부산-대구: 안녕하세요Busan-Daegu: Annyeong HaseyoBusan-Daegu: Annyeong Haseyo
139Km - 4 jours139Km - 4 days

Busan-Daegu: 139km

OOPS!

Sorry, it appears we have still a lot of work to do on this website and we have not yet written those parts in english.
That is a shame and rest assured we are not proud of that.

Nevertheless, if you want to know more about us, there are two ways: either you wait some time because we are bound to write this page in english OR (and I think it is the best solution) you learn french and start reading superwanchan.org in its original form!

(2011/11/06)

Quitter 부산Busan

(dimanche 6 novembre 2011)

Il faut bien partir un jour et on avait décidé que ce serait ce dimanche. Mais il pleut, alors on ne part pas très tôt. On a attendu que Jeff se lève pour le remercier et discuter avant de partir. Il est rentré d'une soirée arrosée hier très tard avec un pote irlandais, Michael.
On a reculé un maximum mais si on veut un peu de lumière du jour, il faut y aller maintenant, on chausse nos protections imperméables et on charge nos fières montures pour aller affronter les routes (et surtout les conducteurs) de Corée.

On doit commencer par traverser la grande ville de 부산Busan sur une vingtaine de kilomètres. Facile pour se repérer mais une grosse circulation. On prévoit de passer à ma banque retirer de l'argent sur la route mais juste avant d'y arriver, je créve! C'est toujours chiant de crever, mais sous la pluie quand on est en retard, c'est d'autant plus désagréable. Je retire une pointe métallique qui s'est incrustée dans mon pneu puis je rustine ma chambre à air. On passe à la banque et on continue.
Une heure plus tard, à la sortie de la ville, je suis de nouveau à plat. La pluie a momentanément cessé, c'est plus pratique pour réparer la chambre à air. Ma rustine est toujours là, pas de nouveau corps étranger dans le pneu mais la fuite est très proche de la première crevaison. La chambre a probablement été endommagée tout à l'heure. Je répare en espérant que c'est la dernière fois aujourd'hui.

On est enfin sorti de la ville mais on ne profite pas encore vraiment des paysages, il fait gris, il pleut et c'est presque la nuit. On a rejoint un énorme fleuve qu'on va suivre quelques temps. La nuit est tombée désormais et le temps s'est levé. On s'arrête encore quelque fois pour vérifier la carte avec une lampe de poche, nous ne sommes pas encore habitués à la signalisation coréenne. Mais, sans se perdre, on arrive enfin à l'est de la ville de 양산Yangsan où on prévoit de dormir. On avait repéré un motel sur la carte et à partir de là, la montagne commence, donc c'est l'endroit idéal pour se reposer.

busan_daegu_02

On a réparé la tente, mais après une journée sous la pluie et dans le noir, on préfère toujours la douceur d'une chambre chauffée. Surtout que quand on demande le prix au petit guichet du motel, on est un peu surpris: 30000won! Il ne faut pas se laisser surprendre par le nombre de zéros, ça fait un peu moins de 20€! La chambre est énorme, la salle de bain aussi. Tout est beau et propre, il ne manque qu'internet! À ce prix là, il devient évident qu'on ne va plus beaucoup se servir de notre tente!

busan_daegu_01






Inscrivez-vousSign-up
Mot de passe oubliéForgot your password

Tu souhaites:

  • Un affichage personnalisé?
    (caractères japonais, images de fond)
  • Participer aux jeux-concours?
  • Réagir à nos articles?
  • Recevoir notre newsletter?

Alors inscris-toi!

Would you like:

  • To customize the display?
    (japanese letters, backgrounds)
  • To play our quizz?
  • To comment our texts?
  • To receive our newsletter?

Then sign up!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

(2011/11/07)

Le jardin des phallus

(lundi 7 novembre 2011)

Après la nuit tranquille et tout confort, on remonte en selle aisément. D'autant que la pluie a cessé et qu'il fait un grand soleil. Le thermomètre frôle les 20°C, bref ce n'est pas encore l'hiver. On fait donc la route en t-shirt avec les lunettes de soleil. On met juste un petit foulard autour du cou pour ne pas attraper froid dans les descentes.
Aujourd'hui, ça pourrait bien arriver. Nous avons 3 montagnes à franchir. Bien sûr, les montagnes coréennes sont moins élevées que nos Alpes mais on va devoir pédaler avec ardeur tout de même.

Et ça commence au sortir du lit. À 500m du motel, notre première côte de la journée débute. Comme nous sommes encore relativement frais, on parvient assez rapidement 150m plus haut mais notre respiration est déjà moins tranquille.
Néanmoins, il y a deux avantages à ces grosses montées: on a généralement de beaux points de vue ET ensuite ça redescend! La règle est respectée et nous repartons vers le bas, vite: les côtes sont raides. On longe alors quelques champs puis la deuxième montée, à peu près aussi haute que la première mais nous sommes déjà moins en forme, c'est plus douloureux à franchir. On persévère et on est heureux de confirmer les deux règles précédemment énoncées.
En haut, il y a un hôtel, un restaurant et une petite épicerie avec une énorme terrasse au-dessus du vide. On choisit l'endroit pour une petite pause et pour refaire le plein d'eau.

