OOPS!

Sorry, it appears we have still a lot of work to do on this website and we have not yet written those parts in english.
That is a shame and rest assured we are not proud of that.

Nevertheless, if you want to know more about us, there are two ways: either you wait some time because we are bound to write this page in english OR (and I think it is the best solution) you learn french and start reading superwanchan.org in its original form!

Mes premiers pas dans une maison japonaise

(vendredi 3 déc 2010)

ひろHiro nous accueille dans la maison de ses parents. C'est situé juste à côté de la gare principale. Nous avons une pièce rien que pour nous et nos affaires (volumineuses!). Carlo est le bienvenu dans la maison. Nous nous installons autour de la table basse du salon, sur le grand tapis. Il n'y a pas de chaise ni de fauteuil mais des coussins. Comme il fait un peu frais (nous sommes fatigués), nous nous glissons sous les couvertures qui sont autour de la table et là, heureuse découverte, il y a un chauffage intégré dans la table basse qui chauffe tranquillement nos pieds et nos jambes. C'est génial! On nous sert de suite du thé vert et des みかんmikan. Pendant cette dégustation agréable, la maman d'ひろHiro prépare le dîner. Nous mangeons vers 18h. C'est tôt mais ça ne nous gêne pas le moins du monde! Parmi les différents mets servis, il y a de la soupe, du riz, des légumes, du chou cuit dans du bouillon et toujours du thé vert bien entendu. Après le repas, nous retournons au salon nous installer autour de la table. ひろHiro nous sert alors de la bière, des gâteaux et des みかんmikan!
La maman d'ひろHiro nous offre même des bonnets qu'elle a fait. Nous choisissons chacun un joli bonnet en laine très fine. Nous lui donnons une carte postale de Tournai (ville de Belgique proche de la frontière où nous aimons déguster des frites et des glaces!) ainsi qu'un 折紙origami contenant des cure-dents qu'on avait reçu lors d'une visite dans une galerie d'art à 東京Tokyo. ともみTomomi, la femme d'ひろHiro a elle aussi pensé à nous: elle nous a acheté des genouillères! Elle aussi avait eu ce genre de petits soucis lors de ses voyages à vélo avec ひろHiro et elle me les a donc conseillé pour éviter d'avoir à nouveau des douleurs. C'est vraiment adorable!
On nous installe un lit douillet: les couettes ici sont très volumineuses et très chaudes. Il y en a une par personne. On nous donne en plus 2 grosses couvertures très douces. Il y a aussi un matelas et une housse de matelas par personne. Dans ces conditions, nous ne tardons pas à nous endormir...

Moment de détente au milieu des montagnes: les 温泉onsen

(samedi 4 déc 2010)

Nous avions convenu de nous réveiller à 8h. Nous avons pris un bon petit déjeuner pour commencer la journée à base de thé vert, de riz, de soupe, de saucisses, d'omelette, de poisson fumé et de 納豆natto, enfin seulement pour ひろHiro et ともみTomomi... Ensuite nous partons en voiture direction de 箱根Hakone, en plein milieu de la montagne (on voit le 富士山Mont Fuji depuis des points de vue exceptionnels: face à l'océan, au milieu des oranges puis face à l'océan au pied des montagnes. Le ciel est bien dégagé et il n'y a plus de vent (hier on ne distinguait pas du tout le 富士山Mont Fuji)).

Vue du Mont Fuji avec Hiro et Tomomi

Vers midi et demi nous arrivons à 箱根Hakone, au milieu des montagnes et nous nous arrêtons dans une 温泉onsen. Carlo doit rester dans la voiture, snif. À l'entrée, on se déchausse. Ensuite on se sépare: les filles d'un côté, les mecs de l'autre! Je suis ともみTomomi qui va me montrer geste après geste tout ce que je dois faire. C'est un endroit très calme, les gens parlent plutôt à voix basse. On passe devant des espaces de détente où certains font la sieste. On arrive au vestiaire: nous laissons (tous) nos habits dans un casier et nous gardons uniquement une toute petite serviette que ともみTomomi me prête généreusement. J'avais apporté la mienne mais elle me dit de prendre plutôt la sienne et je comprends pourquoi seulement quelques minutes plus tard. Voici ensuite l'ordre selon lequel les choses se déroulent apparement dans une 温泉onsen, côté femmes bien entendu:

