Aventure précédentePrevious adventure:
BénéluxBenelux
Contes Photos
Vers Jade
Avec nos hôtes à Weener
Sur la route de Leer
Leer
Leer
Notre licorne clignotante
À vélo ou à dos de chameau?!
Piste cyclable en Allemagne
Vers Kutenholz
Sielwächterhaus
Sielwächterhaus
Sielwächterhaus
Sielwächterhaus
Sielwächterhaus
Hamburg
Rathaus
Hamburg
Fischbrötchen au maquereau
Fischbrötchen
Hamburg
Port d'Hamburg
Hamburg
Petit encas
Elbphilharmonie (au fond)
Speicherstadt
Speicherstadt
Speicherstadt
Speicherstadt
Depuis le port d'Hamburg
Speicherstadt
Spécialités turques: un régal!
Vers Burg (Dithmarschen)
Dimanche 10h à Hamburg
Piste le long de l'Elbe
1000km !
La jolie ville de Glückstadt
Strandkorb (corbeille de plage)
Pont mobile
Brunsbüttel: traversée en bateau
Brunsbüttel: traversée en bateau
Brunsbüttel: traversée en bateau
Vers Tating
Drôles d'oiseaux!
Qu'est-ce que c'est à votre avis?
Des champs d'éoliennes à perte de vue
Le fleuve Eider
Sur la digue après le Eider-Sperrwerk
Large choix de Fritz-Cola
Dégustation de Fritz-Cola
Qu'est-ce que c'est à votre avis?
Notre maison pour ce soir!
Vers Dagebüll
Le fameux phare de Westerhever
Le fameux phare de Westerhever
La jolie ville de Husum
La jolie ville de Husum
Des huitriers pie
Des moutons
Rencontre avec un mouton
La digue et ses moutons
La digue et ses moutons
Curry-wurst, un classique!

Au Nord de l'Allemagne

Weener - Jade
Moin!

mercredi 8 juillet 2020

Départ de Weener

"Moin!" Cela signifie bonjour, c'est une expression locale. On s'en sert souvent, à chaque fois qu'on croise des cyclistes notamment, mais aussi quand on entre dans une boutique ou qu'on croise quelqu'un.
Ce matin, lever à 8h, nous avons très bien dormi dans cette jolie maison. Hinderk insiste pour que nous prenions le petit-déjeuner avec lui et nous finissons par accepter. Au menu: muesli, raisin, thé, oeuf, tomate, pain, confiture de fraise et saucisse à tartiner. Nous sommes en Allemagne! Nous mangeons le moins possible pour ne pas nous sentir trop lourd mais nous mangeons néanmoins. C'est d'ailleurs très bon, comme le repas d'hier (que nous avons dévoré) mais, le matin moi, je n'ai pas faim et pas envie de manger, et nous n'aimons pas pédaler le ventre plein.
Ensuite nous chargeons le tandem qui a passé la nuit bien à l'abri au garage et repartons après avoir fait une photo souvenir.

Leer

Le Nord de l'Allemagne est aussi plat que la Hollande mais le réseau cyclable n'est pas aussi développé. Cependant c'est quand même mieux qu'en France. Surtout hors des villes où la plupart des routes sont dotées d'une piste cyclable bien séparée des voies pour voitures. Bon des fois le revêtement est assez pourri (trous, racines,...) mais dans l'ensemble c'est vachement bien. Par contre, en ville, nous sommes moins convaincus. En gros, nous sommes consignés aux trottoirs. C'est à dire qu'il faut slalomer entre les éventuels piétons, et prendre toutes les entrées d'allées ou de maison et toutes les bordures à chaque croisement. Donc on passe son temps à freiner, accélérer. C'est déjà fatiguant à faire sur un vélo normal alors sur un tandem chargé, ça consomme beaucoup d'énergie et on perd beaucoup de temps. Enfin c'est comme ça, dans 99% des pays du monde, l'urbanisation est faite pour les voitures.
L'Allemagne a beaucoup de boulangeries (Bäckerei) et nous en profiterons pour faire une première pause vers midi et manger un bon gâteau à la cerise. Sinon il y a souvent des bancs et des tables le long des routes donc on arrive facilement à trouver des petits endroits pour faire des pauses. Cependant aujourd'hui est une courte journée (75km) et nous nous arrêterons vers 15h dans un fast-food (seul endroit où l'on peut manger à 15h à Varel) pour faire notre repas de la journée, écrire ces lignes, préparer la suite et également faire quelques courses au Lidl du coin. Ce soir nous dormons chez des hôtes de Warmshowers mais, une fois n'est pas coutume, ceux-ci ne nous logent pas et ne nous nourrissent pas. Nous pouvons simplement poser la tente dans leur jardin et profiter d'une douche chaude. Et ça nous suffit déjà amplement.

