carte de Kyoto

OOPS!

Sorry, it appears we have still a lot of work to do on this website and we have not yet written those parts in english.
That is a shame and rest assured we are not proud of that.

Nevertheless, if you want to know more about us, there are two ways: either you wait some time because we are bound to write this page in english OR (and I think it is the best solution) you learn french and start reading superwanchan.org in its original form!

Notre séjour à Kyoto a commencé par 2 semaines très agréables avec Maryse, la maman de François. Elle a atterri à l'aéroport international d'大阪Osaka le lundi 16 mai 2011 et nous avons ensuite passé 14 jours ensemble. Notre objectif était de lui faire découvrir le plus de choses possibles pendant son séjour, lui faire connaître un concentré de toutes les meilleures choses que nous avions nous-même découvertes. Objectif atteint? Nous lui laissons la parole!

Un message de Maryse

J'avoue qu'en montant dans l'avion qui s'envolait pour 大阪Osaka, j'avais très peur du décalage horaire. En fait, je n'ai eu aucun mal à m'adapter à l'heure japonaise et pour cause, je n'ai eu qu'à adopter le rythme de vie de Sandrine et François qui, pour une fois, me convenait parfaitement.
Donc, aucune fatigue, plutôt la 'pêche' et l'envie de découvrir ce qui les attirait tant dans ce pays si différent du nôtre.

Nous avons loué un vélo pour moi, moyen de déplacement très prisé au Japon.
Très vite, nous avons découvert plusieurs quartiers de 京都Kyoto, tous différents, empreints d'histoire et de culture, 京都Kyoto étant une ancienne capitale du Japon.

Nous avons visité de nombreux temples tous plus beaux les uns que les autres, traversé des petits et des grands marchés, ce qui nous a permis de connaître la culture mais aussi la gastronomie japonaise.

Sandrine est un guide très efficace pour nous emmener dans les petits coins et recoins de la ville, lisant et parlant le japonais avec facilité.
François, notre meneur de troupe, nous a amenés beaucoup plus loin, en nous faisant emprunter trains et métros, déchiffrant avec aisance les signes et 漢字kanji qui m'ont fait si peur à mon arrivée sur le sol japonais.
Carlo, lui, est une grande vedette ici, tout le monde essaie de l'approcher, de le toucher, ce qui le laisse complètement indifférent. Tout ce qu'il aime, c'est trottiner à côté de nous.

Nous avons pu nous rendre dans la ville de 奈良Nara, autre ancienne capitale du Japon, où nous avons visité un temple dont le magnifique parc était habité par de nombreux daims majestueux en liberté.

À 大阪Osaka, nous avons passé la journée avec les dauphins, requins-baleine, manchots, et autres poissons, méduses et mammiphères marins au grand aquarium.

La ville de 神戸Kobe m'a particulièrement marquée. Elle est située en bord de mer, est très animée et sa spécialité est le "boeuf de 神戸Kobe".
Bien que Sandrine et François aient tenu à me faire goûter de nombreuses spécialités (toutes meilleures les unes que les autres) pendant mon séjour avec eux, je n'avais jamais pensé manger quelque chose d'aussi incroyable que le "boeuf de 神戸Kobe".
Quand j'ai porté le premier morceau à la bouche, j'ai cru qu'il fondait. Le chef ne nous cuisait que 2 ou 3 morceaux à la fois pour que nous les dégustions bien chauds. Les petits champignons crépitaient dans le beurre et le poivre, c'était extraordinaire. J'en ai encore l'eau à la bouche et je ne veux pas oublier ce goût!!

J'ai fait la connaissance de ひろHiro et ともみTomomi, adorables amis de Sandrine et François qui nous ont offert une journée magique avec bain dans une source chaude ou 温泉onsen en pleine montagne. C'était le paradis.

Pendant mon séjour, nous avons fait beaucoup de shopping pour que je puisse ramener quelques souvenirs.

Le temps passe vite et il va falloir que je quitte Sandrine, François et Carlo. Je les remercie du fond du coeur, ils m'ont permis de passer des vacances inoubliables. Je suis heureuse d'avoir fait un bout de chemin avec eux. Je leur souhaite de continuer cette aventure et de vivre beaucoup d'autres moments merveilleux.

どもありがとう。さようなら、Merci beaucoup. Au revoir, mes enfants. Bonne route.






Inscrivez-vousSign-up
Mot de passe oubliéForgot your password

Tu souhaites:

  • Un affichage personnalisé?
    (caractères japonais, images de fond)
  • Participer aux jeux-concours?
  • Réagir à nos articles?
  • Recevoir notre newsletter?

Alors inscris-toi!

Would you like:

  • To customize the display?
    (japanese letters, backgrounds)
  • To play our quizz?
  • To comment our texts?
  • To receive our newsletter?

Then sign up!

CommentairesComments

Sandy
Le 18/06/2011 à 18h42min08s

Pas de problème, on t'attend! (n'oublie pas les saucissons...)
Prochaine étape: Hokkaido... nature sauvage... peut-être quelques ours?!

zezette
Le 18/06/2011 à 08h34min02s

c'est trop dur!!!!
je reviens bientôt vous me manquez trop
et mon vélo aussi
bisous bisous

Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

2 semaines de folie!

Jour J-2: après 700km de vélo...

(samedi 14 mai 2011)

Cela fait 3 semaines que nous sommes sur la route avec nos vélos. Le voyage s'arrête aujourd'hui: nous allons reprendre une vie sédentaire à 京都Kyoto.

Nous arrivons un peu en avance à l'adresse de notre futur appartement. Nous nous installons un petit moment dans une ruelle à l'ombre pour attendre l'heure de notre rendez-vous. À 15:00 je retourne à l'appartement numéro 201 qui sert de bureau au personnel de l'agence. Je suis seule car François reste avec Carlo à l'écart. En effet encore une fois les chiens sont interdits dans l'appartement que nous allons louer.

François me rejoint avec Carlo qui est caché dans son sac de sport. Nous emménageons discrètement car notre appartement est situé juste à côté du local de l'agence. Notre appartement est deux fois plus grand que d'habitude. Il est situé au centre-ville. D'extérieur il semble vieux et moche. À l'intérieur il est assez sale dans la salle de bain et la cuisine. Malgré cette description qui dépeint assez bien le sentiment de malaise que nous avons eu en entrant, un bon coup de ménage a finalement transformé le dit appartement en petit, non grand, nid douillet!

Notre cuisine

Il est constitué d'une cuisine, d'une salle de bain, d'un couloir et de deux pièces supplémentaires. Le sol de ces deux pièces est recouvert de tatami. Les portes entre les chambres et la cuisine sont coulissantes. Nous sommes dans un appartement typiquement japonais! La cuisine est équipée: frigo, micro-ondes, toaster, cuisinière, cuiseur de riz, vaisselle, etc. C'est juste dommage que le ménage n'est pas été fait ici depuis longtemps. Alors notre premier soir à la maison sera en partie consacré au nettoyage. Nous faisons également quelques courses pour le premier jour. Ensuite un Méga Big Mac (4 steaks!) nous permettra de reprendre des forces et on ne tarde pas à se coucher!

Notre salon

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Jour J-1: l'attente est insoutenable!

(dimanche 15 mai 2011)

Réveillés avant 10h, nous sortons nous promener vers la gare de 京都Kyoto, légèrement au sud de notre appartement. On en profite pour aller à l'office de tourisme. Malheureusement l'employée se limite à nous donner des conseils classiques, peu adaptés à notre mode de vie! Non, nous ne voyagerons pas en bus ni en train pour visiter la ville, oui nous avons des vélos, oui pouvons faire plus de 2 km à pieds etc.

