Aventure précédentePrevious adventure:
AllemagneGermany
Aventure suivanteNext adventure:
La FennoscandieFennoscandia
Contes Photos
Vers Ribe
Départ de la Pension Louisa
Sur les routes allemandes
4ème frontière: le Danemark... nous passons clandestinement
Vue sur la mer depuis le Danemark
Petite pause
Gateaux achetés dans une Bäckerei allemande avant la frontière
Piste cyclable au Danemark, en cailloux
Petit coucou depuis notre vélo!
Autre piste cyclable au Danemark, bitumée
La jolie ville de Ribe
Vers Kærgård
La Mer du Nord
Petite pause
Petite pause
Vers Fjaltring
Site de camping gratuit
Notre tente à l'abri de la pluie
Entre mer et étangs
Courte pause le temps d'une photo
Maison au milieu des dunes
Les dunes danoises
Les dunes danoises
Vue depuis notre chambre
Coucher de soleil
Vers Stenbjerg
Eglise sur la côte
Sur la côte Danoise
Sur la côte Danoise
Sur la côte Danoise
Ah ça nous rappelle le Portel!
Sur la côte Danoise
Ca souffle mais ça vaut le coup
Photo d'Emil Rasmussen devant le phare de Bovbjerg
Combien de drapeaux danois voyez-vous?!
Entre Mer du Nord et étangs
Entre deux lacs
Entre mer et étangs
Entre mer et étangs
Ici la digue est faite de dunes et c'est joli
Sortie du ferry
Sortie du ferry
Vent et vagues
Vent et vagues
On se croirait à l'épi 17 à Berck non?
Vent et vagues
Vers Bulbjerg
Super piste cyclable sur la côte Danoise
Super piste cyclable sur la côte Danoise
Une ligne de bunkers dans les dunes
Une ligne de bunkers dans les dunes
Une ligne de bunkers dans les dunes
Cold Hawai: prise d'assaut par les kite-surfs et les planches à voile
Planches à voile et kite-surfs à gogo
Soleil et vent: un temps idéal pour les sports de voile
Innombrables campers, camping-cars et vans
Innombrables campers, camping-cars et vans
Une piste cyclable vraiment géniale
Ça se passe de traduction, non?!
Fromage danois (on dirait du Comté) avec du pain noir allemand!
Vers Løkken
Quel vent!
Panorama de Bulbjerg, seule falaise du coin
Bulbjerg: vue sur les dunes
Bulbjerg: vue sur la mer
Bulbjerg: vue sur la mer
Bulbjerg: ça souffle! Ca nous rappelle le Cap Blanc Nez!
Bulbjerg: vue depuis l'intérieur du blockhaus
Le blockhaus de Bulbjerg
Piste caillouteuse de la journée
Des maisons on aperçoit seulement la boîte aux lettres tant elles sont cachées dans les dunes
Maison au toit végétalisé
Encore des maisons au toit végétalisé
Vue sur les dunes et la mer
Vue sur les maisons discrètes, au creux des dunes
Vue sur la plage
Vers Hirtshals
Sur la plage!
On s'est fait doublés!
Drôle de piste cyclable...
Les voitures ont le droit de rouler sur la plage
Cabanes de plage
Port de plaisance de Hirtshals
Port de plaisance de Hirtshals

"Something is rotten in the state of Denmark"