superwanchan






Inscrivez-vousSign-up
Mot de passe oubliéForgot your password

Tu souhaites:

  • Un affichage personnalisé?
    (caractères japonais, images de fond)
  • Participer aux jeux-concours?
  • Réagir à nos articles?
  • Recevoir notre newsletter?

Alors inscris-toi!

Would you like:

  • To customize the display?
    (japanese letters, backgrounds)
  • To play our quizz?
  • To comment our texts?
  • To receive our newsletter?

Then sign up!

CommentairesComments

la fonctionnaire
Le 11/07/2020 à 22h14min

Ces rues me font beaucoup penser à l'Alsace !
Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Nos photos en Allemagne

Jade - Kutenholz
Première crevaison!

Jeudi 9 juillet 2020

La maison du gardien: Sielwächterhaus

Nous avons passé une bonne soirée dans la baie de Jade "Jadebusen". On a pu se promener et bouquiner. La maison de nos hôtes se trouve au bord de la baie, et pour cause, il s'agit de l'ancienne "Sielwächterhaus": la maison du gardien de la digue. Son histoire remonte au milieu des années 1800. Le gardien était chargé de surveiller le niveau de la mer et devait, le cas échéant, pomper pour éviter que l'eau n'entre trop dans les terres des paysans, ou alors s'assurer que les terres étaient suffisament irriguées. Un livre a été écrit sur cette maison et d'après ce que j'en ai compris, la première demeure ne comportait pas de lit afin que le gardien ne soit pas tenté de faire un somme pendant sa mission. Aujourd'hui, il y a toujours un gardien, mais sa maison est à 200m de là.
Après une longue nuit sous la tente, la pluie est de la partie. Elle ne nous quittera pas de la journée. Alors on n'a pas du tout sorti notre appareil photo, désolés! Mais ce qu'on va vous raconter ne nécessite pas de photo...
Notre itinéraire du jour passait par une traversée en ferry de 3km entre Blexen et Bremehaven. Nous y avons rencontré des gens très gentils. D'abord un cycliste très aidant qui nous a bien conseillés et accompagnés malgré la pluie. Ensuite le contrôleur du ferry, qui après avoir papoté avec nous, nous a carrément proposé de rester dans le ferry plus longtemps pour éviter de repartir tout de suite sous la pluie. Voyant qu'on profitait d'un chocolat chaud et d'un sandwich au "Leder-Käse" (une sorte de jambon épais) et que la traversée (durant 10 min à peine) touchait à son terme, il nous a proposé de refaire un tour gratuitement! Croyant à une blague, on a d'abord plaisanté puis on a quand même décliné son invitation car nous avions encore de la route à faire. Et heureusement, vu ce qu'il s'est passé ensuite...
Toujours sous la pluie, vers 15h30, un gros bruit retentit à l'arrière du vélo! STOP! On venait d'exploser le pneu arrière... Pneu et chambre à air kaput. Situation bien connue pour notre part. Nous avons bien regardé: pas de Didier, alias "notre sauveur de Charente-Maritime", aux alentours. (Grosse pensée pour toi Didier aujourd'hui! ;-) ) Heureusement nous avons appris de nos erreurs et nous transportons cette fois 2 chambres à air et 2 pneus neufs. Il nous a fallu 1 heure pour décharger le vélo, démonter, remplacer, remonter et recharger les bagages. La bonne nouvelle c'est que le frein à disque additionnel à l'arrière n'est pas du tout génant pour cette opération à priori. Tout refonctionne bien ou à peu près. On est donc arrivés avec 1 heure de retard chez notre hôte du jour Delphina.
Nous sommes très bien accueillis par Delphina malgré l'heure tardive, il est déjà 19h15. Nous avons encore été gâtés par un délicieux repas. Mon allemand se dérouille petit à petit. François fait mine de comprendre pleins de choses mais je ne lui ai pas encore fait faire de test pour vérifier... Demain une petite journée de vélo nous attend jusqu'à Hamburg, où nous resterons carrément une journée pour visiter.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Kutenholz - Hamburg
Hamburger au poisson cru