Quant à la question qui concerne les moyens de se rendre à l'aéroport, elle nous conseille les formules "spéciales touristes qui ne savent pas prendre le métro et qui accessoirement ont assez d'argent pour payer le prix fort plutôt que choisir la formule la plus économique réservée secrètement aux autochtones...": un bus à 2000¥ ou un train à 3300¥. Alors qu'il suffit d'entrer dans une station de métro et, à condition de savoir déchiffrer un plan de métro japonais (ce qui n'est pas donné à tout le monde il faut le reconnaître), il est alors indiqué qu'un ticket de métro pour l'aéroport coûte 1500¥! Bref nous repartons avec une carte de la ville et c'est déjà bien.

À la défense de cette employée, il est certain qu'elle rencontre plus de touristes répondant à la description générale ci-dessus qu'à la nôtre, surtout à 京都Kyoto, ville hyper fréquentée par les touristes. Néanmoins on aurait aimé qu'elle prenne en compte les informations que nous lui avons données pour nous fournir des conseils un peu plus personnalisés. Je suis sûre que Charlotte sera d'accord avec nous?! En tous cas, à chaque fois que je l'ai consultée à propos de balades à faire dans le Pays de Villersexel et les alentours, j'ai toujours été satisfaite de ses conseils! D'ailleurs si vous êtes dans l'est de la France, en Haute-Saône ou pas loin, allez faire un tour à Villersexel ou sur le site de l'Office de Tourisme du Pays de Villersexel. Ca vaut le coup d'oeil!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Jour 1: pas de répit!

(lundi 16 mai 2011)

François se lève un peu après 6h pour aller chercher sa maman à l'aéroport international du 関西Kansai: elle arrive à 8h30. Il y va en métro car c'est la solution la moins onéreuse: environ deux fois moins chère que la solution proposée par les offices de tourisme ou les guides. Quant à moi je me lève vers 8h pour finir le nettoyage de la cuisine qui en a grand besoin. Vers midi, Maryse et François nous rejoignent. Carlo est très heureux! Nous discutons autour d'un thé vert japonais et de nougat de Berck, savoureux mélange de saveurs!
La maman de François s'est fait fouiller et vider sa valise à l'aéroport d'大阪Osaka mais heureusement ils ont laissé les saucissons arriver à destination! François aussi s'est fait contrôler par la police à l'aéroport! Tous deux se sont finalement retrouvés et ont entamé le trajet retour en métro en suivant les conseils désormais avisés de Francois: 2h30 pour y aller 1h45 pour en revenir. Il y a du progrès! (C'est peut-être pas si étonnant que ça qu'on ne conseille pas le métro aux touristes de base!)

Notre première balade tous ensemble nous amène jusqu'au château 二条Nijo. Mais il ferme à 16h00 alors on y retournera une autre fois. C'est l'occasion de se balader dans des galeries commercantes, de goûter des たいやきtaiyaki, de faire quelques courses pour le petit déjeuner, etc. Pour le dîner, ce soir, nous nous promenons dans notre quartier et optons pour un petit restaurant tout à fait typique d'お好み焼きokonomiyaki. C'est petit, le patron est le cuisinier et le serveur en même temps, la propreté laisse à désirer mais les omelettes sont absolument délicieuses! Au porc, au ねぎnegi (oignon vert), au poulpe, elles sont servies sur la plaque chauffante située au milieu de notre table. Ce restaurant, très typique, est une bonne entrée en matière en ce qui concerne la gastronomie japonaise.

Une sacrée journée

Pour une première journée, après tout le temps passé entre le TGV, l'avion, le métro et les heures d'attente, on peut dire que Maryse n'a pas chômé et elle a très bien tenu le coup. Mais il est plus que temps d'aller se coucher!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Jour 2: repos? Non!

(mardi 17 mai 2011)

À 15h00 j'ai rendez-vous chez un dentiste au nord de la ville. Il est listé par l'ambassade comme étant francophone. Sa mission aujourd'hui sera de recoller ma dent sur pivot qui est tombée il y a quelques jours alors que je mangeais un délicieux morceau de gâteau.
Maryse reste à la maison, ce qui pourra lui laisser un peu plus de temps pour se reposer. Nous avons droit a une belle averse ensuite la pluie s'arrête. Tout se passe bien avec mon nouveau dentiste japonais... de 71ans! Mission accomplie!

Sur le chemin du retour nous achetons un nouveau panier pour le vélo de François. Le sien (comme le mien) s'est déssoudé. Celui-ci est plus large donc peut-être mieux adapté à Carlo. Et nous louons un vélo pour Maryse pour une durée de 15 jours. On le ramène tant bien que mal jusqu'à la maison en plus de nos 2 vélos! François pédale sur le sien et traîne le vélo de location avec une de ses mains... sur 6km ou presque. Je l'aide sur les derniers kilomètres pour le soulager. Ce n'est pas évident de garder l'équilibre des deux vélos à la fois. Heureusement les piétons que nous croisons sont compatissants et nous laissent la voie libre pour notre passage avec un sourire compréhensif mais néanmoins étonné.

La sortie de la soirée nous amène dans le quartier le plus joli de la ville: 祇園Gion et près de la rivière principale 鴨川Kamogawa. Nous nous promenons le long de la rivière et dans les quartiers très animés idéals pour y passer la soirée à condition d'avoir un budget suffisant!

Le quartier de 祇園Gion est très prisé par les touristes car il est le lieu de travail (et d'apparition) privilégié des 芸者geisha. De plus, il est très agréable car il est plein de petites ruelles étroites bordées de maisons traditionnelles.
Le grande rivière est au contraire un grand espace vert. Il y a des pistes cyclables de chaque côté. Pleins de gens viennent s'y promener ou s'arrêtent pour bouquiner et jouer de la musique. Une des rives abrite une file continue de café/restaurants qui ont tous une terrasse sur pilotis. Ces terrasses sont illuminées par des lampions dès que le soleil se couche, ce qui rend la balade encore plus sympa.

Pour dîner nous allons au restaurant すき屋Sukiya qui sert des 牛丼gyudon: plats à base de riz et de viande accompagnés de soupe et de crudités.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Jour 3: pique-nique au parc

(mercredi 18 mai 2011)

Il fait beau et très chaud. On voulait aller au jardin 渉成園Shosei-en mais c'est interdit d'y entrer avec Carlo, même en laisse, alors notre plan B nous amène au 梅小路parc Umekoji. C'est un joli parc avec des arbres, des fleurs et un petit ruisseau. Il y a aussi le musée de la locomotive. D'ailleurs un petit train coloré passe dans le parc. Pour nous c'est l'occasion de faire un petit pique-nique à base de salades à l'ombre des arbres.

Pique-nique au parc Umekoji

Sur le chemin du retour nous faisons quelques courses. Ce soir nous irons manger au restaurant de カレーライスriz au curry situé à côté de la maison: CoCo壱番屋CocoIchibanya. On y sert des plats de riz avec une sauce abondante et de la viande, des légumes ou du poisson.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Jour 4: aquarium

(jeudi 19 mai 2011)

Aujourd'hui direction l'aquarium d'大阪Osaka. Ca commence par 1h30 de trajet en train quand même! On passe la journée là-bas. Nous étions déjà venus visiter cet aquarium lorsque nous habitions à 大阪Osaka. Il nous avait beaucoup plu. Et comme Maryse nous a dit qu'elle aimait les aquariums, nous avons décider de l'y emmener.

