont impressionnants.

Photo souvenir à la cascade de Tortum

Nous nous arrêterons dans un petit café-restaurant de Yeniköy pour prendre un thé, se réchauffer et utiliser les toilettes.
Ensuite commence la deuxième partie de la route qu'on pourrait intituler "l'ascension". On passe de 550m à 1050m sur une quinzaine de kilomètres et les trois derniers sont particulièrement rudes (environ 10%). En haut de tout ça, il y a les Tortum Şelalesi, les plus hautes chutes d'eau de Turquie. Elles sont alimentées par le lac Tortum long de 10km que nous allons suivre pour la troisième partie de la journée.
Ensuite il y a une petite pente de 2% sur les dix derniers kilomètres sur une énorme 2*2 voies excessivement large. Comble du luxe, il y a une piste cyclable pour les deux derniers et elle arrive directement à l'Öğretmenevi d'Uzundere où nous allons passer la nuit.

Le lac de Tortum

Les Öğretmenevleri, littéralement maisons de l'enseignant, sont des logements de vacances créés à l'origine pour les enseignants du pays. Elles sont néanmoins ouvertes au commun des mortels pour une somme un peu plus élevée (mais qui reste super raisonnable, ce soir nous payons 14€ pour une chambre énorme avec salon et balcon par exemple).
Le personnel est particulièrement gentil et accueillant, et nous pouvons garer notre vélo dans le hall. Nous sommes tous à l'abri pour la nuit: la météo annonce -8°C.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Uzundere - Tortum
Enfin la neige

Samedi 4 décembre 2021

Öğretmenevi à Uzundere

C'est encore une belle journée ensoleillée qui nous attend et malgré les températures toujours proches de zéro, j'ai encore pas mal bronzé ces derniers jours. Aujourd'hui la journée est plutôt courte, 33km, alors nous ne commençons qu'à 10h30. Le soleil a donc eu le temps de bien réchauffer l'air ambiant et c'est agréable. On ne sent pas le froid quand on est au soleil. Mais dans les descentes à l'ombre... on sent une belle différence!
Nombre limité de kilomètres mais c'est une montée constante et nous devons prendre environ 700m d'altitude pour arriver dans la petite ville de Tortum perchée à un peu plus de 1600m au-dessus du niveau de la mer. C'est juste la limite pluie-neige de ces derniers jours et nous arriverons donc à l'Öğretmenevi de Tortum entouré de neige tombée lors de la tempête de mercredi.

Une chute d'eau... gelée!

Ici encore les gens sont adorables et aidant au possible. Par exemple, sur la route, une voiture s'est arrêtée pour nous demander si nous allions bien, si nous n'avions pas trop froid et si nous avions besoin de quoi que ce soit! On a la forme, on a très chaud à monter toute la journée et nous avons tout ce qu'il faut mais c'est surprenant et ça fait super plaisir.
Nous nous sommes également arrêtés dans un salon de thé à Derekapı pour faire une pause à la mi-journée. Bien évidemment, les gens sont curieux et nous expliquons la raison de notre passage du mieux que l'on peut avec le peu de turc que l'on connait et l'aide d'un traducteur. Et au moment de payer, nous n'avons jamais pu. Ils ont absolument tenu à nous inviter (alors qu'on avait descendu un bon nombre de tasses).
D'ailleurs sur la route, plusieurs gens nous proposent de les rejoindre pour le thé et nous n'acceptons pas tout le temps parce que sinon, de une, nous devrions pisser tous les quarts d'heure et, de deux, nous finirions les journées à 20h!
Il y a des salons de thé ou restaurants quasiment tous les 5km au beau milieu de la montagne et ils sont presque tous ouverts. Au centre du salon de thé il y a souvent un fourneau, idéal pour se réchauffer. Pour nous ça fait une différence fantastique par rapport à l'année dernière où dans les pays Baltes et en Pologne, tout était fermé à cause du covid et nous devions rouler 5-6-7h dans le froid, sous la neige ou la pluie et nous n'avions aucun endroit où nous réchauffer. Ici et maintenant, c'est presque le paradis en comparaison.

