Faits insolites
ou les petits détails du quotidien qui nous font d'autant plus aimer ce pays.

OOPS!

Sorry, it appears we have still a lot of work to do on this website and we have not yet written those parts in english.
That is a shame and rest assured we are not proud of that.

Nevertheless, if you want to know more about us, there are two ways: either you wait some time because we are bound to write this page in english OR (and I think it is the best solution) you learn french and start reading superwanchan.org in its original form!

Interdiction de fumer?!

Depuis quelques années déjà, en France, il est interdit de fumer dans les endroits publiques. Avant cette loi, les établissements devaient mettre en place des zones fumeurs et des zones non fumeur. Qu'en est-il au Japon ?

  • Au Japon on peut fumer presque partout. Par exemple, au restaurant, il y a par défaut un cendrier sur chaque table. Pourtant, certains restaurant disposent clairement d'une zone non fumeur et d'une zone fumeur: c'est le cas de restaurants familiaux tels que JoyFull ou Gasto. Néanmoins il est courant de n'avoir aucune séparation entre ces 2 zones!
    Nous avons même déjeuné dans un fast food dans lequel il y a avait 1 rangée de tables de chaque côté de l'allée (1m50 de large environ): à droite les fumeurs, à gauche les autres, ou plutôt à droite les fumeurs et à gauche les fumeurs... passifs.
    McDonalds fait figure de bon élève car la plupart des restaurants sont non fumeurs. On trouve parfois une zone fumeur bien confinée derrière des panneaux vitrés.
  • Le plus étonnant finalement c'est encore l'interdiction de fumer dehors. En effet, contrairement aux restaurants, certains quartiers observent une interdiction de fumer sur le trottoir. On trouve alors pleins de panneaux et de marquages au sol indiquant qu'il est interdit de fumer: par exemple à 東京Tokyo, dans le quartier de 難波Namba dans la ville d'大阪Osaka et dans le centre-ville de 福岡Fukuoka. Ceux qui seraient pris sur le fait se verraient contraints de payer une amende.
    Ceci peut paraître paradoxal: autoriser les fumeurs dans un espace confiné fermé d'une part et interdire les fumeurs sur les trottoirs, à l'air libre, d'autre part. Alors nous avons posé la question à des amis japonais. Et tout s'explique, vous allez voir. Il est interdit de fumer dans ces quartiers de centre-ville, donc à forte affluence de piétons et cyclistes, parce qu'on risque de se frotter à la cigarette brûlante d'un fumeur peu attentif et se faire mal...
    Voilà, je vous avais prévenu, tout s'explique! Quant aux risques encourus par les fumeurs passifs qui profitent d'un moment en famille au restaurant, eh bien, cela ne fait pas encore partie des mesures sécuritaires japonaises.
  • Pour pallier à ce manque d'espace disponible pour les fumeurs en centre-ville, les Japonais ont trouvé la solution. Ils installent des bulles pour fumeurs au pied des buildings et à la sortie des centres commerciaux. Il s'agit en fait d'un abri tel un abri de bus, ouvert mais sous lequel et autour duquel se retrouvent les fumeurs.
    On trouve également des zones carrées, délimitées uniquement par un marquage au sol sous forme de bande blanche dans lequel doivent être parqués les fumeurs et ainsi ne pas risquer de brûler avec leurs cigarettes un non-fumeur. Bien sûr, rien n'interdit de brûler un compatriote fumeur par manque de place dans cet ilôt réservé.
  • Au Japon, comme en Allemagne par exemple, les cigarettes peuvent être vendues dans des distributeurs. Ils sont très nombreux dans les rues, placés à côté des (très nombreux) distributeurs de boissons.
  • Le prix des cigarettes est légèrement inférieur au Japon par rapport à la France.

smoking site in Japan






Inscrivez-vousSign-up
Mot de passe oubliéForgot your password

Tu souhaites:

  • Un affichage personnalisé?
    (caractères japonais, images de fond)
  • Participer aux jeux-concours?
  • Réagir à nos articles?
  • Recevoir notre newsletter?

Alors inscris-toi!

Would you like:

  • To customize the display?
    (japanese letters, backgrounds)
  • To play our quizz?
  • To comment our texts?
  • To receive our newsletter?

Then sign up!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

La french touch: trop la classe!

Au Japon, la France bénéficie d'une aura assez forte. Ainsi, tout ce qui est français est forcément bien, beau et surtout classe. On voit donc souvent des enseignes de magasins, de restaurants ou des noms de résidence à consonnance française. Mais souvent il n'y a que la consonnance qui est française!
Régulièrement les mots sont écorchés de fautes d'orthographe, sans parler des accents qui, lorsqu'ils sont présents, ressemblent plutôt à des apostrophes posés au hasard du mot.
Parfois aussi, les noms sont employés de façon étonnante. Voici quelques exemples que nous avons immortalisé parmi tant d'autres.

vélo fromagecon de paradis

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Vu, vous avez vu ?!

Au Japon, les opticiens mettent à disposition des passants un petit stand de nettoyage de lunettes. Sur le trottoir, collé à la boutique, se trouve tout le nécessaire pour nettoyer vos verres en toute liberté. C'est pratique, non ?!

stand de nettoyage de lunettes

Sachets mystérieux dans la nourriture sous vide

Dans toute la nourriture qu'on achète sous vide, on trouve, au fond de l'emballage, un petit sachet tel un sachet anti-humidité qu'on utilise chez nous dans des emballages de vêtements. Par exemple, dans l'emballage individuel d'une どら焼きdorayaki, collé au beignet, on retrouve ce fameux sachet. Nous n'avions pas beaucoup d'indices pour savoir ce que c'est exactement, sauf peut-être l'inscription an anglais "do not eat". Rassurant lorsque c'est écrit sur un sachet collé à mon beignet... Nous avons donc posé la question à une amie japonaise. Il s'agit en réalité d'un sachet qui évite le déssèchement de la nourriture et permet à mes beignets, entre autres, de rester bien moelleux.