Aquarium 1

La visite commence par les loutres, les canards, les pingouins. Il y a aussi des coatis: c'est nouveau par rapport à notre dernière visite. On en voyait beaucoup en Argentine près des chutes d'Iguazu. Ils sont très mignons avec leur queue rayée tendue bien à la verticale.

Ensuite c'est le tour des lions de mer, des dauphins et de tous les autres poissons. On a déjà vu tout ça et pourtant c'est toujours aussi étonnant! Nous assistons aux repas de différents animaux: de la loutre de rivière au requin baleine en passant par les coatis et encore bien d'autres. Nous faisons des tours et des détours dans cet aquarium afin de ne rien rater!

Aquarium 2

A la fin de la visite il y a une exposition temporaire sur les petits poissons très mignons et aussi un bassin pour toucher les poissons: requins et raies. Ca aussi c'est nouveau. On s'en donne à cœur joie! Il y a de tous petits poissons tellement colorés qu'on croirait que ce sont des faux, des crevettes rouge et noir, etc. Côté caresses, passée la première appréhension, tout se passe très bien. Les raies sont douces et molles. Les requins sont rèches et plus durs.

Aquarium 3

Pour dîner nous connaissons un restaurant de brochettes frites juste à côté de l'aquarium. C'est un restaurant dans lequel nous cuisons nous même nos brochettes dans les bacs de fritures situés au milieu de notre table. Il y a un buffet de brochettes de légumes, viandes, poissons mais aussi des crudités, du riz, de la soupe, des steaks, de la sauce curry etc. Tout ça est à volonté et c'est délicieux! Nous rentrons en train, les ventres bien remplis...

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Jour 5: pas de répit!

(vendredi 20 mai 2011)

Aujourd'hui direction 奈良Nara. Nous étions venus y passer une journée avec mes amis de l'école de japonais à 大阪Osaka il y a 3 mois. C'est une destination touristique très appréciée parce que les sites à visiter (des temples, sanctuaires, bouddhas) sont situés dans un parc qui occupe la moitié de la ville, habité par des daims en liberté. Depuis 京都Kyoto il y a environ 1h30 de trajet en train.

Il y a pleins d'écoliers, de collégiens et de lycéens qui sont en visite aujourd'hui. D'ailleurs François se fait interviewer par quelques-uns de ces petits jeunes. Ils doivent remplir un questionnaire en interrogeant des touristes en anglais et ils doivent finir l'entretien en prenant une photo avec leurs interlocuteurs.

nara1

Avec Carlo et les daims en liberté il faut être vigilant. Normalement ça se passe très bien. Mais dès qu'il y a de la nourriture, les daims sont très agressifs et à 奈良Nara il y a des stands de restauration partout: on y vend même des gâteaux spécialement pour les daims.

En bonne guide, je propose d'acheter des gâteaux et de me donner en spectacle avec les daims pour Maryse et François. Les petits salopards (là je parle des daims) n'ont pas tardé à m'encercler et à me piquer les gâteaux des mains, sans oublier de machouiller mon tee-shirt pour tenter de me faire comprendre que c'était "les gâteaux ou à poil"!. J'ai cédé... Le spectacle s'est arrêté là, heureusement!

nara2

La journée commence avec la visite du temple qui abrite le grand bouddha. Je reste à l'extérieur avec Carlo pendant que François et Maryse entrent. Ils s'apprêtent à pénétrer dans la plus grande construction en bois au monde (selon les prospectus de la ville) et à voir le fameux bouddha de plus d'une dizaine de mètres de haut. Pendant ce temps, je fais la connaissance de Raphaël qui prend Carlo en photo alors qu'il joue près de la rivière. Quand François et Maryse reviennent, nous discutons avec lui et sa compagne japonaise. Lui a grandi en Californie mais il est Mexicain. Tous deux travaillent et vivent la moitié du temps au Japon et l'autre moitié au Mexique. Après avoir échangé nos cartes de visite, nous nous quittons car nous avons encore beaucoup de visites à faire aujourd'hui.

nara3

Au fil de notre balade nous découvrons plusieurs temples et sanctuaires. Nous nous promenons au milieu des lanternes de pierre qui jalonnent les sentiers boisés. En fin d'après-midi nous faisons une pause près d'un lac. Nous nous asseyons dans un petit châlet de bois qui surplombe un étang. Un couple de Japonais admire Carlo. Nous discutons un peu et ils me montrent leurs photos de vacances sur leur téléphone portable! Carlo fait un dernier numéro: il saute dans l'eau et nage. Ils sont ébahis: les chiens japonais n'aiment pas l'eau selon eux! Puis nous repartons.

nara4nara5

Le soleil se couche. Notre visite se termine devant la pagode qui est l'emblème de la ville. Ensuite nous partons à la recherche d'un restaurant pour le dîner de ce soir. Nous irons dans un endroit charmant ou la décoration, un peu indienne avec des rideaux suspendus qui séparent les tables, est très mignonne. Carlo est caché dans son sac évidemment. Au menu du restaurant nommé Cache-Gache: salade, riz cuisiné, curry thaï au lait de coco... délicieux!

nara6

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Jour 6: jour de marché au temple 東寺Tô-ji

(samedi 21 mai 2011)

Chaque 21 du mois, un marché se tient au temple 東寺Tô-ji au sud de la ville. Il est très étendu. On le trouve facilement en suivant le flot de visiteurs, dont beaucoup sont habillés en 着物kimono, que ce soit les hommes ou les femmes.

toji1

Il y a une rivière avec plein de tortues. nous achetons une magnifique montre gousset dont les chiffres sont écrits à la main par le vendeur et sa femme. Les chiffres sont écrits en 漢字kanji. Il y a des stands de tissus, de vêtements, de poteries, de sacs mais aussi des vendeurs de toutes sortes de choses à manger et à boire, sans oublier les glaces. Ce marché attire beaucoup de monde et c'est donc plutôt animé.

toji2

Animé oui, mais jusqu'à 15h environ seulement! Ici les marchands remballent très tôt: il est 15h30 lorsque nous quittons le temple. Nous nous rendons au temple d'à côté: 西本願時Nishi Hongan-ji, également classé au patrimoine de l'Unesco. L'une des portes。唐門Karamon classée "trésor national" selon l'inscription placardée à côté, est très colorée.

toji3

Il y a une salle de prière en tatami qui est absolument énorme et un théâtre aussi. Lors de cette visite, avec Maryse, nous nous arrêtons au stand des tampons. Au Japon il y en a un dans chaque site touristique. De jolis tampons représentant les lieux touristiques sont mis à disposition, ainsi que de l'encre de couleur rouge ou verte et des feuilles de papier. Chacun peut tamponner une de ces feuilles ou son propre carnet de voyage. Alors nous aussi nous avons rapporté notre feuille remplie de tampons!