Vendredi 10 et samedi 11 juillet 2020

Speicherstadt

Météo

Depuis une semaine, la pluie ne nous quitte pas vraiment. Il ne pleut pas souvent en continu, on béneficie souvent d'une courte accalmie. Côté température, il ne fait pas chaud non plus. On a eu une journée à 14°C, d'autres à 16°C. Donc on ne roule plus en tee-shirt en ce moment, on porte souvent une veste de pluie (ou un poncho) et un pantalon de pluie. Ce vendredi là aussi, nous nous sommes élancés sur les routes allemandes sous la pluie.

Rouler à vélo en Allemagne

En Allemagne, les pistes cyclables sont en piteux état malheureusement. C'est très différent des Pays-Bas à ce niveau-là. D'ailleurs on voit beaucoup moins de cyclistes et de magasins de vélos. Les vélos sont invités à rouler sur les trottoirs, avec les piétons mais surtout avec tout ce que ça comporte de bordures, de bosses, de racines, etc. C'est sans doute pourquoi on a crevé aussi tôt: on enchaîne trous, racines, bordures, etc... avec la charge et un peu de vitesse, donc on a explosé une chambre à air. Et explosion de chambre à air amène à détériorer le pneu. Donc ça coûte cher, donc vivement qu'on quitte l'Allemagne (au moins pour ça, sinon on aime bien le pays). En plus il est commun de voir la piste cyclable s'arrêter d'un coup et de devoir traverser une route à forte circulation, un peu comme en France. On est donc très vite tenté de rouler sur la route. Mais on s'est quand même fait klaxonner deux fois sans comprendre vraiment pourquoi (juste parce qu'on roulait sur la route à priori). Alors pour visiter Hamburg, on a remisé notre tandem au garage et on a parcouru la ville à pied!

La ville d'Hamburg

Fischbrötchen

Nous sommes arrivés à Hamburg par un ferry qui traverse l'Elbe. Le port est un endroit très touristique. On y déguste la spécialité locale - qui n'est pas du tout un hamburger (malheureusement...): Fischbrötchen, des pains au poisson cru mariné avec des oignons. C'est spécial mais nous avons goûté! Accompagné d'une boisson locale comme le Apfelschorle, un soda à la pomme.
Non loin de là se trouve le quartier de Speicherstadt: de longs entrepôts en briques rouges avec des toits verts longent les canaux. Et un peu plus loin encore se trouve une promenade en bord d'Elbe, assez agréable, malgré la vue qui donne sur le port industrialisé juste en face.
Hamburg est une grande ville, comportant entre autres, un quartier ultra-chic où les clients ont du mal à trouver de la place dans le coffre de leur Ferrari pour y ranger leurs emplettes. (On a d'abord pensé qu'il avait une panne vu qu'il était en train de farfouiller sous le capot mais en fait c'est là que se trouve le coffre...) Il y a de jolis bâtiments à l'architecture variée. Notre hôtel se trouve dans un quartier Turc. On se régale avec des plats de viande grillée au feu de bois et de boulgour. Et entre deux, on goûte un petit sandwich au Frischkäse ou au Schnitzel.

CommentairesComments

superwanchan
Le 14/07/2020 à 17h28min

Et effectivement, ce n'était pas le meilleur repas de la journée, mais c'est local!

la fonctionnaire
Le 11/07/2020 à 22h17min

Sandwich au poisson cru et soda pommes... bof, ça me tente pas !
Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Hamburg - Burg (Dithmarschen)
Le long de l'Elbe

Dimanche 12 juillet 2020

1000km franchis aujourd'hui!

Nous avions prévu une étape de 75km dans un camping le long de l'Elbe donc réveil vers 8h30 pour une arrivée vers 15h sans se précipiter. Sauf qu'au réveil, nous avions reçu un petit mail nous indiquant que nous pouvions dormir chez Heike, une membre de Warmshowers. C'est super, mais il faut désormais parcourir une centaine de kilomètres. En plus il faut prendre un peu de temps pour planifier un nouvel itinéraire et nous voilà donc parti à 10h.
Hamburg le dimanche matin est vide, c'est plutôt agréable à vélo d'autant qu'aujourd'hui il fait beau, doux et ensoleillé. Nous avions presque oublié ce que ça faisait. Seul bémol, le vent s'est levé et désormais nous l'avons de face. On ne peut pas tout avoir.