Emballages individuels

Achetez un paquet de gâteaux comme des brownies par exemple ou bien un paquet de bonbons: des bonbons mous aux fruits pourquoi pas. Alors vous découvrirez des exemples typiques de produits emballés à outrance. En effet, une fois le paquet ouvert, quelle surprise de tomber sur seulement 8 cookies (déception!) et chacun emballé individuellement. Il en est de même avec les bonbons qui sont emballés individuellement...
De plus, notons qu'il existe des tablettes de chocolat de 40g, des paquets de bonbons pas beaucoup plus gros (environ 10 par paquet!) et des canettes de jus de fruits de 15cl.
Même si leur système de tri des déchets semble être très étudié (voir cet article sur le tri des poubelles), il y a peut-être d'autres axes de réflexion à envisager quant au respect de l'environnement.

Distributeurs de boissons

Au Japon, on trouve des distributeurs de boissons littéralement à tous les coins de rue. Les prix et les boissons varient d'un distributeur à l'autre. En général, on trouve des canettes à 120¥, mais on en trouve aussi certaines à 100 ou 80¥ et d'autres plus grandes et plus chères.
On y trouve de l'eau, des jus de fruits, des sodas mais aussi du thé froid, du thé chaud, du café chaud ou encore du chocolat chaud! SUper pratique!
À côté de chaque distributeur, on trouve au moins une poubelle destinée à recueillir les canettes et les bouteilles plastiques (et uniquement ce type de déchets).
Même si on peut trouver cette affluence de distributeurs exagérée, nous y avons trouvé un avantage. Où qu'on aille, à pied ou à vélo, on est sûr de trouver de quoi se désaltérer. Et quand on voyage comme nous, c'est appréciable de ne pas avoir à se soucier de transporter plusieurs litres d'eau en plus sur notre vélo!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Signalisation

La signalisation au Japon est un art bien particulier... Voyez vous-même...

  • Voici une particularité japonaise qui peut être très traître pour des voyageurs comme nous: plusieurs routes peuvent porter le même numéro! Au début, lorsque nous déchiffrions notre carte routière, nous pensions avoir des petits problèmes de vue mais non! C'est bien ça, une route peut se séparer en plusieurs branches qui vont, à plus ou moins longs termes, dans la même direction et chacune de ces branches portera le même numéro. Par exemple on pourra trouver la route 1 qui deviendra la route 1 en voie rapide, la route 1 départementale et la route 1 version autoroute. Ceci donne lieu à des panneaux pour le moins déroutant, voir ci-dessous.

route1

  • Un boulot très répandu au Japon c'est l'homme-signalisation. Il peut être placé à la sortie d'un centre commercial ou près de travaux sur la voie publique. Il est muni d'un bâton lumineux rouge qu'il peut au choix: balancer négligemment lorsque la voie est libre ou tenir en position horizontale pour nous indiquer que le passage est interdit (ou non recommandé). Il est de préférence d'un âge avancé (60ans minimum). Souvent il en fait même un peu trop pour les 2 ou 3 passants de la journée. Mais qui peut lui en vouloir? Le pauvre doit, au mieux s'ennuyer à mourir ou au pire tenter de ne pas geler sur place les jours d'hiver.
  • Lorsqu'il y a des travaux sur la voie publique, il y a souvent des barrières de protection autour des ouvriers. Au Japon, ces barrières sont très originales. En effet, elles allient l'utile et l'agréable: elles ont des formes d'animaux ou de personnages sympathiques et sont très colorées! On trouve donc parfois des canards, des grenouilles ou des petits bonhommes avec un casque sur la tête (représentation d'un ouvrier). Ca ne sert à rien mais c'est rigolo!

barrières grenouille

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

CIRCULATION

Au Japon, on roule à gauche! On n'en avait pas parlé jusque-là alors que c'est une particularité importante surtout quand on voyage à vélo... Désolés pour cet oubli, maintenant c'est dit.

Alors la priorité à gauche est-elle aussi une règle qu'on applique par défaut au Japon? Nous avons posé la question à une Japonaise et nous avons vérifié les cours de code proposés aux étrangers: rien à ce sujet! Notre conclusion: si vous êtes à vélo, ne vous attendez jamais à avoir la priorité même si vous venez de la gauche! Et appréhendez chaque situation avec beaucoup de prudence! Que vous circuliez à vélo, en voiture ou à pied...

Sauf cette particularité, les conducteurs respectent bien le code de la route. Certains conducteurs ont néanmoins des comportements agaçants voire dangereux vis-à-vis des autres usagers, surtout les cyclistes évidemment.

VOITURES

  • Les marques prépondérantes sont TOYOTA, HONDA, NISSAN, SUZUKI, MITSUBISHI, SUBARU. On croise quelques Peugeot, certaines Citröen et quelques Renault seulement, et ce, presque uniquement à 東京Tokyo. Dans le reste du pays, on ne croise presque aucun véhicule de marque française. Parmi les étrangères, les MINI ont la cote! Mais on voit aussi des BMW et des VolksWagen.
  • Les voitures japonaises, peu importe le constructeur, sont souvent de forme très géométrique. Elles ressemblent à de vrais petits cubes. D'ailleurs NISSAN a sorti la NISSAN Cube... Ça contraste énormément avec le design habituel des voitures en Europe où on préfère les modèles arrondis pour les compacts et allongés pour les berlines. On ne s'y est pas habitué et on trouve ça plutôt moche mais très rigolo: surtout quand on voit ces petites voitures garées au milimètre près dans des garages à peine plus gros. Quand on comprend l'importance de la place au Japon, on comprend le besoin d'empiler les voitures comme des blocs tetris...
  • Nissan Cube
  • La majorité des voitures au Japon ont des boîtes de vitesse automatiques.
  • La plupart des véhicules au Japon possède au moins le Stop&Start (quand le moteur se coupe automatiquement au feu rouge par exemple, pour les non initiés, et pour plus de détails, demandez à François notre expert...) ou sont carrément hybrides. La TOYOTA Prius est d'ailleurs très répandue. Il est donc courant de passer à côté d'une voiture sans entendre le bruit de son moteur. Mieux vaut être attentif...
  • Bizarre, certaines agences de location de voitures proposent des cylindrées inférieures à 1000cm3. Pour des anciens de DV6, ça nous choque un peu. Il faut dire que nous ne sommes pas habitués à de si petits calibres... ;-)

MOTO/SCOOTER

Ah sacrilège, un seul paragraphe pour parler des scooters ET des motos ?! Eh oui, car au Japon, mes idées préconçues sur les motos à grosses cylindrées et les scooters ridicules ont été bien ébranlées...