Avant de rentrer retrouver Carlo, nous mangeons une glace au Baskin&Robbin près de la tour de Kyoto. Nous passerons la soirée tranquille à la maison, et ne ressortirons que pour aller chercher des plats à emporter au coin de la rue avec Carlo. Nous avons commandé des 焼きそばyakisoba, des たこ焼きtakoyaki et bu une limonade du coin: un らむねramune.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Jour 7: balade dans les vieux quartiers de 京都Kyoto

(dimanche 22 mai 2011)

Il fait toujours aussi beau. Le programme de la journée? Balade dans le sud de 東山Higashiyama, selon un parcours conseillé dans mon guide. Nous garons les vélos près de la rivière principale et nous partons à pied vers l'est en direction de la montagne. Nous parcourons les magasins de poterie jusqu'à l'allée du bol de thé. C'est une petite rue très mignonne au pied du temple 清水寺Kiyomizudera, classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

kiyomizudera1

La porte et la pagode sont très colorées. Nous entrons avec Carlo dans son sac: interdiction pour lui de fouler le sol. Le temple est dans la montagne et la vue est vraiment superbe. Il y a plusieurs petites annexes dans le flanc de la montagne.

kiyomizudera2

Il y a aussi une attraction rigolote: le temple de la pierre de l'amour. Il s'agit de deux pierres éloignées d'une vingtaine de mètres l'une de l'autre. Il faut parcourir cette distance les yeux fermés et arriver face à la deuxième pierre: alors cette personne trouvera l'amour ou verra son voeux d'amour exaucé. Maryse tente l'expérience comme beaucoup d'autres ce jour-là. Ils applaudissent tous lorsqu'elle atteint parfaitement la deuxième pierre!

kiyomizudera3

Une partie de la visite se fait dans la forêt. Enfin Carlo peut courir librement. C'est tellement plus agréable dans un cadre pareil (et avec une telle chaleur!). Ensuite nous faisons la queue devant une fontaine pour boire l'eau sacrée. Même Carlo y aura droit! François quant à lui est responsable des photos. Tout d'abord, à l'aide d'une très longue louche, il faut récupérer l'eau qui coule et se laver les mains. Ensuite on peut boire l'eau sacrée et reposer la louche pour le pélerin suivant. Le nom du temple 清水寺Kiyomizudera vient en fait du nom de cette source.

kiyomizudera4kiyomizudera5

Après cette visite, nous nous retrouvons de nouveau à l'entrée du temple. À côté de nous se trouve un couple de Japonais que nous avons suivi quasiment tout le long de la balade (vérifiez nos photos si vous ne nous croyez pas!). La femme est élégamment vêtue d'un 着物kimono rose bonbon. Comme on ne voulait pas que Maryse rentre en France sans avoir au moins une photo d'une Japonaise en 着物kimono, nous l'avons approchée pour lui demander une photo... qu'elle a très gentiment acceptée et que voici:

kiyomizudera6

Nous nous baladons ensuite dans le quartier. 二年坂Ninenzaka et 三年坂Sannenzaka sont des petites ruelles bordées de maisons traditionnelles en bois. On croise encore d'autres temples, d'autres pagodes et même un joli petit parc: 丸山公園Maruyama Koen.

kiyomizudera7

Notre balade s'achève, nous rebroussons chemin pour retrouver nos vélos. Mais sur la route nous nous arrêtons pour manger des 鉄板焼teppanyaki: aubergines, mais, 餃子gyoza, patates des montagnes... et glaces!

kiyomizudera8

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Jour 8: Incontournable au Japon: les 温泉onsen

(lundi 23 mai 2011)

Nous avions demandé à ひろHiro (notre ami qui habite à 大阪Osaka) s'il pouvait nous conseiller un 温泉onsen dans la région de 京都Kyoto. Il nous avait répondu en nous disant que lui et ともみTomomi étaient justement libre cette semaine et qu'on pourrait y aller tous ensemble en voiture!

Le rendez-vous était pris! Je pensais amener Maryse dans un 家族風呂kazokuburo ou bain privé: plutôt une piscine extérieure privée en quelque sorte. Mais François souhaitait plutôt aller dans un bain traditionnel, histoire de goûter aux habitudes des Japonais plutôt que de choisir une option (plutôt onéreuse) pour touristes! Et il avait totalement raison. Finalement c'est encore plus dépaysant!

Vers 10h, après presque 3h de route pour parcourir les 50km qui séparent son appartement à 大阪Osaka du nôtre à 京都Kyoto, ひろHiro passe nous chercher avec une voiture de location. Nous allons à 鞍馬温泉Kurama Onsen, à environ 16km au nord de la ville, en pleine montagne.

Il pleut un peu aujourd'hui mais cela ne nous empêche pas de choisir d'aller dans un 露天風呂rotemburo ou bain en extérieur dans la montagne. Nous achetons tout d'abord nos tickets d'entrée au distributeur automatique sur le parking. C'est un peu déroutant mais c'est une habitude ici au Japon. Puis nous nous séparons: les filles d'un côté, les garçons de l'autre. Rendez-vous dans 1 heure!

kyoto_onsen1

Nous laissons nos chaussures dans un premier casier. Ensuite nous entrons dans le vestiaire et nous laissons nos vêtements dans un second casier. Et le rituel commence: tout d'abord il faut prendre sa douche. Les douches sont à l'extérieur. Elles sont composées d'un petit tabouret, d'une petite bassine, d'un robinet et d'une pomme de douche. On s'assoit chacune à son poste de douche et on se lave avec les savons mis à notre disposition. Il y a toujours tout ce qu'il faut. Après la douche (assise, c'est assez particulier), on rince sa place et on peut enfin se diriger vers le bassin.

Le bassin a la taille d'une petite piscine. La moitié est sous un auvent de bois, l'autre est à l'air libre. Le bassin est entouré de plantes et de fleurs avec vue sur la montagne. On ne voit pas, on n'entend pas non plus le bassin des hommes. Nous sommes eu milieu de la nature dans un bain d'eau de source naturellement très chaude. Nous ne sommes pas seules, il y a quelques autres femmes dans le bassin. mais c'est malgré tout très calme. On est ici dans un endroit de détente et de relaxation. On discute en chuchotant du bien que ça fait de prendre un bain chaud sous la pluie avec une si jolie vue.

kyoto_onsen2

Malheureusement le temps passe toujours trop vite quand on est bien! Il est déjà l'heure d'aller retrouver les garçons... Snif! Nous rentrons nous sécher et nous rhabiller. Il y a des miroirs, lavabos, sèche-cheveux, bref tout ce qu'il faut pour se refaire une beauté avant de sortir. Nous sommes les premières dehors, les garçons arriveront quelques minutes plus tard.

kyoto_onsen3

La journée ne fait que commencer. Nous partons en voiture à 貴船Kibune, à quelques km de là seulement. C'est un village connu pour son temple situé dans la forêt dont l'entrée se fait par un escalier encadré de lanternes rouges. Nous nous rendons au temple à pied, sous nos parapluies!

kyoto_onsen4

L'attraction de ce temple, ce sont les おみくじomikuji: des prédictions qui se révèlent dans l'eau de la source qui coule au pied du temple. Il suffit d'acheter ce petit morceau de papier au petit vendeur de porte-bonheur à l'entrée du temple. Ensuite il faut le déposer dans l'eau de la fontaine et attendre que les mots apparaissent... Les prédictions concernent la vie professionnelle, amoureuse, la santé, etc. Si elles sont excellentes, il faut les garder avec soi. Dans le cas contraire, on peut les accrocher au panneau de bois planté juste à côté.

kyoto_onsen5

Le village est constitué d'une seule route longée par une jolie rivière. Sur cette rivière sont installées des terrasses en bois recouvertes de toits de nattes. Au sol on dispose des tatami, enfin lorsqu'il ne pleut pas. Il paraît que lorsqu'il fait chaud, la différence de température avec l'eau de la rivière crée des nuages de vapeur qui sont emprisonnés sous ces toits tressés.

kyoto_onsen6

Nous prenons notre déjeuner dans un restaurant du village. Nous mangeons la spécialité du restaurant: un bol de riz recouvert de différentes choses: poulet pour Maryse, de 天ぷらtempura pour François et de 豆腐tofu fondu pour moi. Un bol de soupe, une soucoupe de crudités et du thé chaud accompagnent ce repas.