Dagebüll - Ribe
Quatrième frontière

Vendredi 17 juillet 2020

Départ de la Pension Louisa

Après deux jours de repos, de barbecue et surtout de préparatifs pour la suite, nous allons enfin vérifier si Shakespeare avait dit juste (on n'espère pas). Bon le seul truc un peu pourri qu'on a trouvé au Danemark, c'est leur contrôle des frontières. Nous nous étions renseignés sur le site de la sécurité routière danoise. Le site annonce les problèmes de trafic, les déviations, les travaux, etc... c'est pas mal fait et on peut filtrer les messages pour les poids lourds, les véhicules légers ou les vélos. Tous les postes frontières (sauf deux) sont fermés entre l'Allemagne et le Danemark, pour les voitures et pour les camions. Le site indique tous les postes frontières aux vélos, ça nous a un peu rassuré parce que les deux postes ouverts sont sur une autoroute et sur une nationale à très gros passage, donc on préférerait éviter (même si on sait bien que à chaque voyage, on fait un petit tour d'autoroute).
Donc ce matin, après avoir rendu les clés de la pension à 10h puis 25km de tandem et un dernier passage dans une Bäckerei, nous arrivons à un poste frontière sur une petite route de campagne et là: route barrée, blocs de béton, barrières et interdiction de passage. Quelques camping-cars danois sont arrêtés et dans l'impossibilité de passer également. Bon c'est la campagne, le poste de douane est vide et on n'a pas que ça à faire donc l'air de rien, on passera par les champs à un endroit où quelqu'un à déjà retiré les barbelés, sans doute pour laisser passer des promeneurs (ou même d'autres cyclotouristes).

Passage clandestin de la frontière entre Allemagne et Danemark!

Pendant les quelques prochains kilomètres, nous ressentons une toute légère anxiété à chaque voiture qui nous croise (des fois que ce soit la douane). Et puis une fois qu'on arrive à la ville de Højer, nous sommes déjà à l'aise. On s'était toujours dit qu'on aurait jamais trop de souci à traverser clandestinement une frontière terrestre, mais nous pensions surtout pour le chien! Au cas où nous n'aurions pas pu passer, le poste frontière officiel nous aurait fait faire un détour de 40km minimum, mais hier nous avions repéré tous les chemins de campagne qui nous auraient fait passer la frontière discrètement.
Mis à part ce petit évènement, il fait beau et chaud, nous sommes au Danemark, le modèle de l'intégration du vélo sur la voie publique donc nous avons hâte de voir comment ça se passe. Et nous ne sommes pas déçus. Des les premiers tours de roue, une voiture sur trois nous fait des grands signes pour nous saluer ou nous féliciter (ça ne sert à rien mais ça fait plaisir), ensuite, il y a , comme prévu, des itinéraires cyclables, courtes et longues distances, et tout est fléché, balisé avec le numéro de la route, les directions, les kilométrages... Les pistes cyclables sont en bon état (jusqu'ici). Certaines portions ne sont pas bitumées, mais nous le savions et nous pouvons les éviter grâce à notre nouvelle application GPS. Mais aujourd'hui, même non bitumée, elles n'étaient pas dangereuses pour le vélo. Donc pour une première journée, nous sommes sous le charme du Danemark (après c'est sûr que c'est facile de faire mieux que l'Allemagne!).

Petite pause sur la route, la mer du Nord est au fond

Pour la route nous continuons de longer la Mer du Nord et c'est toujours à peu près plat. Nous avons repéré un camping à 80km. En fait, il s'agit juste d'un jardin d'un couple d'une soixantaine d'années, où l'on peut disposer 5-6 tentes. Ils ont également un barbecue à disposition et un abri ouvert en bois dans lequel on peut dormir (ce genre d'abri est très populaire au Danemark). Il y a également des douches et des toilettes et la nuit nous coûtera 80DKK (ou couronnes danoises) ce qui fait environ 10€. Le seul hic est que nous n'avons pas trouvé de distributeur sur notre chemin et que arrivés au camping, il nous a fallu reprendre le vélo pour trouver une ville avec une banque et refaire 15km pour nous approvisionner en espèce! Et on refera encore 4km pour aller manger à l'unique restaurant du village, une pizzeria! Ça va qu'on aime bien faire du vélo.

superwanchan






Inscrivez-vousSign-up
Mot de passe oubliéForgot your password

Tu souhaites:

  • Un affichage personnalisé?
    (caractères japonais, images de fond)
  • Participer aux jeux-concours?
  • Réagir à nos articles?
  • Recevoir notre newsletter?

Alors inscris-toi!

Would you like:

  • To customize the display?
    (japanese letters, backgrounds)
  • To play our quizz?
  • To comment our texts?
  • To receive our newsletter?

Then sign up!

CommentairesComments

superwanchan
Le 25/07/2020 à 20h51min

On est là pour ça!

zezette
Le 22/07/2020 à 20h40min

Super ...merci pour ces belles photos et ces vidéos qui permettent de voyager avec vous...
Bonne route
Gros bisous
Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Nos photos au Danemark

Ribe - Kærgård
Enfin l'été!