La jolie ville de Glückstadt

Nous sortons d'Hamburg en suivant la rive Est de l'Elbe, c'est là que sont les quartiers huppés avec des maisons énormes en hauteur. J'ai bien dit en hauteur, une nouveauté de la journée: il y a un peu de relief (60-80m pas plus et seulement en début de journée, mais quand même, ça nous divertit un peu).
Sortis de l'agglomération, nous rejoingnons une voie verte le long de l'Elbe en remontant vers la Mer. C'est bitumé, ouvert aux cyclistes et aux piétons et c'est joli. Il y a quand même quelques inconvénients. D'abord le vent de face et ensuite les barrières. La voie verte traverse des pâturages de moutons et tous les kilomètres (des fois moins), il faut franchir de petites grilles étroites pour éviter que les moutons d'un côté aillent voir les moutons des voisins. Avec un tandem chargé, ça veut dire: s'arrêter, Sandrine doit descendre ouvrir la grille, ensuite François doit manoeuvrer pour faire passer le tandem et les sacoches dans la petite porte (qui ne s'ouvre pas souvent en entier), Sandrine doit soulever l'arrière du vélo (60kg) pour finir de manoeuvrer. Et il faut relancer le tandem. Multipliez ça une quarantaine de fois et forcément notre moyenne aujourd'hui est très basse.
Ajoutez à ça qu'on a dû attendre 45mn l'ouverture d'un pont mobile, puis l'attente pour une traversée en ferry et fatalement nous arrivons chez notre hôte, Heike, vers 18h30. Après une bonne douche, nous dégusterons un agréable dîner que Heike nous a préparé avec une bière locale tout en discutant de nos voyages. Heike a voyagé plusieurs fois en Norvège et nous a donc donné de précieux conseils pour la suite (si jamais nous décidions d'aller en Norvège, vu que la frontière est désormais ouverte).

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Burg (Dithmarschen) - Tating
Eider-Sperrwerk

Lundi 13 juillet 2020

La baie d'Eider

Nous nous levons à 8h30, la maison est encore très fraîche mais dehors il fait doux. Nous sommes partis pour notre deuxième journée ensoleillée dirait-on. Heike nous a conseillé deux magasins de vélos autour de chez elle, nous aimerions retrouver un pneu suite à notre explosion de jeudi. À 9h nous sommes presque prêts et Sandrine appelle un des magasins de vélo, en allemand, et réussi à réserver le pneu que nous voulons et qui est en stock! Ensuite, nous replanifions un peu la route pour passer par le magasin de vélo et nous prenons la route.
Juste avant de partir, Heike, qui était censée travailler est repassée chez elle car son client avait annulé leur rendez-vous, ça nous donnera l'occasion de lui dire à nouveau au revoir.
La route se passe bien, étonnamment, il y a un peu de relief dans la première partie de la journée, jamais plus haut que 80m, mais c'est beaucoup comparé à ces deux dernières semaines.
Nous nous arrêtons à une Bäckerei pour prendre un casse-croûte vers midi: pretzel aux graines de courges, pretzel au fromage, gâteau à la cerise et une tarte meringuée à la rhubarbe. Vraiment, les allemands sont très forts en boulangerie-pâtisserie, même bien meilleurs que dans certains établissements chez nous.
Puis nous arrivons dans la ville de Wesseln où se situe le magasin de vélo Böttcher Radwelt tant attendu. Nous sommes reconnus presque instantanément et le pneu était bien rangé sous le comptoir à nous attendre. C'est parfait. Nous profiterons d'une petite table devant le magasin pour manger nos achats d'un peu plus tôt et repartons vers la côte.