kyoto_onsen7

De retour à 京都Kyoto en milieu d'après-midi, nous invitons ともみTomomi et ひろHiro à prendre le thé à la maison autour de petits gâteaux apportés par ともみTomomi et d'autres achetés rapidement au コンビニCombini (contraction du terme "convenience store" qui signifie supérette en anglais) du coin. C'est l'occasion de les remercier pour cette merveilleuse journée.

kyoto_onsen8

Après une telle journée, nous avons peu d'appétit! Il suffit de regarder les photos ci-dessus pour comprendre que nous avons su contenter nos estomacs tout au long de la journée... Alors ce soir le menu, c'est salades à la maison! On en profite pour regarder des vidéos, films et autres séries du moment.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Jour 9: Le chemin de la philosophie

(mardi 24 mai 2011)

On devait avoir de la pluie aujourd'hui (ils en annoncent pour toute la semaine) mais nous avons finalement le beau temps. C'est une chance pour nous qu'ils soient toujours trop pessimistes. La balade d'aujourd'hui nous amène au nord d'東山Higashiyama.

kyoto_philosophie1

Nous longeons tout d'abord un vieux canal dans lequel Carlo ne tarde pas à se baigner. Ensuite nous continuons jusqu'au temple 南禅寺Nanzen-ji. On le traverse en passant devant un jardin zen dont le gazon a été remplacé par de petits cailloux blancs impeccablement ratissés. Au fond du parc se trouve un ancien aqueduc en briques (anciennement) rouges. Derrière, un petit sentier mène à un tout petit temple perdu en forêt.

kyoto_philosophie2

Comment avons nous découvert ce chemin? Grâce à mon guide! Il ne nous sert que très peu souvent, c'est vrai. Mais là c'était une bonne option pour trouver un accès rapide à un coin de forêt tranquille et laisser Carlo courir tranquillement (plutôt que d'être sans cesse dans son sac dès qu'on approche d'un temple) tout en couplant cette balade à une visite de temple! Pratique donc! Pour une fois...

kyoto_philosophie3

Cet endroit est agréable. On n'y croise pratiquement personne. Il y a une cascade, des objets de culte dans une petite grotte sombre, un autel en bois en contre-bas. Nous décidons de pousser la balade dans la forêt. Vers 17h nous redescendons chercher nos vélos et pédalons jusqu'au chemin du philosophe.

kyoto_philosophie4

Le chemin de la philosophie porte ce nom à cause du philosophe 西田 幾多郎Kitaro Nishida qui arpentait cet endroit lors de ses réflexions. C'est un chemin en bord de ruisseau. Aujourd'hui on y trouve quelques boutiques et cafés. Mais lorsque nous sommes arrivés, passé 17h, il n'y avait plus beaucoup d'activités: les touristes, s'il y en avait eu, étaient partis et les commerçants fermaient peu à peu leurs portes.

Néanmoins, nous avions un petit creux et nous avons fait une petite pause au café Pomme qui nous a séduit surtout parce que le papy qui était au comptoir nous a expliqué que c'était sa femme qui cuisinait les gâteaux qui étaient devant nous: gâteau à l'orange et gâteau à la cannelle et à la pomme... Alors on s'est assis et on a goûté les gâteaux... tous les gâteaux... 3 fois! Un vrai délice... C'était trop dur de s'arrêter! Le petit monsieur est venu nous servir à boire sans oublier Carlo à qui il a apporté un verre d'eau également. Après avoir rempli leur livre d'or, nous sommes repartis sur nos vélos.

kyoto_philosophie5kyoto_philosophie6

Nous sommes rentrés en longeant la grande rivière 鴨川Kamogawa. C'est devenu une habitude de passer par là puisqu'il y a des pistes cyclables agréables au bord de l'eau et que Carlo peut courir, sauter et nager après les canards sans souci...

kyoto_philosophie7

Nous dînons au petit restaurant d'お好み焼きokonomiyaki qui nous avait plus au début de notre séjour. C'est toujours aussi sale mais toujours aussi bon!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Jour 10: Une journée à 神戸Kobe

(mercredi 25 mai 2011)

Aujourd'hui nous passons la journée à 神戸Kobe. Pour commencer, il y a 1h10 de trajet en train. nous prenons un pass à la journée qui nous permet de voyager en illimité entre 神戸Kobe, 京都Kyoto et même 大阪Osaka (ville située entre les 2 précédentes).

Le centre-ville est très vivant. Il y a des galeries commerciales, des boutiques, etc. Il y a par exemple cette boutique de sous-vêtements qui propose une ensemble comme il ne s'en fait plus de nos jours. Ca a la forme de sous-vêtements d'antan à priori: donc très larges, un torchon en guise de slip. Mais les formes et les tissus sont trendy. Ca fait un ensemble super original qu'on aimerait avoir dans sa garde-robe... si ce n'était pas si cher... et qu'on pouvait un tant soit peu cacher le tissu bouffant sous un pantalon..!

kyoto_kobe1

Nous prenons un encas à Chinatown, le quartier chinois. Il y a beaucoup de monde dans ce quartier: pleins de touristes japonais, pleins d'écoliers également. Il fait très chaud mais ça ne décourage pas François et Maryse de goûter un hamburger au boeuf de 神戸Kobe, oui, le fameux!

kyoto_kobe2

En guise de dessert, nous choisissons une glace à la mangue turque. Elle a cette particularité d'être élastique! Le vendeur la tourne avec une longue spatule et crée ainsi de longs fils. Elle colle tellement que le vendeur qui me tendait mon cornet me l'a retirée des mains uniquement en retirant sa spatule... un tour qui semble être bien connu de ces marchands de glace, comme je l'ai compris il y a quelques instants en cherchant crème glacée turque sur internet! Je vous invite à faire de même et vous verrez quelques vidéos rigolotes de clients qui se sont fait surprendre comme moi! (par exemple sur YouTube le cas de ces Français en vacances à Séoul).

Nous poussons la balade en direction de la mer et du parc du mémorial du séisme de 1995. Il reste des plaques de béton et des réverbères de travers. Ils sont restés là pour rappeller l'état du port après le tristement célèbre tremblement de terre de 神戸Kobe.

kyoto_kobe3

Le parc est en bord de mer. Carlo ne tarde pas à aller braver les vagues en dépit des barrières de sécurité. Nous nous promenons dans le parc qui contient un musée maritime, quelques spécimens de vaisseaux futuristes, un gallion pirate, la tour de 神戸Kobe, et bien d'autres choses encore. Nous arrivons bientôt dans un quartier récemment construit: ハーバーランドHarborland qui nous fait penser à Disneyland: centres commerciaux, buildings, rivière artificielle et terrasses en bois abritant cafés et restaurants.

kyoto_kobe5

Pour retourner au centre-ville, nous profitons du pass illimité et prenons le train. Nous avons décidé de passer la fin de journée dans le quartier de 北野Kitano: le quartier des étrangers. On y trouve des maisons construites par et pour des étrangers venus s'installer à 神戸Kobe. Aujourd'hui elles sont recyclées en petits musées, cafés ou autres. Elles ont une influence anglaise, allemande, française ou encore américaine. C'est surtout une bonne occasion de se balader avant d'aller manger! Bien sûr vers 18h tout est fermé et les touristes sont déjà partis. Nous sommes donc peu nombreux à arpenter ces rues à flanc de montagne.