  • D'abord, quand on entend un vrombissement assourdissant en ville, ce n'est pas une moto qu'on va croiser mais un scooter. Je ne sais pas ce qu'ils ont comme moteur là-dedans mais le bruit est impressionnant.
  • Quand on a enfin la possibilité de voir l'engin qui fait tant de bruit, on n'en croit pas ses yeux: des néons de couleur à peu près partout... Sous le chassis, sur le pare-choc avant, à l'arrière... Le scooter est caréné... Il est hyper large et long. Bref, c'est la Goldwin des scooters!
  • Un scooter typique au Japon
  • On voit beaucoup de motos: SUZUKI, HONDA, YAMAHA, KAWASAKI mais aussi BMW.
  • La plupart des motos se conduisent sans permis spécifique. En effet, les cylindrées sont souvent de 250cm3 et montent rarement jusqu'à 400cm3.
  • Quand on explique qu'on a un permis moto pour conduire des 650cm3, on passe pour des pros là-bas... Et pourtant... héhé ;-)

TUNING

  • Les tableaux de bord des voitures sont souvent recouverts de longs poils de couleurs: moumoutes blanches ou rose bonbon notamment. Il y a souvent des tas de peluches alignées à l'avant et/ou à l'arrière. Ça c'est le strict minimum. Le reste est moins original: housse de volant, de sièges, de levier de vitesse, etc.
  • Mais le plus rigolo c'est qu'on décore sa voiture même si c'est un petit cube qui n'a rien d'extraordinaire: ni côté moteur, ni côté design.
  • Born to ride

TAXI

  • Les taxis ont souvent tendance à piler brusquement pour prendre un client sur le bord de la route, sans se soucier du vélo qui est en train de rouler tranquillement.
  • Pire, les taxis n'hésitent pas à doubler PUIS à s'arrêter brusquement pour déposer quelqu'un sur le trottoir... Sympa la queue de poisson!
  • Mais les taxis ont des portes arrières qui s'ouvrent et se referment toutes seules.
  • Étonnant: les sièges sont souvent recouverts entièrement de tissu en dentelle, tels des napperons démodés.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

VÉLOS

Le code de la route pour les vélos n'est pas vraiment le même que pour les autres ici. Les vélos peuvent:

  • rouler sur la voie des voitures (jusque là, c'est comme chez nous)
  • rouler en contre-sens des voitures sur la route
  • rouler sur les trottoirs, slalomer entre les piétons à toute vitesse, les klaxonner pour qu'ils se poussent plus vite
  • traverser sur les passages piétons au milieu de la foule à toute vitesse

Par contre, on a du mal à s'habituer à ça:

  • les parkings à vélo payants ! A quoi ça sert d'avoir un vélo dans ce cas là ? Ah oui ça permet de rouler n'importe où et n'importe comment...

TRAVAIL

Les gens sont-ils pressés (ou stressés) lorsqu'ils travaillent ? Je ne sais pas répondre mais voilà ce que j'ai vu:

  • Les livreurs courent dans la rue en poussant leur chariot (comme si ce n'était pas assez lourd, comme s'il n'était pas en train de monter une belle côte!).
  • Les serveurs des restaurant se précipitent pour prendre notre commande dès qu'on s'installe à table (comme si on devait choisir son menu avant d'être entré!).
  • Les vendeurs dans les magasins prononcent une formule de politesse à chaque fois qu'on regarde un article, qu'on pourrait traduire basiquement par: "allez-y, je vous en prie, n'hésitez pas à jeter un oeil sur cet article"
  • Le dimanche et les jours fériés, les centres commerciaux sont ouverts! Et ils sont remplis de gens!
  • Le Japon est un des pays au monde qui a le plus de fêtes et de jour fériés. Ils sont liés aux deux religions du pays: le shintoisme et le bouddhisme. De plus, il faut savoir que si un jour férié tombe un dimanche, le lundi est chômé. Voilà une information qui va plutôt à l'encontre des clichés qu'on peut avoir sur le Japon, non? (il faut quand même préciser que la majorité des salariés travaille les jours fériés...)

CommentairesComments

superwanchan
Le 10/04/2011 à 18h12min14s

Malheureusement non.
Et en plus, on vient de découvrir qu'on n'avait jamais la priorité sur les voitures...

la puce
Le 07/04/2011 à 19h00min01s

est-ce que vs avez le droit de les écraser les piétons au moins? lol!!!!

Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

LES MAGASINS ET LA PUBLICITÉ

  • Il est très courant de trouver des magasins ouverts 24h/24. On n'en trouve pas seulement en centre ville mais aussi dans des quartiers très excentrés et peu animés. On se demande donc qui peut bien venir faire ses courses au milieu de la nuit dans ce genre d'endroit! À défaut d'être ouvert toute la nuit, certains supermarchés ouvrent jusqu'à minuit (seulement!). On a même vu un couple qui arrivait à 22h à vélo avec leur bébé dans le siège enfant. Étonnant! À côté de chacun de nos appartements, nous avons eu au moins 2 magasins ouverts 24h/24.
  • Supermarché 24h/24 à côté de chez nous à Osaka
  • On trouve aussi des restaurants ouverts 24/24. Il s'agit de chaînes de restauration telles que McDonalds ou すき屋Sukiya. De même que les supermarchés, nous avons à côté de chacun de nos appartements au moins 1 restaurant ouvert 24h24. Et pourtant nous n'habitons ni dans des quartiers de centre ville ni dans des quartiers animés.
  • Certains supermarchés sont surchargés de publicité à l'extérieur et à l'intérieur du magasin. Par exemple, chez ドン キホーテDon Quichotte, un supermarché discount très répandu, à l'extérieur, la devanture est énorme et lumineuse. Elle représente un pingouin bleu avec un bonnet rouge! Et quand on entre dans le magasin, c'est un spectacle permanent. Les rayons sont très étroits et surchargés, du sol au plafond. Les panneaux de réclame sont partout et avec les couleurs les plus criardes, les prix sont écrits en grand sur de grosses étiquettes jaunes. La musique est diffusée très forte et elle est différente d'un rayon à l'autre. Le résultat est qu'on se promène au milieu d'un brouhaha permanent. De plus, il n'y aucune indication dans les couloirs pour repérer plus facilement le rayon hygiène ou le rayon chaussures et le magasin n'est pas organisé selon les lignes comme on trouve dans un supermarché habituellement. Il y a des coins et des recoins un peu partout! Bref c'est un labyrinthe un peu particulier dont on ne se lasse pas. On adore se perdre dans ce dédale de rayons et découvrir des produits plus étonnants les uns que les autres.
  • Au milieu d'un DonQuichotte Au milieu d'un DonQuichotte
  • Certains magasins, dans les quartiers les plus animés, embauchent même des gens pour qu'ils fassent de la publicité juste devant leur magasin: parfois équipés d'une estrade, à côté d'une table présentant les produits, ils passent la journée à crier dans un micro des phrases (qu'on ne comprend pas) à toute vitesse! C'est extrêmement fatiguant à entendre lorsqu'on passe à côté! De plus, nous ne sommes même pas sûrs que ce soit compréhensible pour les Japonais qui passent par là...
  • Encore plus fort, voici un autre moyen de faire de la publicité dans les grandes villes du Japon: le camion publicitaire. Il est généralement grand et une affiche lumineuse est placée sur chaque flanc. Elle est souvent accrocheuse et pleine de couleurs vives. De plus, cela s'accompagne d'un haut parleur très puissant qui diffuse une musique très forte. Le camion sillone ainsi les rues des quartiers branchés, afin que chaque piéton puisse bien voir la publicité de telle ou telle grande marque (par exemple Diesel), au cas où ce piéton ne soit pas déjà passé à côté d'une grande affiche de la marque en question dans la rue...
  • Camion pub Diesel à Tokyo