Samedi 18 Juillet 2020

Petite pause sur la route

Ce matin nous avons été plus rapides pour ranger notre tente et préparer le tandem. Au lieu de 2h on a mis 1h30. On a repris la route à 9h45 avec le soleil, il faisait déjà 19°C. Nous avons roulé en suivant la route EuroVélo 12, piste cyclable internationale. Elle est en bon état et bien balisée. Combinée avec notre GPS, on ne se trompe presque jamais. On avale donc les kilomètres assez facilement puisque tout est plat. D'ailleurs nous avons croisé pas mal de cyclistes voyageurs aujourd'hui.
Notre itinéraire du jour fait presque 90km. Nous avons reperé, pour cette nuit, un emplacement pour planter notre tente dans un bois grâce à un site Danois dédié: udinaturen.dk. Sur ce site on trouve une carte de tous les endroits gratuits ou non, avec abri ou non, avec toilettes ou non, etc. Ce soir, nous planterons donc notre tente au milieu des pins. L'emplacement est gratuit. Il dispose de toilettes, de tables et de bancs en bois et d'un abri pour y faire un feu. Il ne manquerait qu'un accès à l'eau (et l'électrivité) pour que ce soit parfait. Mais pour nous, pour un soir, c'est déjà bien.
La météo annonce de la pluie pour cette nuit et demain. Nous essaierons de planter notre tente à l'abri. Et demain, pour faire sécher tout cela, nous irons dans une auberge de jeunesse.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Kærgård - Fjaltring
2000mm sous les mers

Dimanche 19 juillet 2020

Notre campement

Comme annoncé par la météo, il a plu une bonne partie de la nuit, mais nous avions la chance d'avoir un gazebo où nous souhaitions planter la tente. Il n'y a même que ça en guise de camping (plus un toilette sec). Le gazebo est grand et destiné à abriter des gens qui voudraient faire du feu donc au centre il y a une sorte de grand foyer et tout autour, il y a des tables et des bancs. Comme nous sommes seuls, nous avons planté la tente entre les tables et en se collant au chaudron, la quasi-intégralité de la tente est à l'abri.
De ce fait, à 7h30 ce matin, alors que la pluie a cessé, nous pouvons replier la tente qui n'est mouillée que de l'humidité du matin. Un petit coup de serviette et elle peut être remballée presque sèche. Et nous reprenons la route vers 9h.

Journée dans les dunes

Aujourd'hui nous prévoyons environ 110km jusqu'à l'auberge de jeunesse de Fjaltring. Il faut qu'on y soit avant la fermeture de la réception (et de l'épicerie) à 18h. Nous sommes sur une fine bande de terre coincée entre la Mer d'un côté et une longue succession de lacs de l'autre. La côte est délimitée tout le long par une énorme dune, toujours très haute et végétalisée. Nous comprendrons vite pourquoi en la gravissant lors d'une pause: la Mer est plus haute de 2-3 mètres que toute la bande de terre sur laquelle nous roulons. Nous avons donc passé la journée sous le niveau de la Mer.
La première moitié du parcours est très agréable avec un léger vent globalement dans le dos, de gros nuages mais pas de pluie. Nous roulons dans les dunes où un chemin cyclable a été aménagé, principalement sur du sable et des cailloux bien tassés, de telle sorte que ça roule super bien. Et c'est très joli. Nous traversons des dizaines de villages de maisons de vacances et de campings.