kyoto_kobe4

À 20h nous nous rendons au restaurant (nous avions une réservation dans un restaurant que François et moi avions repéré lors de notre premier passage à 神戸Kobe. Le restaurant ステーキランドSteakland a une salle dans une rue adjacente. On monte au 6ème ou 7ème étage pour y arriver, en ascenseur, accompagnés par une serveuse, Carlo caché dans le sac de sport.

kyoto_kobe6

C'est une grande salle où chaque table ressemble à une salle à manger privée. Au milieu de notre table se trouve une énorme plaque de cuisson. On est comme à un bar devant lequel le chef va venir cuisiner nos morceaux de steak. Nous choisissons des formules à base de steak de 神戸Kobe, de riz, légumes et soupe. Le cuisinier, italien, vient cuire tout ça devant nous, sur la plaque. Il parle anglais et nous discutons un petit peu avec lui en attendant de pouvoir goûter! Il commence par cuire quelques petits légumes: champignons, courgettes et 蒟蒻konnyaku, puis de gros dés de viande, encore des légumes en enfin des graillons de viande pour accompagner des pousses de soja. Tout ça est parfaitement assaisonné. La viande est extrêmement tendre, elle semble fondre dans notre bouche. On n'avait jamais mangé ça avant.C'est un incroyable délice (sauf si vous l'avez déjà goûté). Mais au risque de paraître un peu blasée, j'ajouterai quand même que c'est finalement assez lourd, peut-être parce que c'est assez gras, je ne sais pas. Le fait est qu'un glace au McDo a du m'aider à faire passer tout ça... ;-)

Nous avons demandé à notre cuisto perso pourquoi le boeuf de 神戸Kobe était si bon. Selon lui, le secret est bien gardé. Certains pensent que les vaches boivent de la bière, d'autres pensent qu'elles écoutent de la musique. La conclusion c'est qu'on n'en sait toujours rien!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Jour 11:

(jeudi 26 mai 2011)

Nous avions prévu d'aller à 大阪Osaka aujourd'hui mais il risque de pleuvoir en fin de journée alors nous préférons rester à 京都Kyoto pour pouvoir rentrer vite à la maison lorsqu'il se mettra à pleuvoir!

kyoto_nijo1

Nous partons visiter le château de 二条Nijo, celui devant lequel nous étions passé le premier jour. Il n'y a pas de haut donjon mais on peut visiter l'intérieur des bâtiments principaux. Ce château a été construit pour protéger la demeure de l'empereur qui habitait un peu plus au nord. Dans ces bâtiments vivait le 将軍Shogun. Nous avons visité ses appartements et les pièces où il recevait ses visiteurs. Elles sont toutes recouvertes de tatami et décorées par des peintures. La partie la plus sympa de la visite reste néanmoins le jardin. Il y a un petit étang. C'est fleuri et les arbres sont bien taillés.

kyoto_nijo2

Après cette visite, François qui n'est pas en grande forme aujourd'hui, décroche la permission de rentrer à la maison et est exempté d'une visite supplémentaire de temple! Maryse et moi continuons donc sans lui... en direction du fameux Pavillon d'Or tout au nord de la ville. Sur le chemin, on s'arrête admirer (et acheter) des jolies théières! Et nous repartons sans trop traîner parce qu'on craint toujours la pluie.

Nous découvrons enfin le 金閣寺Kinkaku-ji et son célèbre Pavillon d'Or. C'est un temple qui est recouvert de feuilles d'or. Ici encore il y a beaucoup de visiteurs, principalement des groupes scolaires. Il faut donc faire la queue pour se prendre en photo devant l'un des plus célèbres monuments de la ville. Il est situé au bord d'un étang, entouré de verdure et il est bien doré! Nous demandons à une professeure de prendre une photo de nous. Elle est venue avec sa classe de 静岡Shizuoka.

kyoto_nijo3

Le parcours de la balade passe dans un parc et devant des annexes du temple. Beaucoup de jeunes nous lancent des "hallo". Oui parce qu'on Japon apparement, on ne prononce pas "hello" mais "hallo"... On en tarde pas à se faire accoster par un autre groupe de collégiens. Ils souhaitent qu'on prenne des photos ensemble alors nous acceptons. Ils viennent de 山口Yamaguchi.

kyoto_nijo4

Un peu plus loin, c'est l'accompagnateur d'un groupe de jeunes filles qui nous demande de poser avec ses collégiennes. Là encore nous nous prêtons au jeu avec divers appareils photo.

kyoto_nijo5

Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons faire quelques courses avant de rentrer juste avant la pluie ne se mette à tomber. Parfait timing! C'est l'heure de prendre un petit thé à la maison! Plus tard, nous sortons manger dans un restaurant びっくりドンキーBikkuri Donkey, littéralement l'âne surprenant. C'est une chaîne de restaurants dont la particularité est d'avoir une déco surprenante, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Le mur extérieur de celui-ci est composé de grands tonneaux de bois. On y mange principalement des plats à base de hamburger et de riz mais les recettes sont très variées: hamburger à l'ananas pour François et Maryse et ビビンバーBibimba (recette coréenne à base d'algues et divers légumes froids sur une assiette de riz) pour moi. Tout est servi dans de grandes assiettes en bois.

kyoto_nijo6

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Jour 12: Promenade à vélo

(vendredi 27 mai 2011)

Selon la météo, nous avons 50% de chances d'avoir de la pluie aujourd'hui. Nous partons quand même à vélo le long de la rivière 鴨川Kamogawa. Nous allons vers le nord et faisons une belle balade de 4h, à une allure tranquille (moins de 30km). Carlo en profite pour se baigner et il fait une grosse partie de la promenade à la nage! Il court après les canards et les grues, il remonte le courant et parfois se laisse dériver. Il s'amuse comme un petit fou!

kyoto_velo1

Lorsqu'une pluie fine se met à tomber, nous rebroussons chemin. Mais c'était une fausse alerte, il pleut un peu mais rien de désagréable finalement. Au retour, nous nous arrêtons manger une bonne glace en ville puis nous faisons un peu de repérage dans les galeries commerciales pour le lendemain car la météo annonce une forte pluie toute la journée!

kyoto_velo2

Pour dîner ce soir, nous allons dans le quartier animé dans un restaurant de 焼き肉Yakiniku. C'est un restaurant dans lequel on commande de la viande crue qu'on grille au barbecue incrusté au milieu de notre table. Tout est à volonté pendant 90 minutes: viandes, légumes, salades, riz, soupes, etc. Ce type de restaurant est très répandu au Japon: encore une institution qu'on ne pouvait pas ne pas faire découvrir à Maryse.

kyoto_velo3

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Jour 13: Shopping!

(samedi 28 mai 2011)

Aujourd'hui il va pleuvoir toute la journée alors nous avons décidé de passer l'après-midi dans les galeries couvertes et les centres commerciaux du centre-ville. Enfin, tout ça après une bonne grasse matinée quand même!

Nous sortons donc assez tard et partons en direction du 錦市場Nishiki Market: une galerie entièrement dédiée à la nourriture. On y trouve toutes sortes d'aliments traditionnels japonais dont les fameux pickles de couleurs diverses servis avec le riz. Cette ruelle est prise d'assaut par les touristes qui ont eu la même idée que nous en ce jour de pluie!