CommentairesComments

superwanchan
Le 10/04/2011 à 18h14min08s

Pour nous oui, mais on a croisé des vendeurs qui étaient dans un sale état (fatigue, surmenage...)
D'après les potes d'ici, c'est autant un fléau social peu utile qu'une avancée libérale (ça va souvent ensemble)

la puce
Le 07/04/2011 à 19h08min37s

ça c'est plutôt cool non en cas de petite fringale pour les oiseaux de nuit que vous êtes!!!

Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

RESTO

Nous sommes de grands amateurs de resto et voilà certaines choses que nous aimerions avoir chez nous, et certaines qui doivent impérativement rester ici:

  • Super pratique: les photos des plats sont affichées sur la devanture des restos et sur les menus. Tous les plats sont photographiés dans les menus. Pour choisir c'est beaucoup plus facile. Certains restos présentent même dans une vitrine extérieure des plats réalisés en gélatine.
  • Le resto de うどんudon près de notre appartement à 東京Tokyo fournit un long bavoir (jetable) en plus des baguettes et du verre d'eau habituel. On comprend pourquoi dès qu'on commence à manger les gros "spaghetti" dans le bol de bouillon... (merci, ça a sauvé mon pull!)
  • Les restos offrent généralement une carafe d'eau glacée ou de thé ou café glacé (fortement dilué, avec peu de goût) dès qu'on s'installe à table. Certains restos offrent des lingettes éponges chaudes avant de commencer le repas, même certains fast-food proposent des lingettes humides emballées individuellement.
  • Il y a de nombreuses enseignes presque françaises! En effet à 東京Tokyo nous avons vu nombre d'enseignes à consonnance française mais qui n'avait aucun sens (exemple à côté de chez nous: le belle rocher...).
  • Dans certaines enseignes, les commandes se font uniquement par distributeur automatique. On commande son repas comme on s'achète une vulgaire canette à la pause de 15h. Àprès avoir inséré le montant nécessaire, on appuie sur le bouton correspondant au plat choisi et on obtient un ticket à remttre au cuisinier. Ainsi, dans ces restaurants, le personnel n'a jamais accès à la caisse. La confiance reigne...

CommentairesComments

superwanchan
Le 10/04/2011 à 18h17min13s

Ce n'est pas moi qui est écrit, mais ça a également sauvé mon pull!
Pour ce qui est de la dégénérescence en grandissant, tu avais tout de même dû t'en rendre compte par toi-même, non?

la puce
Le 07/04/2011 à 19h17min03s

je te signale mon ti Françoune (si c'est toi qui a eécrit!) que qd tu étais petit tu mangeais SANS bavoir et tu ne salissais pas ton pull comme quoi en grandissant !!!!

la puce
Le 07/04/2011 à 19h14min53s

cool la carafe ! : ici qd on ose en demender une on est mal vu !!!

Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

ARCHITECTURE

  • Les maisons ne sont jamais collées les unes aux autres mais elles peuvent être séparées de 50 cm, voire moins!
  • Les bâtiments japonais (maisons, immeubles, centres commerciaux etc.) n'ont pas de rez-de-chaussée. En fait, le rez-de-chaussée est appellé le 1er étage. L'étage au-dessus est alors directement le 2ème étage. Donc lorsqu'on doit monter à l'appartement situé au 4F, on n'a "que" 3 escaliers à monter...
  • Les ruelles peuvent mesurer 1m de large et 3m de long. Elles ne suivent aucune logique et sont rarement répertoriées sur un plan. La plupart n'ont même pas de nom. Dans ces cas là, on se demande comment le courrier arrive (pourtant il arrive vite...)
  • Les architectes de la ville de Tokyo ont certainement été traumatisés dans leur jeunesse par ces circuits de petites voitures (majorette ou autre) et ont fait un complexe d'infériorité en grandissant qui n'a fait qu'empirer... Le résultat c'est des autoroutes les unes au dessus des autres et au dessus de lignes de métro aérien, qui se croisent et s'entrecroisent au dessus de nos têtes, nous, simples piétons ou modestes cyclistes... En moyenne on trouve en plein milieu de la ville 3 autoroutes les unes au dessus des autres! Par exemple ci-dessous à お台場Odaiba:
  • Autoroutes majorettes à Odaiba