La descente est toujours aussi facile, même si je n'ai quasiment plus de frein sur mon vélo (des freins japonais qui fonctionnent avec une graisse spécifique que je n'arrive pas à trouver depuis plusieurs jours), ce qui demande beaucoup plus d'anticipation que d'habitude et dans les grandes descentes, ça ajoute un peu de piquant.
Encore une fois, peu de temps après la descente arrive la troisième montée. Cette fois si, la plus grosse: 250m. À mi-chemin environ, nous trouvons un drôle d'endroit où faire une pause. Il y a un batîment en bois sur le bord de la route (peut-être une maison de thé?), avec un grand jardin. Dans le jardin, un petit lac, des fontaines et pleins de statues... phalliques (dont une qui fait fontaine, comble du bon goût)! Il y a une petite terrasse, un incroyable bric-à-brac et quelques chèvres et poulets qui viennent nous saluer.

busan_daegu_03busan_daegu_04

On passe une bonne demi-heure à se reposer avec une chèvre qui tente avec insistance de me manger les poils des jambes, puis nous reprenons la montagne. La fin est très difficile, mais on en a vu d'autres et en fin d'après-midi, on franchit notre dernier col de la journée. Jusque-là, on a pris plus de 600m de dénivellé sur à peine 20km et c'était dur sur la fin. Mais la descente est très satisfaisante. On a une vue sur la vallée pendant toute la route et le jour se couche donc la lumière est sympathique.

busan_daegu_05

Une fois dans la vallée, il nous reste encore une quinzaine de kilomètres à faire. On a trouvé des petites routes qui nous font passer dans les champs. Il n'y a quasiment aucun éclairage public et très peu de circulation, c'est super agréable. On voit beaucoup de gens qui ont l'air de vivre dans des espèces de serres en bordures des champs. Il y a l'électricité, des meubles, souvent ils regardent la télé. Ça nous rappelle que le développement économique à une fâcheuse tendance à laisser pas mal de monde sur le côté, et sorti de certains quartiers des grandes villes, la Corée du Sud a des airs de pays pauvres.
Nous finirons notre route dans la ville de 밀양Miryang. Elle propose un temple et un pont à voir etdispose de quelques motels et restaurants. Malheureusement, même si on arrive à lire le coréen, on manque de vocabulaire et choisir son plat se fait au hasard. Aujourd'hui, on mangera un truc grillé caoutchouteux et sans saveur particulière. On apprendra plus tard que c'était des intestins de porcs: pas génial mais moins pire que demain...

busan_daegu_06

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

(2011/11/08)

Un peu d'histoire

(mardi 8 novembre 2011)

À la sortie de 밀양Miryang, on prend un chemin de traverse qui nous montre une nouvelle image de la campagne et des champs coréens. Ensuite nous longeons un grand fleuve, c'est une technique que nous allons employer de plus en plus: la route n'est pas plus courte mais ça évite drastiquement les fortes pentes!
On commence à découvrir le côté agricole du pays, on voit énormément de gens dans les champs, et les champs sont très petits comparés à nos méga-complexes agricoles. Tout au long de la route, des gens aménagent des stands pour vendre leur procuction.
La photo ci-dessous résume assez bien le genre de vue que l'on aura ce jour.

busan_daegu_07

Quelque part, un peu plus loin, en passant sous un énorme pont d'autoroute, on découvre un village médiéval reconstitué à partir de fouilles effectuées suite à la découverte de vestiges durant les travaux d'excavation pour construire l'autoroute du pont du début de la phrase. Il s'agit de quelques maisons qui ressemblent fortement à ce qu'on peut voir dans Astérix.

busan_daegu_08

On continue ensuite la route pour gravir un nouveau sommet (286m cette fois). On n'est pas encore remis tout à fait de la veille et l'ascension est donc assez lente mais, encore une fois, rien ne nous arrête.
Une grande partie de la route que l'on emprunte est en extension (phénomène excessivement fréquent, la Corée du Sud a clairement la folie des grandeurs). C'est à dire que deux voies sont utilisées tandis que l'on construit deux autres voies. Néanmoins, elles sont presque finies et comme il n'y a pas d'engin, on en profite pour emprunter les voies "en travaux". Ça nous laisse plein de places et ça permet de prendre des photos en roulant sans trop de danger!