Ensuite nous nous promenons dans les galeries 寺町通Teramachi et nous faisons une pause pour manger un quatre-quart dans un petit café qui est en fait un magasin de vêtements! Drôle de concept mais assez pratique il faut dire! Bref, nous nous attendions à un quatre-quart, d'après le nom du café et de ce que nous avions commandé... Il s'agissait en fait d'une coupe contenant des ミニカステラmini castera: des mini cake ronds recouverts de glace à la vanille et d'un coulis de chocolat ou de caramel. Rien à voir avec un vrai quatre-quart donc, mais super bon malgré tout!

Nous passons au magasin ユニクロUniqlo: importante chaîne de vêtements japonais. On y trouve des tas de vêtements basiques: pleins de tee-shits, de vestes, pantalons aux couleurs variées et surtout à des prix assez bas. C'est très populaire au Japon. Quelques magasins ont ouverts en France désormais mais les produits et les prix sont souvent différents!

Arrêt dans un magasin "Village vinguard": une sorte de grand bazar où on trouve de tout un peu partout. Tout est très coloré, il n'y a pas vraiments de rayons: c'est plutôt un labyrinthe à l'intérieur! On trouve tout un tas d'articles inutiles et rigolos.

Pour notre dernier dîner, puisqu'il pleut, nous n'allons pas très loin de notre appartement. Nous retournons au CoCo壱番屋CocoIchibanya manger des カレーライスriz au curry. Ensuite c'est le moment de faire ses bagages pour Maryse. Dur, dur de faire tout entrer dans la valise!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Jour 14:

(dimanche 29 mai 2011)

Réveil avant 6h pour Maryse! Nous prenons un dernier petit déjeuner ensemble puis Maryse et François quittent l'appartement à 7h... les pauvres! En plus, il pleut abondamment et ça ne s'arrêtera pas de la journée. Heureusement, la gare est à 5 minutes à pied et ensuite ils ne feront que transiter d'un train à un autre pour arriver à l'aéroport.

L'avion a 1h de retard, du à des grèves en France. Sinon tout se passe bien pour l'embarquement: pas de contrôle cette fois-ci! Deux semaines de bon temps viennent de s'achever. Il est temps pour Maryse de rentrer en France. C'est triste. Mais il faut se concentrer sur les supers moments que nous avons vécu et la chance que nous avons eu de passer 15 jours tous ensemble.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

La suite de cette page concerne des anecdotes qui ont eu lieu après le départ de Maryse, au mois de juin 2011, à 京都Kyoto.

Centre textile

(dimanche 12 juin 2011)

La ville de 京都Kyoto posséde un quartier des tisserands célèbre, au nord du château 二条Nijo.
Le centre textile de 西陣Nishijin est extrêmement réputé pour la qualité de ses réalisations. Cette activité est une tradition forte au Japon depuis des siècles. À certaines époques, des méthodes ont été importées de Chine et d'Europe pour améliorer la productivité et maintenir un bon niveau de compétitivité.

Le centre textile de 西陣Nishijin présente des défilés de jeunes femmes en 着物kimono (6 fois par jour), des démonstrations de peinture sur tissu, de tissage de brocart, ou bien encore des expositions de prestigieux 着物kimono tissés.

Nous nous y sommes rendus ce mercredi, suivant ainsi un conseil de mon fameux guide. Il est intéressant de noter que l'entrée est gratuite. Lorsque nous sommes arrivés, un défilé de 着物kimono venait de commencer. Nous avons donc vu défiler des jeunes femmes en tenues traditionnelles colorées, aux formes plus ou moins communes, avec des noeuds dans le dos parfois très étonnants.

kyoto_textile1

Après le défilé, nous avons commencé la visite. Au début, il est un peu difficile de comprendre l'utilité de telle ou telle machine. Mais heureusement, sur le mur du fond est dessinée une longue frise qui reprend une à une les étapes du tissage, en japonais mais aussi en anglais! Ici il y a des ateliers de filature, des ateliers de teinture, des machines à mettre et remettre en bobines, des ateliers de peinture à la main du modéle à tisser (agrandi), des ateliers de tissage à la main, au métier Jacquard (technologie rapportée de Lyon au Japon).

Pardonnez-nous cette pauvre qualité de photos... tirées de mon iPhne car notre appareil photo était alors sur le point de nous lâcher!

kyoto_textile2kyoto_textile3

On se balade au milieu des machines et on peut ainsi regarder travailler ces gens et comprendre comment marchent les métiers à tisser.

Sur la première photo, l'homme doit passer la bobine de fil de la couleur correspondante au modèle placé en dessous de la trame blanche une fois au dessus, une fois au dessous de la trame. Pour simplifier cette tâche, il actionne une pédale qui permet de faire monter 1 fil sur 2 et de faire descendre les autres. Malgré tout, il faut plus d'un an pour faire un ouvrage d'1m de long!

Un peu plus loin, nous avons vu une femme travailler sur un métier à tisser révolutionnaire dont le système est comparé à l'ancêtre de l'ordinateur, le métier Jacquard. Cette machine a été importée de Lyon en France, comme en témoigne une plaque fixée sur le coté de celle-ci. Ici, le femme n'a pas de modèle à suivre, la machine sait toute seule, ou plutôt à l'aide de cartons perforés, quels sont les fils qui doivent être tissés, trame après trame. Cela signifie qu'au préalable, quelqu'un a codé le motif de l'ouvrage en trous sur des rectangles de cartons: ces cartons forment une guirlande longue de plusieurs dizaines de mètres qui défile au fur et à mesure dans la machine. C'est ce qu'on voit sur la deuxième photo (les cartons sont à gauche). Génial!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Cours de cuisine japonaise

(mercredi 15 juin 2011)

Nous avons réservé un cours de cuisine traditionnelle japonaise pour aujourd'hui de 13h à 16h. C'est en cherchant sur internet que nous avons trouvé le site de たろさえきTaro Saeki: Vegetarian food in Kyoto with Taro Saeki. Il propose de cuisiner plusieurs plats typiques japonais selon différentes formules: menu végétarien, menu non végétarien ou menu non végétarien avec du boeuf de 神戸Kobe. Nous avons choisi la dernière formule!

À 13h, nous avions rendez-vous à l'arrêt de bus à proximité de la maison de たろさえきTaro Saeki. Ils doivent savoir qu'il n'est pas facile pour des étrangers de trouver une adresse (même précise) au Japon et encore plus à 京都Kyoto! たろTaro nous y attendait et nous a ensuite accompagné jusqu'à chez lui. Sa femme et sa fille de 2 ans nous ont rejoint sur la route.

Ils ont une jolie petite maison. Le rez-de-chaussée est une pièce unique constituée d'une entrée (pour se déchausser), d'une cuisine, d'un bar, d'un salon, d'une grande pièce peu meublée (où joue la petite fille) et d'un lavabo pour les apprentis cuisinier. Tout est en bois ou presque. La cuisine est donc ouverte mais elle est malgré tout séparée du reste par des bambous couleur rouge cerisiers. D'ailleurs le plafond est aussi recouvert de bambous de la même couleur. Dans le salon, la fenêtre est ronde, recouverte d'une feuille de papier (de riz?). C'est trés joli.

Pour commencer, nous nous sommes installés autour de la table basse, sur les tatami en buvant un ほうじ茶thé vert grillé (roasted tea), nous permettant ainsi de faire connaissance. Ensuite il nous a présenté les recettes que nous allions préparer ensemble. Pratique: nous pourrons emporter avec nous les différentes recettes (en anglais) et vous en faire profiter... Au menu aujourd'hui: ごマ和えGoma-ae (salade d'épinards), きゅうりのうまみ醤油ずけConcombres au vinaigre, 巻き寿司Makizushi (sushi en rouleau) aux concombres et à l'omelette et 味噌汁Soupe Miso (soupe ultra-populaire).