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

POUBELLE

  • À 東京Tokyo le tri des déchets se fait partout: chez soi, dans les restaurants ou dans la rue. Dans notre résidence par exemple, nous avons une poubelle destinée aux canettes, une pour les bouteilles en plastiques, une autre destinée à tout ce qui se brûle, une dernière pour ce qui ne brûle pas. À côté de chaque distributeur de boissons (et ils sont très très nombreux) on trouve des poubelles à canettes et bouteilles en plastique. Devant certains supermarchés on trouve également des poubelles spécifiques. Au McDo en France alors qu'on jette négligemment le reste de notre plateau dans une poubelle, ici on doit jeter les pailles et les couvercles de verres dans la poubelle n°1, les gobelets et les emballages de frites et sandwichs dans la poubelle n°2.
    Mais on ne trouvera jamais de poubelle dans les parcs, sur les trottoirs ou le long d'une promenade piétonne et surtout jamais de poubelle non spécifique. De cette manière il est très aisé de jeter une canette ou une bouteille en plastique mais lorsqu'il s'agit d'une publicité que vous avez reçue dans la rue ou des excréments de votre animal favori, cela se complique...
  • Le ramassage des ordures est décomposé en fonction du type de déchet: jeudi c'est le ramassage des bouteilles, canettes et des combustibles. Lundi c'est le ramassage de ce qui ne brûle pas. Mais il n'y a pas de grandes poubelles, ici ce sont des cagettes en plastique de couleurs différentes en fonction de ce qu'elle contiennet ou tout simplement de grands sacs plastiques transparents qui sont déposés sur les trottoirs. Ca fait un peu désordre mais tant que ça marche...

PARAPLUIE

  • Lorsque le ciel se couvre et que les gouttes de pluie ne sont plus très loin, tous les Japonais sortent leur parapluie... transparent pour la plupart, à pied comme à vélo. C'est d'ailleurs très pratique car cela permet de voir les personnes qu'on croise. En plus c'est joli!
  • Eh oui même à vélo, ils gardent une main de libre pour tenir le parapluie au dessus de leur tête. Bien sûr c'est agréble de ne pas se faire saucer mais en côte... aïe aïe aïe!
  • Des tas d'accessoires existent pour les vélos, comme par exemple les porte-parapluie. Cela se fixe sur le cadre du vélo et permet de transporter très facilement son parapluie fermé ou ouvert, même s'il s'agit d'un grand modèle non pliant.
  • Devant les grands magasins ou en bas de certains immeubles on trouve des pose-parapluie. Jusque là rien d'extraordinaire, nous avons nous aussi des sortes de seaux à l'entrée de nos boutiques dans lesquels on dépose nos parapluies pêle-mêle. Mais ici c'est différent. Il s'agit d'un grand meuble comportant plusieurs trous (1 trou par parapluie), dont chaque trou est muni d'un cadenas, comme sur la photo ci-dessous. Ainsi pas de risque que votre voisine de fauteuil chez le coiffeur vous pique votre superbe parapluie rose à volants...
  • Porte-parapluie à cadenas

内輪UCHIWA

Dès que l'été montre le bout de son nez, un instrument devient indispensable: c'est le 内輪uchiwa!

  • On le trouve très facilement dès qu'il fait chaud: dans les rues commerçantes, des jeunes distribuent des modèles publicitaires tous les jours! Les restaurants, les bars, les marques de bières, les magasins en ont à leur effigie et les mettent à disposition des clients, en libre service.
  • Nous en avons fait une petite collection cet été: des grands et des petits, en plastique ou en bois, provenant de restaurants, de bars, de grands magasins etc!
  • On peut aussi l'acheter en magasin traditionnel pour en avoir un joliment tressé avec des motifs originaux. On peut aussi tout simplement en acheter en supermarché ou dans les très nombreux コンビニcombini. Bref, on en trouve vraiment partout.
  • Il peut être utilisé à tout moment et absolument partout pour s'éventer. C'est vraiment utile quand il fait chaud et que l'air manque surtout en juillet et août.
  • Mais c'est aussi un outil indispensable pour faire un barbecue. Eh oui, on s'est sert pour attiser le feu et c'est très efficace.
  • Uchiwa

OMBRELLE

Dès que l'été montre le bout de son nez, un autre instrument devient indispensable: c'est l'ombrelle!

  • Ce sont les femmes qui l'utilisent. Ce n'est pas une ombrelle de papier mais en tissu. Une sorte de parapluie d'été. Elle est plus petite qu'un parapluie. Elle a souvent de la dentelle. Elle peut être de pleins de couleurs différentes même si le noir reste la couleur la plus répandue.
  • Vu la chaleur qui fait au Japon l'été, on comprend alors aisément l'utilité de l'ombrelle. Malgré tout, nous avons préféré nous munir de chapeaux, lunettes de soleil et 内輪uchiwa bien sûr!
  • Ombrelle

CommentairesComments

superwanchan
Le 15/02/2011 à 13h52min17s

Le numéro de tél au japon 080-3157-0835 et le mail également: cyclotouristes@superwanchan.org "A bientôt de se revoir" comme on dit

superwanchan
Le 15/02/2011 à 13h50min22s

Mais si tu passes par là, ou vers la mi-mai on sera à Kyoto, ça serait cool de se voir de toutes façons.

superwanchan
Le 15/02/2011 à 13h49min30s

Salut Brad. En avril, nous serons à Fukuoka (on prend la route demain), à l'autre bout du pays.

bradaujapon
Le 15/02/2011 à 12h54min10s

hello François c'est brad et j'arrive à Tokyo le 23 avril à bientôt

Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

DESIGN FESTA GALLERY

Cet endroit mérite au moins un paragraphe entier de notre partie "insolite"... Nous l'avons découvert au hasard d'une promenade dans 原宿Harajuku. Néanmoins il se voit de loin, tant il est coloré et son architecture peu commune. A l'extérieur: un dédale de tubes et de barres de fer colorés, des peintures, des affiches, des escaliers, des portes et pleins de gens... A l'intérieur: des petites pièces (à chacune son artiste, son thème, sa déco, son agencement, ses oeuvres d'art) et puis des couloirs, un bar, un resto, une terrasse, encore des couloirs, des escaliers et des gens un peu partout.