Sur la route, au soleil

Quand Sandrine part au toilettes, les hommes du salon me demandent si nous sommes mariés. Je peux désormais répondre sans mentir que oui. Pour le moment il ne s'agit que de curiosité mais dans certains hôtels il n'est pas impossible qu'on nous demande si on est marié avant de nous donner une chambre double...
Ce soir encore, nous dormons dans un Öğretmenevi. Celui-ci est plus simple et encore moins cher qu'hier: 8€ la nuit avec petit déjeuner inclus bien sûr. Lorsqu'on demande à mettre notre vélo à l'intérieur, on nous répond comme toujours "pas la peine, il n'y a pas de vol, il y a même des caméras...". On explique alors que notre problème c'est surtout le gel (ou la pluie, l'humidité, la rouille, etc.). Super, on peut mettre le vélo dans le couloir! Mais sans anti-vol bien sûr!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Tortum - Erzurum
Superwanchan 2000

Dimanche 5 décembre 2021

9h: Devant l'Öğretmenevi de Tortum

Nous partons à 9h ce matin, il fait -4°C mais toujours un grand soleil. La route est simple, c'est tout droit sur 50km jusqu'à l'entrée d'Erzurum, ensuite il restera quelques kilomètres pour atteindre le centre-ville où nous prévoyons de passer quelques jours pour visiter et nous reposer.
Au départ à Tortum, nous sommes à 1600m d'altitude et il nous faut franchir le col de Güzelyayla à 2090m distant de 12km. Déjà en soi, c'est un beau programme pour clotûrer cette semaine de montagne mais aujourd'hui nous avons un vent de 25km/h de face pendant toute la matinée. Donc la montée est laborieuse, elle nous prendra deux heures et trois minutes et il faudra faire quelques pauses pour retrouver des sensations dans les doigts et les orteils.

Col de Güzelyayla à 2090m d'altitude

Une fois là-haut, nous prenons quelques photos et nous nous habillons un peu plus chaudement pour aborder la descente. Deux gendarmes viendront nous poser quelques questions sur notre voyage et s'assurer que nous n'avons pas trop froid. Nous sommes entourés de neige et bien couverts, les paysages sont magnifiques, la route est large et en parfait état. Nous pouvons donc apprécier ces 25km de descente.
Nous arrivons ensuite sur un plateau et dans le petit village de Güzelova nous nous arrêtons à une station-service.

Un thé bien au chaud

Pendant que Sandrine utilise les toilettes turcs, le pompiste m'invite à prendre un thé dans la salle du gérant. La salle fait 20m², il y a un poêle au milieu et la température doit avoisiner les 30°C!
Nous pouvons ainsi nous réchauffer très rapidement (c'est la première fois que l'on transpire aujourd'hui), tout en se réhydratant. Nous discutons moitié en turc moitié en anglais entre les clients. Au moment de partir, nous remercions et saluons, et ce n'est que quelques instants plus tard que nous réalisons que nous n'avons même pas demander si nous leur devions quelque chose. À force d'être invités tout le temps, nous avons perdu l'habitude...
Les derniers kilomètres montent encore sensiblement et nous traversons toute la ville, très étalée, en peinant un peu à travers une légère circulation. Nous arrivons dans notre hôtel vers 14h, le personnel est super accueillant, le tandem a une pièce au rez-de-chaussée pour lui tout seul et la chambre est très grande et bien équipée. Ce sera parfait pour notre pause.
Les photos sont désormais disponibles en cliquant sur l'îcone "photo" en bas à gauche de l'écran.
Vous pouvez également nous suivre d'aventures en aventures grâce aux flèches latérales.
Les icones "moustache" et "guillemets", en bas à droite, permettent respectivement de se connecter et de commenter nos articles.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connecte-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!