busan_daegu_09

Au crépuscule, on arrivera dans la bourgade de 경산Gyeongsan qui dispose d'une grande quantité de motel. Nous choissirons le 결을쏘다Shooting Star parce que j'aimais particulièrement la déco lumineuse sur le toit. Le quartier ne regorge pas de restaurant mais nous trouverons tout de même un barbecue coréens proposant toutes sortes de viandes grillées et délicieuses. Elles sont accompagnées de multiples petits plats additionnels comme tout le temps en Corée. Ils sont orincipalement à base de choux mais il en existe une très très vaste variété. Aujourd'hui nous aurons droit à ce qui ressemble à des gros fruits secs mais est en fait un assortiment de corps (ou cocon, on n'est pas sûr de la traduction) de papillon... Bon appétit!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

(2011/11/09)

Juste quelques tours de roues

(mercredi 9 novembre 2011)

Je reprend le clavier à partir de là et laisse François se reposer après tout le travail fourni sur la nouvelle version de ce site!

Ce matin-là, notre objectif avait un peu changé: au lieu de se diriger directement vers 대구Daegu on cherchait une pharmacie puis un endroit au chaud avec des toilettes le temps que les médicaments fassent effet!

On a trouvé la pharmacie, on a même réussi à se faire comprendre à l'aide de fichiers de traduction trouvés sur le net. Ensuite on s'est réfugié dans une salle de billards où même Carlo était accepté. Nous avons joué au billard français pendant presque 2 heures. C'est comme ça qu'on s'est rendu compte que les salles de billard étaient très répandues en Corée. La majorité sont des billards français mais il y a aussi au moins 1 billard américain dans chaque salle. Les tarifs sont peu élevés: 7000원/ 1 heure (moins de 5€). En plus on nous sert du café ou du thé à volonté!

Il ne nous restait que peu de kilomètres à parcourir aujourd'hui alors malgré un départ tardif, nous sommes arrivés tôt dans la ville de 대구Daegu. Le trajet passait uniquement sur des grandes routes avec de larges trottoirs permettant ainsi de rouler assez prudemment alors que Carlo pouvait courir à côté de nous. Les côtes et les descentes s'enchaînaient et ralentissaient notre allure mais rien de bien grave. Nous avons même eu le temps de nous promener un peu avant de rejoindre notre Couch Surfer 민종MinJong.

Nous avons trouvé une petite colline dont l'accès était limité aux piétons (pour une fois!). Carlo était très heureux de gambader dans la forêt. Et c'est ici qu'on s'est aperçu que chaque espace vert est doté d'un grand nombre d'accessoires et machines en tous genres pour faire de l'exercice: tout pour faire travailler ses bras, ses cuisses, ses hanches, etc. Et il est rare de voir ces aires d'exercice désertes! Elles sont très prisées, et ce, uniquement par les personnes âgées! ET à toute heure de la journée, incroyable!

Après quelques opérations de maintenance sur nos vélos (réajustement des lampes arrières du côté gauche vu que la circulation se fait à droite en Corée, ok on aurait pu le faire 4 jours plus tôt, repositionnement des chaises de camping en fonction des lampes, etc), nous nous sommes rendus chez notre Couch Surfer.

민종MinJong est adorable. Il est coréen, étudiant vétérinaire, à peine plus jeune que nous. Il parle très bien anglais, heureusement pour nous car notre coréen n'est pas encore au point. On en profite pour lui poser pleins de questions sur ce qu'on ne comprend pas encore dans ce pays!

busan_daegu_10

민종MinJong possède un chat, encore plus blanc que Carlo. C'est la première fois qu'il rencontre un chien et... tout se passe bien! Ils étaient très rigolo tous les deux. Au début très méfiants et inquiets. Ensuite le premier à être blasé était bien sûr Carlo et le chat, lui, le suivait partout et le surveillait sans le quitter des yeux. Enfin, ce n'était plus pour le surveiller que le chat suivait Carlo mais pour jouer avec lui! Ils se couraient après dans l'appartement et c'était très drôle. Nous les avons néanmoins chaperonné toute la soirée pour éviter tout échange éventuel de coups de griffe mais ils se sont très bien tenus. On aurait bien gardé le chat avec nous dans le lit si François n'avait pas été autant allergique! Oups, j'avais oublié ça en cherchant sur Couch Surfing.

busan_daegu_11

Nous avons passé une excellente soirée. 민종MinJong a cuisiné un plat délicieux à base de pleins de légumes différents. Il a même accepté de garder nos bagages pendant les 2 prochains jours que nous avions prévu de passer à 경주Gyeongju. Après une bonne nuit de sommeil, il nous a accompagné jusqu'à l'arrêt de bus et donné toutes les indications pour arriver à destination. On s'est aperçu plus tard qu'il n'était pas facile du tout de prendre un bus en Corée du Sud quand on ne connaît pas...

Toutes nos photos de la route 부산ー대구Busan-Daegu sont ici!All our pictures of the trip 부산ー대구Busan-Daegu are here!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!