Vue depuis notre chambre

Sandrine: Là, je me dois quand même de rajouter une petite anecdote. Sur la route on croise de nombreux cyclistes, des marcheurs, des promeneurs. Il faut parfois prendre des précautions pour les doubler, tout en évitant de glisser dans le sable (la chute dans le sable on a déjà pratiqué, pas besoin de recommencer). Et moi (Sandrine donc) quand ca devient délicat, qu'on met le pied à terre et qu'on pousse, eh bien mon premier réflexe c'est de descendre, plus ou moins en route. En plus à ce moment-là se trouvait un joli chien tout mouillé (il revenait d'une baignade, m'a informée sa propriétaire allemande). Et après avoir passé le passage glissant, François se remet à pédaler... alors que je suis encore en train de marcher à côté du vélo! Apparemment il n'a pas du tout remarqué que je n'étais plus sur le tandem et moi j'ai du courir à côté car j'étais liée au guidon par mes écouteurs... Ça a bien fait rire les allemands, et nous aussi!
La seconde partie est moins aisée, d'abord on tombe sur une route de gros cailloux, moyennement praticable sur une quinzaine de kilomètres. On y roule à peu près deux fois moins vite. Ensuite, on essuie quelques averses. Malgré tout, nous aurons encore des passages sympathiques, notamment à travers de jolies forêts sur des sentiers bien aménagés. Et enfin, les 20 derniers kilomètres se font sur une ligne droite plein Nord et le vent a tourné et nous luttons contre lui jusqu'au bout. En fin de journée, voire cette ligne sur laquelle on peine à avancer est un peu démoralisant. Mais ça ne nous empêche pas d'arriver à 17h à l'auberge de jeunesse de Fjaltring, puis d'aller faire un tour à l'épicerie pour se concocter un repas de fortune: nems, lasagnes et fromages locaux (quand même!).

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Fjaltring - Stenbjerg
Vent et eau

Lundi 20 juillet 2020

Comme nous avions un toit, de l'électricité, un accès internet et un peu de temps (quel luxe!), nous avons préparé les derniers jours qu'il nous reste au Danemark. Et comme nous avons bien avancé hier, il ne nous reste que 250km à faire sur 4 jours. Donc aujourd'hui, petite journée de 71km. Du coup: grasse matinée jusque 8h30 pour Sandrine, 9h pour moi. Ensuite, nous repassons à l'épicerie de Fjaltring pour acheter des petites viennoiseries locales et en route.

La photo d'Emil Rasmussen devant le phare de Bovbjerg

Dès les premières minutes, on constate que la météo ne s'est pas trompée et que c'est bien le retour du vent, un vent constant inépuisable (pas comme nous!), à 50-60km/h et qu'on va avoir en plein dans le nez jusqu'au ferry pour la Norvège. Donc nous n'avançons pas très vite, d'autant plus que dès la sortie du village, nous nous retrouvons à longer des falaises (un peu de relief enfin), certes pas très élevées mais complètement exposées. Les vues sont sublimes et nous avons l'impression d'être les rois du monde sur notre petite voie cyclable (des rois qui en chieraient beaucoup contre le vent, mais des rois quand même).
Beaucoup de monde sur cette dizaine de kilomètres et nous en profitons pour discuter en anglais, en allemand, avec nos rudiments de norvégien. Aussi à un moment, nous croiserons un photographe local, Emil Rasmussen, alors qu'il photographiait le phare de Bovbjerg. Et avec un timing idéal, il nous a pris ce super cliché. Un coup de bol! Takk, Emil!

Après ce passage des falaises, nous passons 2 heures à slalomer entre les lacs, toujours en luttant contre le vent, et avec toujours la mer et les dunes à l'ouest. À la moitié du chemin, nous arrivons dans la petite ville de Thyborøn, le seul endroit où nous pouvons nous ravitailler aujourd'hui. Nous achetons donc sandwichs et salades pour ce soir, ainsi que quelques autres viennoiseries locales à manger dans les cinq minutes. Pourquoi dans cinq minutes? Eh bien parce que Thyborøn est un cul-de-sac et il faut continuer en bateau. Une petite traversée de 20mn qui nous permet de poursuivre vers le nord. Pour la petite anecdote, nous avons payé près de 10€ à un automate pour la traversée avant de nous rendre compte que c'était gratuit pour les cyclistes en juillet!
Nous continuons de nouveau à "foncer" plein nord entre mer et lacs avec un vent de plus en plus soutenu dans le nez sur 20km avant de pénétrer dans une énorme forêt qui nous abritera jusqu'à notre camping pour la nuit dans la toute petite ville de Stenbjerg dans le parc national de Thy.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Stenbjerg - Bulbjerg
Cold Hawaï