  1. La douche
    Dans une salle en bois du sol au plafond (c'est le cas de tout la bâtisse on dirait) on trouve les uns à côté des autres des petits postes de douche comprenant: un petit siège en bois, un miroir en face, un jet de douche et une bassine en bois, sans oublier du savon, du shampoing et un après shampoing. On lave d'abord sa place avec le jet d'eau, on remplit la bassine d'eau puis on mouille la serviette en la trempant entièrement dans la bassine. On frotte le savon dessus et on se savonne avec la serviette. Ainsi on procéde au lavage du corps et des cheveux. On finit en nettoyant sa serviette et sa place.
  2. Les bassins
    On se rend avec la serviette humide à la main à l'extérieur: il y a différents bassins, certains communiquent entre eux, d'autres non, certains sont très chauds, les autres seulement chauds. C'est en pleine nature: les bassins sont à flanc de montagne. Face à nous il y a donc la forêt. Il y a une grotte à l'intérieur de laquelle l'eau est extrêmement chaude, il y a des cascades, des bassins à bulles, etc. C'est très joli et très paisible. On n'entend que le bruit de l'eau. On passe d'un bassin à l'autre, on s'assoit de temps en temps sur les larges bancs de bois pour profiter du petit vent frais. Je ressemble de plus en plus à un homard mais c'est génial... On s'était donné une heure avant de retrouver les garçons, ça passe trop vite. Déjà nous regagnons les vestiaires.
  3. Séchage
    A la sortie des bassins on s'essuie avec notre serviette et on se dirige vers les vestiaires pour s'habiller. Ensuite il y a une salle avec des miroirs et des sèche-cheveux. Parfait!
  4. Détente
    Enfin lorsque tout ce rituel se termine, on retrouve les garçons dans une salle de détente avec des grandes baies vitrées qui donnent sur la pleine nature. A disposition il y a des jeux de société tels que les échecs japonais ou Othello. Certains jouent, d'autres font une sieste à même le sol. François se fait battre à plate couture par ひろHiro à Othello puis nous continuons notre visite.
  5. Visite du site
    Le bâtiment est très grand: il abrite de nombreuses salles. Nous nous baladons à l'intérieur et à l'extérieur. Il y a une grande terrasse qui donne sur une cascade, une grande salle de lecture ou de sieste c'est selon les envies. Pour passer d'un bâtiment à un autre, n'oubliez pas que nous avons laissé nos chaussures à l'entrée et que nous sommes donc en chaussettes, des sandales sont à disposition. A l'intérieur par contre, tout se fait en chaussettes ou pieds nus.
  6. Thé et douceurs
    Nous faisons une petite pause (bien méritée après cette journée de dur labeur (héhé) au salon de thé. ともみTomomi et moi prenons un 抹茶matcha (thé utlisé pour la cérémonie du thé au japon) accompagné de petits gâteaux (sorte de meringue). Elle m'explique comment se boit le thé lors de la cérémonie du thé (elle a pris des cours de culture traditionnelle japonaise). Le thé n'est pas très bon mais ça valait le coup!