Design Festa Gallery Design Festa Gallery

Ce que nous trouvons à l'intérieur est au moins aussi chouette que le bâtiment. Pleins d'artistes trouvent là un moyen d'exposer leur art pendant quelques jours dans cet endroit branché et à la fois déconnecté. La programmation varie très vite: tous les 3 ou 4 jours. Nous y avons rencontré des gens très sympathiques. Il faut dire que Carlo déambulait dans le bâtiment un peu comme à la maison et amusait tous ceux qu'il croisait.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

LOVE HOTEL

  • Les love hotels sont des hôtels pour couples qu'on peut occuper soit quelques heures, soit pour la nuit entière. Ils sont utilisés par des jeunes couples qui habitent encore chez leurs parents, ce qui est très fréquent au Japon. Ca peut aussi être utilisé dans d'autres cas où la discrétion est nécessaire...
    Les prix peuvent varier en fonction de la taille, de la décoration et des accessoires de la chambre. Il y a toujours une salle de bain (ce qui n'est pas le cas de tous les hôtels japonais, on en a fait les frais...). Les prix sont en général abordables. Pour une nuit, nous avons payé entre ¥5000 et ¥6000 soit un prix toujours inférieur à 60€.

LA MAISON JAPONAISE

  • Comme souvent, la maison est plus spacieuse lorsqu'elle est située à la campagne plutôt qu'à la ville. C'est assez logique vu le manque de place et le prix des surfaces dans les agglomérations.
  • Quand on passe la porte d'entrée, on arrive dans un petit espace destiné à enlever ses chaussures. Cet espace est délimité par une marche. Le sol est souvent en carrelage alors que le reste de la maison, juste après cette marche, est en bois. En général, on trouve un placard à chaussures et à parapluies (au moins 1 parapluie par habitant voire beaucoup plus!) juste à côté. Pour entrer dans la maison, on le fait en chaussettes ou à pieds nus, rarement avec des chaussons.
  • En général, il y a une cuisine, un salon (ou plusieurs), une salle de bain, des toilettes au rez de chaussée et à l'étage des chambres. La plupart des portes et des fenêtres sont coulissantes: porte d'entrée, porte-fenêtres qui donne sur l'extérieur, porte entre 2 pièces, fenêtre de la cuisine, etc. C'est un bon gain de place et surtout ça évite aux portes de claquer lorsqu'elles restent ouvertes.
  • Le sol du salon et des chambres est souvent recouvert de tatami: natte en paille de riz recouverte de jonc tressé dont la dimension est standard: 180 x 90cm. D'ailleurs le tatami est utilisé comme unité de mesure des surfaces pour les pièces des appartements. Sur le tatami on ne porte pas ses chaussons mais on y vient en chaussettes ou pieds nus.
  • Le salon japonais est particulièrement différent du salon européen. Il y a bien une table basse mais il n'y a pas de canapé (ou c'est très rare). On trouve parfois une chaise ou un petit fauteuil, réservé apparement pour les aînés. Les autres s'assoient à terre. Il y a souvent un grand tapis: il peut être traditionnel ou alors hi-tech. En effet, il existe des tapis chauffants qu'il suffit de brancher sur le secteur. Il y a souvent des coussins à terre.
    La table basse est, elle aussi différente : elle a un radiateur intégré! Elle est souvent recouverte de plusieurs couvertures plus ou moins fines. On s'installe donc les jambes croisées, parterre et on se recouvre les jambes avec ces couvertures. Jusque là c'est déjà très agréable. Mais on se rend vite compte qu'il y a un chauffage sous la table ! Très chaud en plus de ça. C'est super!
  • La position assise au salon n'est pas toujours agréable pour nous autres occidentaux. En effet, les jambes croisées, la circulation dans les jambes n'est pas facilitée et on attrape vite des fourmis! Sans dossier, le dos devient vite douloureux. Au bout d'un moment, il faut donc chercher des positions annexes: jambes tendues sous la table à condition qu'il n'y ait personne en face, jambes pliées sur le côté, etc. Ce n'est pas toujours facile et loin d'être confortable.
  • Pour parer à cet inconvénient, ils ont inventé le trou dans le sol du salon! En effet, nous avons eu l'occasion de nous asseoir sous une table basse chauffante chez l'oncle de ひろHiro en dessous de laquelle nous pouvions étendre nos jambes comme si on était sur un tabouret ou une chaise (sans dossier). Le sol sous la table était plus bas et cela rendait la position assise beaucoup plus confortable, tout en étant au chaud.
  • Tout ce qui concerne la salle de bain et les toilettes est traité dans un paragraphe à part, ci-dessous, tant il y a de choses à dire (selon moi!).
  • Les maisons dans lesquelles nous avons vécu n'étaient pas toutes chauffées de la même façon. Une fois par exemple, les pièces étaient peu chauffées et les fenêtres souvent ouvertes. Par contre, la vie se passait beaucoup autour de la table basse chauffante du salon. De cette façon, les jambes bien au chaud, nous n'avions pas besoin d'avoir une température ambiante plus élevée. D'autres fois, le chauffage/climatiseur était allumé et réglé sur une température très élevée dans le salon. Nous avions même trop chaud et le reste des pièces nous semblait non chauffé (ou à une température bien inférieure).
  • Les maisons japonaises traditionnelles abritent plusieurs générations: les grands-parents, les parents et les enfants vivent sous le même toit. Ce n'est plus toujours le cas aujourd'hui car les enfants partent souvent travailler en ville et louent leur propre appartement. C'est donc plus souvent le cas à la campagne qu'à la ville, comme par exemple chez les parents de エミEmi.
  • Dans les logements locatifs, tels que les petits studios qui sont regroupés dans des petits immeubles d'un étage, on trouve très souvent la machine à laver le linge... sur le palier! En effet, dans les logements que nous louons au Japon, qui sont des appartements meublés, l'electroménager est fourni. Quand il y a suffisament de place, la machine à laver est placée à l'intérieur mais très souvent, afin de gagner de la place, on les met dehors, sur le palier ou sur la terrasse.
    La machine est donc accessible à tous en quelques sortes. Et pourtant chaque appartement en possède une et on n'a encore jamais vu un individu étranger venir se servir de notre machine, ni prendre nos vêtements lavés qui attendent dans le tambour! Alors bien sûr, on évite aussi le bruit de fonctionnement mais ce sont les passants qui trinquent... ou les voisins qui auraient laissé leur fenêtre ouverte! Eh oui cette fois encore, le Japon est le pays de la sécurité.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