Mardi 21 Juillet 2020

Une piste cyclable géniale sur la côte Danoise

Quel temps idéal pour camper: il y a du vent et du soleil. Ainsi on peut aérer la tente le soir pour ne pas avoir trop chaud. Et le matin, la tente est toute sèche au moment de la remballer. En plus, le camping que nous avions pour cette nuit était très agréable: pas trop grand, propre, bien équipé. Il y avait un salon pour dîner et se détendre à l'abri, une cuisine et même un lave-linge. Tout cela pour seulement 80DKK, soit env 10.60€! Les gens y étaient très sympathiques. Encore une fois nous avons parlé anglais, allemand, français et quelques mots de norvégien qu'on apprend et qui ressemblent beaucoup au Danois.
Nous sommes partis du camping vers 10h15. La piste cyclable, comme d'habitude, longe la côte. Elle est parfois appelée Panoramaruten. Comme nous n'avons que peu de kilomètres à parcourir aujourd'hui, on s'amuse à faire quelques petits détours. On s'arrête faire nos courses pour le repas de ce soir et nos casse-croûtes dans un magasin Spar couplé à une sandwicherie. Le choix est large, c'est parfait. Au menu ce soir, salade de boulgour, salade de pâtes, sandwich au poisson pané et un autre au rôti.

Soleil et vent: ici c'est Cold Hawaï !

Notre itinéraire passait aujourd'hui par deux points remarquables: le premier est un site surnommé Cold Hawaï (Hawaï froid), prisé par les kite-surfeurs et les véliplanchistes. Le nombre de campers (vans aménagés) et de camping-cars est impressionant. Il y a beaucoup de monde à l'eau. Normal, la météo est idéale: soleil et vent. Par contre, ça sent le poisson! En effet il y a, juste à côté, un port et un site de transformation du poisson. Le deuxième point remarquable de l'itinéraire est une ligne de bunkers au milieu des dunes.
Nous avons fini de pédaler à 15h. Nous sommes arrivés dans un camping qui ressemble fort à celui d'hier. Nous avons pu profiter du soleil encore quelques heures, sur nos chaises pliantes très confortables. Certes en pantalon et manches longues car le vent souffle toujours et il ne fait que 15-16°C maximum dans la journée. Malgré tout, ça fait du bien de profiter un peu.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Bulbjerg - Løkken
4x4 dans les dunes

Mercredi 22 Juillet 2020

Vers 9h45, après avoir tout rangé et avant le départ de la journée, nous passons payer pour la nuitée au camping (ici, la confiance entre les gens est assez grande, peu de barrière, peu de vol, peu d'impayé, etc..., c'est très relaxant et ça rappelle le Japon). Nous discutons un peu avec le proprio qui est très sympa et il nous conseille un petit détour touristique. Il s'agit de la falaise de Bulbjerg. Notre route ne passait pas très loin et un petit détour de moins d'un kilomètre (qui monte et face au vent), nous y amène et effectivement ça valait le coup. Plutôt que des belles phrases, voyez plutôt la vidéo ci-contre qui montre un des côtés.
Ensuite le thème de la route aujourd'hui est: "pas de route"! On parcourera environ 65km de chemins de cailloux, de chemins de poussière, de chemins de sable et d'autres voies forestières difficilement praticables. L'avantage c'est que dans la plupart des cas, nous n'avons pas à nous soucier du trafic automobile mais en contrepartie, c'est très lent et ça abime le tandem. Comme il nous reste que très peu de temps au Danemark et que la suite se fera sur du bitume, nous décidons de rester sur ces chemins. De plus, nous n'avons que 75km à parcourir aujourd'hui et aucun ferry ou pont mobile pour nous faire perdre du temps.
Si le vent est toujours aussi fort, il nous aide plus qu'il nous embête car la côte n'est plus orientée comme hier, ça c'est chouette. Nous partageons encore la journée entre forêts et dunes, et c'est chouette aussi.