Nous ne profiterons pas beaucoup du paysage lors de notre retour en voiture car nous avons peu ouvert les yeux... malgré de durs efforts... Le soir nous mangeons des 刺身sashimi chez ひろHiro: thon rouge, thon blanc, saumon, calamar, bigorneau, saint-jacques, petits poissons de 清水Shimizu servi crus avec du riz, de la soupe et des légumes. Après le repas, nous partons rendre visite à l'oncle de ひろHiro avec qui nous irons récolter les みかんmikan lundi. Il a une grande maison à la campagne, à seulement quelques km de la maison des parents d'ひろHiro. On rencontre son oncle, sa tante et sa grand-mère. Ils sont supers! Ils nous offrent du thé vert, des みかんmikan et des gâteaux. Nous nous installons d'abord dans un premier salon, puis dans un autre dans lequel se trouve un fauteuil massant. Ils nous demandent de l'essayer chacun notre tour. Décidément cette journée est un vrai bonheur pour tout notre corps! Pendant ce temps les autres sont assis autour d'une table basse chauffante là aussi. Mais elle a une autre particularité: il y a un grand vide sous la table pour qu'on puisse en fait s'assoir avec les jambes tendues en dessous de nous (comme elles le seraient sur une chaise) alors que normalement nous nous asseyons en tailleur. Nous avons reçu un accueil très chaleureux et la conversation était animée (en japonais), régulièrement traduite par François et ひろHiro. Cette fois encore nous nous couchons assez tôt: 22h30!






Inscrivez-vousSign-up
Mot de passe oubliéForgot your password

Tu souhaites:

  • Un affichage personnalisé?
    (caractères japonais, images de fond)
  • Participer aux jeux-concours?
  • Réagir à nos articles?
  • Recevoir notre newsletter?

Alors inscris-toi!

Would you like:

  • To customize the display?
    (japanese letters, backgrounds)
  • To play our quizz?
  • To comment our texts?
  • To receive our newsletter?

Then sign up!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Séisme et 津波tsunami: évacuation d'urgence!

(dimanche 5 déc 2010)

En ce dimanche notre réveil sonne à 8h! Dur mais c'est un cas de force majeure: nous devons évacuer en urgence à 9h! En réalité ひろHiro nous convie à un entraînement annuel en cas de séisme. Ici à 清水Shimizu, en bord d'océan, s'il y a un tremblement de terre, 5min plus tard il y a un 津波tsunami. Il faut donc évacuer extrêmement rapidement et connaître un certain nombre de gestes utiles. A 9h nous sortons donc avec ひろHiro et Carlo (en laisse, le pauvre) et nous retrouvons au coin de la rue les autres habitants du quartier. Il y a des guides qui nous amènent jusqu'à l'école du quartier où se retrouvent les différents groupes d'habitants au fur et à mesure. Nous allons devoir passer par groupe à divers ateliers:

  • Atelier extincteur atelier extincteurs: l'objectif est d'atteindre une canette posée au sol avec le jet de l'extincteur
  • Atelier foulards atelier foulards: nous apprenons des façons de nouer un foulard pour mettre un bras en écharpe ou pour tenir une attèle
  • Atelier feu atelier extinction d'incendie: comment étouffer un feu avec un linge mouillé tout en faisant bien attention au sens du vent au préalable
  • Atelier groupe électrogène atelier groupe électrogène: pour savoir comment allumer et éteindre un groupe électrogène et faire fonctionner une lampe, par exemple

Nous repartons chacun avec une portion alimentaire de secours! Carlo a même droit à des biscuits.
Vers 11h, ひろHiro nous amène en voiture jusqu'à la gare où nous avions laissé nos vélos 2 jours auparavant. Nous rentrons en pédalant: 15km à faire le long de la côte, sans dénivelé. Le temps est au beau fixe: soleil et pas de vent, c'est très agréable.

Ce soir nous dormons chez des amis d'ひろHiro. Ils ont une grande maison pas très loin. Ils ont une petite fille de 2ans et attendent un autre enfant. Lui parle anglais alors ça facilite les échanges. Ensemble nous allons manger au restaurant. Ils se chargent de commander différents plats et nous sommes ravis de goûter autant de bonnes choses, dont la plupart que nous ne connaissions pas encore. Décidément le Japon regorge de spécialités culinaires à ne surtout pas rater... Nous mangeons pleins de brochettes de viandes, de légumes et de poissons. Nous goûtons aussi du sake: du froid d'abord puis du chaud. Ce fut une très bonne soirée. Dommage que Carlo ne puisse pas dépasser l'entrée de la maison. Il doit rester en bas, sur son tapis tandis que nous dormons à l'étage bien au chaud. (Pour la peine on lui descend un sac de couchage bien douillet rien que pour lui)