SALLE DE BAIN

  • Les baignoires : la tradition veut qu'on se lave à côté de la baignoire et qu'on y entre après être propre... Logique si on considère que le bain est coulé une fois pour toute la famille. Cela permet de conserver l'eau du bain propre pour le suivant.
  • Il y a certains objets qui font partie de notre vie de tous les jours qu'on ne pourrait imaginer différement de ce qu'ils sont. Je pense que les Japonais ont beaucoup plus d'imagination que nous. Les toilettes par exemple sont vraiment hi-tech ! Lors de leur première utilisation à l'hôtel, j'ai bien cru que je ne saurais pas tirer la chasse d'eau toute seule! Au bout de quelques minutes de recherche, je m'en suis sorti... (pl)ouf. On trouve plusieurs boutons (fonction bidet, fonction douche), une molette de puissance de jet, et les 2 débit de chasse d'eau. La fonction bidet est assez étonnante car un tuyau de 20cm sort, s'étend sous nos fesses et envoie un jet à température moyenne (pour notre plus grand plaisir). On se demande même si on va pouvoir s'en passer à l'avenir.
    Au McDo j'aime même vu (et essayé) un bouton "flush sound" qui simule le son de la chasse d'eau. Je ne sais toujours pas à quoi ça peut bien servir...
    Autre accessoire confortable: la lunette chauffante! On trouve ça souvent sur les aires de repos, c'est super agréable quand on vient de faire 20 ou 30km sur son petit vélo!
    Nous avons découvert ceci chez ひろHiro et ses amis: il s'agit du lavabo intégré. Il est situé au dessus de la cuve des toilettes: l'arrivée d'eau de la chasse d'eau passe par un robinet qui coule donc tant que la réserve se remplit. C'est super pratique, pas besoin de passer à la salle de bain pour se laver les mains, on gagne de la place par rapport à l'ajout d'un lavabo dans la pièce des toilettes et on économise de l'eau. Il suffit d'ajouter un petit porte serviette pour s'essuyer et c'est tout.
    La bonne nouvelle c'est que notre appartement à 大阪Osaka possède un modèle de toilettes de la marque TOTO qui a tous ces accessoires (sauf le son de la chasse d'eau)...
  • Dans les maisons japonaises, et même dans certains hôtels, dans les toilettes, on trouve souvent une paire de chaussons. Leur usage est strictement limité à cette pièce. On peut se demander pourquoi on aurait besoin de chaussons juste pour aller aux toilettes. De France on ne pourrait difficilement imaginer une bonne raison. Mais après avoir utilisé plusieurs toilettes dans différentes maisons, je me suis vite rendue compte que la fenêtre est toujours ouverte! Il fait donc parfois très froid! Et comme on est toujours en chaussettes ou pied nu, la nuit par exemple (vu qu'on a bu du thé vert toute la journée, on n'arrive pas à passer la nuit sans se relever faire pipi), on est bien content d'avoir les pieds au chaud... Et là tout s'explique!
  • Toilettes high-tech
  • Encore plus surprenant: des toilettes totalement vitrés à l'étage d'un immeuble sur la baie. Nous sommes passés de nuit, lors d'une balade sur la plage, et nous avons vu cette pièce très éclairée, qui ne pouvait pas ne pas figurer dans notre partie insolite...
  • Pissotières vitrées
  • Le Japon possède une étonnante densité de toilettes au m2! Il y en a partout en libre service: dans les supermarchés, les drugstore (un mélange de pharmacie et de magasins de produits de beauté), dans les parcs, dans les stations de métro, les fast foods. Ils sont accessibles aussi si on n'est pas client de l'établissement. Ils sont gratuits. Ils ne sont pas sales. Ils sont souvent équipés de papier toilette! Chaque petit parc dispose d'une bâtiments de toilettes. La parc à côté de chez nous ne possède plus de 5! Bref, on peut difficilement faire 200m sans trouver des toilettes. Quand je pense à certains moments de galère à Paris... On est obligé de consommer au Mc Do, au café ou alors le barman nous demande de payer 50 cts ou 1 euro. Les toilettes dans les aéroports ou les gares sont payantes, etc... Ici même sur la route, en camping, on trouve toujours des toilettes équipées et propres. Un conseil tout simple: il suffit de trouver une supérette type Lawson, 7/11, family mart: facile il y en a tout les 500m au Japon, en ville comme en campagne. Chaque magasin ou presque possède ses toilettes en libre service, souvent avec la lunette chauffante et tout le tralala. Vive le Japon!

CommentairesComments

Sandy
Le 12/02/2011 à 18h23min36s

Pas de problème, on va faire un envoi groupé avec les nôtres... héhé! Avec l'option "je fais semblant de tirer la chasse d'eau pour pas que mon voisin m'entende" ou pas ?

domdom
Le 11/02/2011 à 13h26min46s

vous pouvez m'envoyer 2 lunettes chauffantes ? merci

superwanchan
Le 02/02/2011 à 03h40min24s

Trop bien, tu as lancé le challenge des messages bilingues!二つの言葉でメッセージのチャレンジを始めた

sophietifi
Le 01/02/2011 à 23h55min24s

Bisous à vous 3 !!! あなた3にキス!

sophietifi
Le 01/02/2011 à 23h53min48s

Merci de nous faire partager tout ça !!!

sophietifi
Le 01/02/2011 à 23h53min15s

Génial votre site les petits loups !!! On s'y croirait !! :)

Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

MODE

Je pensais pouvoir me fondre dans la masse en adoptant quelques codes de la mode japonaise mais je suis complètement à côté de la plaque avec mes standards parisiens... J'en reste donc à l'étape d'observation pour le moment...