PRATIQUE: Si vous souhaitez retrouver le détail des recettes que nous avons cuisinées ensemble ce jour-là, rendez-vous à la page de nos recettes.

kyoto_cuisine1kyoto_cuisine2

Il est temps de se mettre au travail. Nous nous lavons les mains et nous installons au bar. Les ingrédients sont posés sur le bar, 2 petites plaques de cuisson sont installées sur le plan de travail. La femme de たろTaro nous passe ce qui manque depuis la cuisine et en retour nous lui donnons la vaisselle et les ustensiles dont nous n'avons plus besoin. Pendant ce temps-là, la petite s'amuse dans la pièce principale. Tout est bien organisé!

Notre chef cuistot nous explique chaque étape en japonais, ne glissant que quelques mots d'anglais de-ci, de-là. Nous nous partageons les tâches entre nous trois. Je m'occupe de la cuisson de épinards et de l'essorage. François est en charge de l'omelette (bien plus dificile à faire que ce qu'on aurait pu croire!). Ensuite nous avons chacun notre 巻き寿司makizushi (ou sushi en rouleau) à réaliser: nous nous en sortons plutôt bien pour une première!

kyoto_cuisine3

Lorsque tout est prêt, il ne reste plus qu'à cuire le fameux boeuf de 神戸Kobe. Dans une poêle graissée avec du gras de boeuf, on dépose de l'ail séché coupé en rondelles. Étonnant pour des Français, mais tout à fait traditionnel au Japon! Ensuite on retire l'ail du feu et on ajoute la viande. Lorsqu'elle est cuite à point, on la découpe en dés et on la dispose sur une assiette pour la déguster.

François et moi dégustons notre repas au salon tandis que たろTaro et sa femme sont en cuisine. La petite s'est endormie sur les tatami du salon pendant qu'on cuisinait. Elle ne se réveillera pas du repas!

kyoto_cuisine4

Tout ce que nous avons cuisiné est un délice (évidemment, qui en aurait douté?!). Il s'agit de recettes simples que nous avons déjà eu l'occasion de manger soit chez des amis soit au restaurant. Bref, c'est vraiment une expérience sympa permettant de découvrir la cuisine familiale japonaise.

kyoto_cuisine5

Après le repas, たろTaro et sa femme nous rejoignent au salon pour prendre le thé et discuter. Il nous apprend qu'il a effectuer le trajet 京都Kyoto - 東京Tokyo à trottinette en 10 jours avec des amis! Pas mal! En tous cas, ils avaient une belle moyenne quotidienne!

Nous en venons à discuter du séisme du 11 mars qui a fait le tour de la Terre. Il nou demande ce qu'en ont pensé les Français: nos familles et les médias. Il semble être en colère du fait que les médias étrangers se soient emparés de cette affaire pour, selon lui, exagérer les faits, noircir le tableau et accabler encore un peu plus le Japon et plus principalement la région touchée. Il nous explique que les étrangers ne veulent plus venir au Japon et que désormais les produits japonais sont dénigrés. Dans une certaine mesure, c'est un peu normal! Mais ce qu'il essayait de nous dire à mon avis, c'est qu'il fallait justement prendre la juste mesure des faits et des risques.

Avant de nous quitter et pour illustrer ses propos, il nous montre une vidéo tournée avec des amis chez lui, un certain soir. C'est l'appel de deux samouraïs à Johnny Deep et Lady Gaga pour sauver le Japon. Pour en savoir plus sur les vidéos de たろTaro et ses amis, lisez ceci.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Pavillon d'argent,
平安神宮Heian Jingu
et 知恩院Chion-in

(mardi 21 juin 2011)

Avant de quitter 京都Kyoto, François voulait voir encore un temple: celui qu'on surnomme le Pavillon d'argent. Finalement, comme c'est moi qui organisa cette journée, on en aura vu trois... héhé!

銀閣寺Ginkaku-ji

Nous partons en fin de matinée au nord-est de la ville, au bout du chemin de la philosophie, jusqu'au temple 銀閣寺Ginkaku-ji qui abrite le Pavillon d'argent. Nous n'avons d'ailleurs pas compris lors de notre visite pourquoi on l'appelait comme ça! Pas de trace d'argent sur le bâtiment contrairement à son homologue le Pavillon d'or qui lui est bien recouvert entièrement d'or! Mon guide nous explique alors que le 将軍Shogun (chef des armées et à certaines époques du pays tout entier) avait voulu le faire recouvrir d'argent mais qu'il était mort avant d'avoir fini.

L'intéret de ce temple c'est aussi et surtout les jardins. Tout d'abord les deux pavillons sont entourés de grandes étendues de sable blanc ratissé au milimètre. Les jardiniers ici doivent être d'une patience absolue (et doivent maudire la pluie...).

kyoto_ginkaku1

Il y a aussi des petits étangs avec de gros poissons à l'affût des touristes qui seraient suceptibles de leur jeter quelque chose à manger.

kyoto_ginkaku2

Enfin il y a la forêt, dont le sol est recouvert d'une mousse luxuriante, des tapis d'un vert brillant! Un petit chemin nous fait traverser un peu cette verdure en flanc de montagne. On aperçoit d'ailleurs la ville en contrebas. Bref, c'est un endroit très joli où on oublie (un peu) la grosse chaleur de la ville.

平安神宮Heian Jingu

En sortant du temple du Pavillon d'or, nous entamons le chemin de la philosophie à vélo. Là aussi, le chemin semi-piéton, la rivière et les arbres permettent de se sentir (un peu) au frais! Grosse déception lorsqu'en passant devant le café Pomme (qui vend de délicieux gâteaux faits maison), on se rend compte qu'il est fermé! Dommage, nous poursuivons notre chemin.

On quitte le chemin de la philosophie pour rejoindre le 平安神宮Heian Jingu. Nous nous arrêtons à un croisement pour vérifier que nous sommes dans la bonne direction sur notre plan. Quelques secondes plus tard, j'avais à peine eu le temps de déplier ma carte, un homme s'approche de nous et nous demande en anglais si nous avons besoin d'aide. Je lui dit qu'on cherche le temple 平安神宮Heian Jingu et il m'indique en quelques phrases, dans un anglais hésitant, la direction à suivre. Décidément, il est impossible de se perdre pour un touriste à 京都Kyoto!

kyoto_heian1

Le temple 平安神宮Heian Jingu est situé dans le quartier des musées. Il est facilement reconnaissable grâce à ses couleurs vives et à sa très grande porte orange installée à quelques centaines de mètres de l'entrée et sous laquelle passent les voitures.

kyoto_heian2

知恩院Chion-in

En continuant vers le sud, nous passons devant le 知恩院Chion-in. Il s'agit d'un temple dont l'entrée est, selon mon guide, la plus impressionnante du Japon. Il est vrai qu'on n'en voit pas le toit lorsqu'on passe devant. Il faut prendre un peu de recul pour avoir une vue globale de l'imposant édifice en bois.

kyoto_chion1

Des escaliers passent sous cette entrée et mènent au temple. Dommage que les voitures aussi y aient accès, par une rue sur le côté. Là-haut, les graviers servent de parking aux bus et aux taxis. Alors ça gâche un peu la vue et l'ambiance!

kyoto_chion2

Il fait tellement chaud aujourd'hui que nous décidons d'arrêter là les visites pour aujourd'hui. Nous rentrons donc à la maison sans oublier de faire une petite pause au Baskin Robbin, le fameux magasin de glaces...

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!