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Plus fort que Space Mountain: みかんMikan Mountain

(lundi 6 déc 2010)

Debouts à 7h25, petit déjeuner rapide puis nous partons en voiture chercher des 弁当Bento pour midi. C'est la maman d'ひろHiro qui nous a préparé notre casse-croûte. Ensuite nous allons jusqu'au pied des montagnes, là où se trouve le champ de みかんmikan deひろHiro et son oncle. On utilise un chariot tracté par une crémaillère pour rejoindre son oncle dans la montagne. Le dénivelé est très impressionnant et il est difficile de savoir ce que je préfère entre monter à pied ou tenter de rester assise sur cette grille de fer instable.

La crémaillère

Son oncle nous prête une tenue chacun: des gants, un K-way, un panier et une paire de ciseaux. C'est là que commence la démonstration: il faut couper la branche au plus près de la みかんmikan pour ne pas laisser une petite queue dépasser qui risquerait d'abîmer d'autres みかんmikan une fois dans le panier. Ensuite au boulot ! On commence par s'occuper d'orangers situés au dessus de la montagne, dans une partie assez plate, bien ensoleillée. Il fait chaud! Alors on fait régulièrement des contrôles de qualité des みかんmikan qu'on cueille... Délicieuses! On appelle ça des oranges alors que ça ressemble plus à des mandarines, très grosses et surtout plus sucrées. Nous avons une vue magnifique sur l'océan et sur la ville.

Récolte des oranges Caisse de 20kg d'oranges

À midi une sonnerie retentit dans toute la montagne et la vallée. C'est l'heure de déjeuner! Dans nos 弁当Bento, nous découvrons des boulettes de riz, des ailes de poulet grillées, des brochettes de viandes, des petites tomates, des légumes, etc. Nous reprenons le travil à 13h, mais cette fois nous sommes dans une partie beaucoup plus escarpée. Il faut des échelles à trépied par endroit et c'est assez dangereux. Carlo, lui, s'en donne à coeur-joie toute la journée: il monte et descend la montagne sans arrêt, cours après les みかんmikan qui roulent au sol, en croque quelques-unes... A 15h il faut descendre les caisses de みかんmikan récoltées. Ils utilisent soit la crémaillère soit un monte-charge qui passe à travers les arbres dans la montagne. Nous quittons les lieux vers 16h.

Cette journée était en fait une démo. ひろHiro avait mis ça en place pour nous faire découvrir cette activité mais ne comptait apparement pas vraiment sur nous pour l'aider vraiment. On ne l'a compris que très tard (nous on était là pour remplir des caisses!). Bref, c'était une bonne expérience et nous rentrons, très contents, prendre une douche chez son oncle. Carlo passe aussi sous l'eau. Il a ramené des tas de tiques bizarres: elles marchent sur ses poils mais aucune n'est accrochée à sa peau. On les enlève très facilement avec les doigts, c'est déjà ça. Mais ce soir il aura droit à une dose d'anti-tiques...

Ce soir, nous dormons chez d'autres amis d'ひろHiro. Dans la maison familiale, on rencontre le jeune couple qui attend un bébé pour ce mois-ci, les parents et la grand-mère. L'ami de ひろHiro, のりNori est magnétiseur (d'après lui je suis en excellente santé, parfait!). Le père fait de l'alpinisme. Ils ont un chien et Carlo est donc le bienvenu dans toute la maison. Au dîner nous mangeons un plat de légumes en sauce, typique de la région. Il y a des légumes qu'on ne connaît pas et dont la texture est étonnante. On mange également des 刺身sashimi (poisson cru) servis avec du riz et de la soupe. Après le repas, la discussion continue un moment autour de plusieurs verres de sake, de bière et de thé, sans oublier quelques gâteaux salés (dont des galettes salées avec une crème au fromage et une amande). Nous passons une excellente soirée. L'accueil est une fois encore très chaleureux.