Maisons dans les dunes de Sønder Kettrup

En fin de journée, nous gravirons de nouveau une petite falaise au niveau du petit village de vacances de Sønder Kettrup. Ici un joli point de vue sur les dunes toujours aussi végétalisée. Dans le nord du Danemark, les maisons de vacances dans les dunes sont généralement de couleur verte (pour aller avec la végétation) et de l'herbe pousse sur les toits. Du coup, elles se fondent vraiment bien dans le paysage. En ce moment, presque toutes les maisons sont utilisées mais on imagine qu'une fois l'automne arrivé, tous ces villages que nous traversons seront entièrement vide. Ça a l'air encore pire que Merlimont par ici, d'ailleurs il n'y a pas le moindre commerce de quelque sorte. Seules quelques fermes, quand on rentre un peu plus dans les terres, proposent fruits, miel ou légumes (très souvent des pommes de terre (qui ne rentrent pas dans les trois catégories que je viens de lister!)).
Nous finirons notre journée dans la ville de Løkken au camping Grønhøf que nous avions repéré car dans le coin, il est le plus petit disponible. Les autres sont des villages entiers avec piscines, golfs, et diverses activités. Mais pour une nuit, plus c'est à taille humaine et mieux c'est pour nous.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Løkken - Hirtshals
Cinquième frontière

Jeudi 23 juillet 2020

Réveillés par le soleil et la chaleur sous la tente vers 8h00. C'est bien la première fois de ce voyage. Le vent est donc tombé, il souffle encore mais la tempête est terminée. Nous prenons tout de même notre temps pour tout remballer et partons tranquillement vers 9h45.
Nous nous dirigeons de nouveau vers la Mer et à 2km nous avons une petite surprise, le GPS et la signalisation locale sont formels, la route continue... sur la plage. Rouler sur la plage on l'a souvent fait à Merlimont, on avait même un vélo qu'on n'utilisait que pour ça (il n'a pas duré un an, c'est agressif le sable). Petite particularité danoise, là où l'on est sûr d'être tranquilles en France, ici même sur la plage les voitures peuvent rouler. Donc nous roulons 5km avec des voitures qui passent à droite à gauche (le code de la route ne s'applique plus trop sur la plage). Pas de comportement dangereux, mais pour nous c'est toujours surprenant de voir tant de moteurs sur le sable.
Ensuite nous rejoignons des routes plus classiques en longeant une route sur une belle piste cyclable, bien lisse, bitumée, large, de telle sorte que nous pouvons rouler tranquillement entre 20 et 25km/h (car il n'y a plus de vent), ce qui change des 12-15km/h de ces derniers jours dans les cailloux et dans la tempête. Ça fait du bien! Assez rapidement nous entrons dans la ville de Hjørring où nous avons prévu de passer chez un vélociste. En effet depuis quelques jours notre dérailleur arrière a perdu son parallélisme et en conséquence, les vitesses changent quand elles veulent (ou pas), et la chaîne saute beaucoup. Ce n'est pas un gros problème mais c'est désagréable. Pour régler l'affaire, il faut un outil particulier qui est très lourd et encombrant et que nous avons choisi, par conséquent, de ne pas prendre. Donc il faut passer voir un professionnel.
Nous arrivons donc chez AC Cycler vers midi mais l'expert est débordé et nous demande de repasser dans deux heures et demi. Pas de souci, Hjørring est une assez grande ville, nous irons faire des courses et puis on se trouvera même un petit restaurant (juste pour passer le temps!)
À 14h30, nous sommes de retour et en moins de trente minutes tout est réglé. Ça nous coûte 125DKK (16€) et c'est réglé par un professionnel!

Port de plaisance de Hirtshals

Ensuite 20km nous séparent de Hirtshals, petit port septentrional du Danemark depuis lequel nous prenons un ferry ce soir pour Bergen en Norvège. Arrivés à 16 à Hirshals, nous nous baladerons dans le petit centre ville pour profiter d'une glace avant de s'abriter dans un troquet très local pour boire une Tuborg en rédigeant ces lignes et en attendant l'heure du ferry au chaud. La tenancière du bar a organisé un bingo et il y a pas mal d'ambiance.
Les photos sont désormais disponibles en cliquant sur l'îcone "photo" en bas à gauche de l'écran.
Vous pouvez également nous suivre d'aventures en aventures grâce aux flèches latérales.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!