Dégustation de Fritz-Cola

Le long de la côte, nous devons franchir le Eider-Sperrwerk, c'est une digue ouvrable qui régule le niveau des eaux dans les terres qui sont sous le niveau de la Mer. Nous pouvons rouler sur la digue, ça nous offre une chouette vue sur une dizaine de kilomètres mais en contrepartie, nous sommes en plein vent qui est encore de face.
Après ça il nous reste une dizaine de kilomètres pour arriver à Tating, notre point de chute. Nous nous arrêterons acheter des cerises, framboises et fraises locales pour notre quatre-heures ainsi que du Fritz-cola, le cola d'Hamburg que nous n'avions pas encore goûté mais dont nous voyons beaucoup de publicités depuis quelques temps.
Ensuite deux kilomètres avant l'arrivée, nous nous faisons arrêter sur le bord de la route par un cycliste que nous croisons. Il s'agit de Karsten, notre hôte de Warmshowers pour la nuit. Il est en course pour acheter du lait à la ferme et comme il n'y a pas tant de tandems chargés que ça dans les environs, il nous a facilement repéré. Nous faisons donc le reste de la route avec lui.
Karsten nous offrira un bon repas, une douche et comme d'habitude, nous échangerons sur nos voyages respectifs une bonne partie de la soirée.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Tating - Dagebüll
Pluie & moutons et moutons & pluie...

Mardi 14 juillet 2020

Le phare de Wersterhever

En ce jour de commémoration des débuts de la Révolution Française, que l'on appelle désormais Fête Nationale et où l'on évite de parler de la Révolution, nous n'avons pas pu jouer la Marseillaise avec notre harmonie comme l'année dernière (d'ailleurs peut-être qu'eux non plus?). En contrepartie, nous avons pris la route vers 9h sous la pluie. Karsten part travailler à cette heure-là et nous nous sommes donc calés sur ses horaires. Il fait 16°, il y a un petit vent qui nous poussera plus souvent qu'il nous freinera aujourd'hui.
La météo annonce de la pluie toute la journée et elle ne se trompera pas. On appréciera cependant les petites variations: pluie fine, embruns, légères accalmies, grosses averses de bâtard, etc...
Nous avons retrouvé la Mer du Nord depuis Hamburg et nous longerons la côte toute la journée, un peu sur une petite route assez calme et principalement le long de la Mer sur une voie verte partagée entre nous et des moutons, le tout dans la grande zone naturelle protégée du Schelswig-Holstein. C'est une zone maritime qui contient pleins d'îles et de presqu'îles. Nous roulerons sur les plus proches de la côte et nous verrons au loin les plus lointaines. Certaines sont reliées au continent par des longues digues (on a même vu un petit chemin de fer), d'autres sont accessibles uniquement par la mer. C'est très joli et nous aimons beaucoup rouler à travers les moutons. Un panneau a d'ailleurs retenu notre attention sur cette route: on y voyait un mouton sur le dos, les 4 pattes en l'air. Saviez-vous qu'un mouton risque de mourir s'il se retrouve sur le dos? Apparemment l'estomac écrase alors ses poumons et entraîne la mort de l'animal. Alors on nous expliquait sur ce panneau comment attraper le mouton par sa laine de son dos et comment le retourner. Depuis nous sommes très vigilants et si besoin, nous irons returner un mouton!
En plus des moutons aujourd'hui, nous verrons nombre d'oies sauvages s'envolant en masse à notre approche, mais aussi des huitriers pie au long bec orange.

La jolie ville de Husum

Le seul ennui est que, comme précédemment, dans les pâturages, nous sommes confrontés aux grilles tous les kilomètres, et il faut à chaque fois s'arrêter, faire des manoeuvres et relancer le tandem. C'est un peu chiant et nous sommes beaucoup plus lents dans ces cas là. Mais comme nous sommes partis tôt et que la journée n'est pas trop longue (90km), nous arrivons à Dagebüll vers 16h dans un petite pension que nous avons réservée pour trois nuits. En effet, nous sommes désormais à 15km du Danemark et nous ne pouvons pas y entrer librement. Selon toutes vraisemblances, nous devrons montrer aux autorités le trajet que nous souhaitons effectuer, les endroits où nous dormirons et le billet de ferry qui nous fera quitter le pays. En gros, nous n'avons que le droit de transiter par le Danemark. Donc nous nous sommes réservés ces quelques jours pour préparer la suite de notre voyage. Et nous reprendrons la route vendredi matin.
Les photos sont désormais disponibles en cliquant sur l'îcone "photo" en bas à gauche de l'écran.
Vous pouvez également nous suivre d'aventures en aventures grâce aux flèches latérales.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!