À table!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Marché aux poissons

(mardi 7 déc 2010)

Dans la matinée, nous sommes encore chez les amis de ひろHiro. Carlo fait une balade avec l'autre chien sur les bords de la rivière d'à côté. Nous prenons un bon petit déjeuner et repartons en direction de la maison des parents de ひろHiro. Nous nous arrêtons faire un peu de shopping sur la route: magasins d'habits: ユニクロUNIQLO, grands magasins pour essayer les fauteils massants, magasins de sport et d'outillage en prévision de notre départ le lendemain.

A 13h nous nous arrêtons au marché aux poissons de 清水Shimizu. Nous goûtons des crevettes frites avec du riz, de la soupe et des légumes. La spécialité du coin c'est les toutes petites crevettes roses (1cm de long).

À table!

L'après-midi nous préparons à nouveau les sacs et les vélos. Nous sélectionnons aussi un certain nombre d'affaires superflues que nous allons renvoyer en France pour alléger nos montures. Résultat, nous nous séparons de 7kg! Ca va faire du bien!

Ce soir, nous devions dormir dans un hôtel (pas vraiment officiel, plutôt une grande maison qui peut accueillir des gens de temps en temps) mais Carlo doit rester dans le hall attaché. C'en est trop, nous refusons. La propriétaire propose de le laisser dans d'autres endroits plus sordides les uns que les autres. Nous ne lâchons pas le morceau: pas question que Carlo dorme à l'extérieur, sous la pluie ou dans le hall ouvert à tous. ひろHiro est très compréhensif, il s'excuse mille fois et nous prenons congé. Malheureusement ce soir il pleut, et pas qu'un peu ! Ce n'est pas le bon soir pour se retrouver sans domicile ! ひろHiro garde le sourire et nous assure qu'il connaît des tas de moyens de passer la nuit. Nous nous inquiétons plus de Carlo que de nous. C'est peut-être facile de trouver de quoi s'occuper pour nous mais il est aussi certain que ça ne sera pas possible avce un petit chien sous le bras... ひろHiro l'a compris et nous propose de laisser Carlo dans sa voiture. Ok, on n'a pas trop le choix et on décide de venir le voir régulièrement dans la nuit si besoin. Parmi les options disponibles, nous aurons le choix entre restaurant, bar, karaoke, 温泉onsen, internet café.

Nous retrouvons ensuite les amis de ひろHiro pour aller au restaurant. Le cuisinier est un ami de ひろHiro. Nous nous installons à l'étage dans un petite salle rien que pour nous. Bien sûr il n'y a pas de chaise mais des coussins à terre. Nous ôtons nos chaussures à l'entrée, évidemment. Nous voici installés pour une soirée typiquement japonaise. Et ce n'est pas peu dire. Toute la soirée, les plats vons défiler ! Ils sont tous aussi beaux que bons. Ca commence avec une tête de thon ! Une vraie, il y a même encore le globe oculaire du pauvre poisson (que nous nous sommes refilé toute la soirée d'une assiette à une autre sans jamais trouver un volontaire pour goûter...). Puis arrive une pagode immense de 刺身sashimi. Ensuite nous goûtons des légumes cuits dans du bouillon, de la soupe, des nouilles, des 餃子gyoza, du riz, etc. En dessert, on nous sert un croissant (eh oui) avec une boule de glace. C'était vraiment délicieux et quand nous quittons le restaurant il est tard et nous avons le ventre trop rempli. Finalement なおやNaoya, l'ami de ひろHiro qui habite à 100km de là (à 浜松Hamamatsu), nous propose de dormir chez lui cette nuit. ひろHiro nous emmène donc là-bas. On arrive vers 2h du matin et nous sommes bien contents de pouvoir dormir un peu (jusqu'à 7h...) avant de reprendre nos petits vélos demain!

Tête de thon Légumes et viande au bouillon Pagode de sashimi

voir toutes les photos de cette semaine

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!