  • Au Japon, la gente féminine porte des jupes. Ca commence à l'école où l'uniforme est obligatoire. La jupe est souvent bleue foncée, parfois plissée mais pas toujours. Elle a une longueur standard et pourtant on en croise de toutes les longueurs dans la rue: la convention officieuse veut que la jupe soit montée au maximum dès qu'on sort de l'école! Plus elle est courte et plus on est à la pointe de la mode!
    Effectivement, les jeunes femmes, et pas toujours les plus jolies selon les observations de François, porte des minijupes, vraiment mini, enfin juste ce qu'il faut pour cacher ce qu'il y a à cacher! Du coup, on croise nombre de jeunes filles qui ont un rhume apparement puisqu'elles portent un masque et qui sont en ultra minijupe... Nous, ça nous fait bien rire!
  • La jupe se porte avec des chaussettes! Eh oui, de belles chaussettes qu'on monte bien haut, jusqu'en dessous des genoux. Et peu importe quelles chaussures on choisit: ballerines, mocassins d'uniforme scolaire, sandales ouvertes ou escarpins chics!
  • A défaut de porter des jupes, on peut aussi porter des minishorts. Dans ce cas-là, on peut mettre un legging en dessous, un peu comme chez nous. Mais la majorité des minishorts ici sont en jean.
  • Cet hiver c'est ici aussi la mode des bottes et des bottines. Elles sont souvent recouvertes de fourrures en tous genres. La fourrure descend presque jusqu'au sol et cache ainsi toute la botte (ou la bottine).
  • Le léopard emporte les faveurs de beaucoup de Japonaises, Tokyoites en particulier. On en trouve sur tout: veste, collants, bottes, sacs, etc.
  • Pour les journées froides, il faut absolument se munir de cache-oreilles! Ici ils sont bien gros, la plupart du temps recouverts de longs poils de toutes sortes et très doux. Ils sont très chics mais on en trouve aussi des rigolos avec des couleurs fluorescentes par exemple.

fashion victim'

  • Comme on porte des chaussettes avec toutes sortes de chaussures, il faut des chaussettes adaptées. On trouve donc des chaussettes à 5 doigts ou des chaussettes "mouffles", c'est-à-dire avec uniquement le gros orteil séparé des 4 autres. En fait cela s'appelle des 足袋tabi. Cela permet de porter des chaussettes dans des tongs, 下駄geta ou autres sandales.
    C'est aussi utilisé par les ouvriers qui portent des 地下足袋jikatabi.
  • La tenue préférée de ceux qui vont faire leurs courses à la superette du coin, ce sont les pantoufles ou mieux: les Croks! Mais oui, vous connaissez! Ce sont ces chaussures en plastique, déclinées dans des couleurs vives et variées, pleines de trous dans lesquels on peut accrocher des pin's. Leur forme est basique et ressemble à des vieux sabots. Même en hiver, on porte des Croks pour aller acheter sa bouteille de jus de fruit. On porte des chaussettes dedans, bien sûr... Le vieux jogging est de rigueur, porté bien bas sur ses hanches. Le must have de chacun!

CommentairesComments

superwanchan
Le 10/04/2011 à 18h18min54s

Ne serait-ce que pour la "mode", il faut vraiment venir voir par soi-même.
On ne peut pas tout décrire.

la puce
Le 07/04/2011 à 19h23min18s

génial de connaître tout ça grâce à vs en plus c'est très rigolo à lire et super bien fait félicitations et surtout continuer vivement les commentaires du mois d'avril ! je vs embrasse ts les 3

domdom
Le 11/02/2011 à 13h30min23s

merci pour ces détails typiques ....ça nous fait bien rire ...bisous !

Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

MASQUE, MOUCHOIRS, PAPIER TOILETTE ET TAMPAX

Voilà quelques petits détails peu intéressants mais qui font partie des petites choses dont on se souvient quand on parle du Japon...

  • On croise très très souvent des gens qui portent des masques blancs sur leur bouche (et parfois leur nez). Ces masques sont portés par ceux qui sont malades ou ceux qui ont peur d'attraper la maladie des autres. On trouve ces masques partout. On trouve même des masques colorés, avec des motifs, etc. Impossible de voir le visage de quelqu'un dans ces conditions!
  • Dans les rues des grandes villes, on trouve souvent des gens qui distribuent des paquets de mouchoirs publicitaires. C'est très pratique car si on passe assez souvent dans ces points stratégiques, on n'a plus besoin d'acheter ses propres mouchoirs en papier.
  • Mais qu'il s'agisse de mouchoirs en papier publicitaires ou de ceux qu'on achète en supermarché, ils sont toujours extrêmement fins! Il en faut deux au minimum à chaque fois...
  • Pour le papier toilette, c'est un peu la même chose. Il est souvent très fin dans les toilettes publiques. Mais heureusement il en existe différentes sortes en supermarché et on peut donc acheter du papier plus épais pour ses propres toilettes.
  • Pour rester dans le même registre, cette situation m'a toujours fait sourire. Si vous achetez des tampax ou des serviettes hygiéniques au Japon, dans un コンビニcombini ou un drugstore, on vous les emballera toujours dans un sac en papier kraft. Même si vous avez acheté d'autres produits! Dans ce cas on mettra le sac en papier kraft dans le sac de courses. Bref, on fait tout pour passer inaperçu!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

CONTACTS PHYSIQUES

Voilà quelque chose qui avait fortement frappé François lors de son premier voyage et qui est d'autant plus frappant quand on quitte le Japon pour aller en Corée...

  • Quand on se dit bonjour au Japon, on ne se fait pas la bise, on ne se serre pas la main. On baisse la tête, on s'incline et c'est tout. Pas de contact.
  • Quand on est un couple japonais, peu importe l'âge, on ne se tient pas la main dans la rue, on s'embrasse encore moins et on ne se fait surtout pas de câlins en public. Pas de contact. Je tiens à dire qu'en tant qu'étrangers on n'est pas tenu à cette règle.
  • D'ailleurs quand on est jeune au Japon et qu'on sort avec ses amis, la plupart du temps, on s'assied à côté des filles quand on est une fille et à côté des garçons quand on est un garçon. On a vu des lycéens au resto faire des tables séparées. Étonnant!
  • Quand on fait des visites scolaires au Japon, on fait de jolies files bien droites et surtout les filles sont d'un côté et les garçons de l'autre... Pire, on n'est même pas sûr de savoir qui a pris cette décision: les professeurs ou les élèves?
  • Visite scolaire à Nagasaki
  • Quand on est entre amis, proches ou pas, on ne se tapote pas l'épaule, pas d'embrassade, pas de bise, pas trop de contacts de manière générale. Bref, de ce point de vue là, c'est assez froid. On oppose cela radicalement aux coutumes en Amérique du Sud où les jeunes se prennent dans les bras les uns des autres chaleureusement simplement pour se dire bonjour et ce, même si on ne se connaît pas!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!