Aventure précédentePrevious adventure:
L'Estonie (suite)Estonia (next)
Aventure suivanteNext adventure:
La LituanieLithuania
Contes Photos
Vers Kundziņi
Dernier drapeau avant la frontière Estonie-Lettonie
Signalisation bi-face: Estonie d'un côté et Lettonie de l'autre
Bien arrivés en Lettonie!
Un élevage de rennes
Les rennes du Père Noël sont prêts...
C'est vraiment pas loin...!
Soleil rasant sur des ruines
Kundziņi vu du ciel
Coucher de soleil
Vue à 180°
Campagne Lettone
Voyez-vous le toboggan blanc qui se jette dans le bras du lac?!
Notre première soirée en Lettonie
Vers Sigulda
Perle, Saint-Bernard de 3 mois
Perle, le chiot du gîte
Le manoir de Krimulda
Le manoir de Krimulda vu du ciel
Près du manoir
Les ruines du château médiéval de Krimulda
Le château de Turaida vu de loin
Les ruines du château médiéval de Krimulda
L'église de Turaida
L'église de Turaida
Le château de Turaida
Visite du château... à vélo!
Le château de Turaida
L'épaisseur du mur de cette tour vaut entre 3 et 4 mètres!
Le château de Turaida
Le château de Turaida vu de la tour
L'intérieur de la tour
Coucou, c'est moi!
Vol au dessus de Turaida
Le château de Turaida vu du ciel
Le château de Turaida et la rivière Gauja
La flèche du château de Turaida
La grotte de Gutmanis
La grotte de Gutmanis
La grotte de Gutmanis
Entrée du château de Sigulda
Le château de Sigulda
Les ruines du château médiéval de Sigulda
Le château de Sigulda
François et son drone
Les ruines du château médiéval de Sigulda
Vol au dessus de Sigulda
Les ruines du château médiéval de Sigulda vues du ciel
Vers Rīga
Sur la route de Rīga
Coucher de soleil à Rīga
Rīga
Cathédrale orthodoxe russe
Cathédrale orthodoxe russe
Cathédrale orthodoxe russe
Le monument de la Liberté, érigé en 1935
Monument de la liberté, Rīga
Maisons des Têtes Noires de Rīga
Église St Pierre haute de 123 mètres
Beau bâtiment à Rīga
Kiosque pour prendre un café
Une église orthodoxe à Rīga
Drôle de statue à Rīga
Le tram de Rīga
Vieille ville de Rīga
Vieux coffres et tonneaux en bois
La cathédrale du Dôme, protestante, de Rīga
La bourse, désormais un musée d'art
autour de la place du Dôme
Une maison penchée
Un des fameux chats de Rīga
L'autre chat de Rīga
Les fameux chats de Rīga
Dans le centre-ville de Rīga
Dans le centre-ville de Rīga
La place du Dôme à Rīga
Le château de Rīga, résidence présidentielle et musée
Le château de Rīga, vu du pont
Rīga, capitale Lettone
Rīga, capitale Lettone
L'académie des sciences de Lettonie
L'académie des sciences de Lettonie
L'académie des sciences et au fond, les 4 halles
Une poule dorée!
Flèche de l'églie St Pierre, à 123m!
Un des chats de Rīga
L'autre chat de Rīga
Une flèche de Rīga
La flèche de la cathédrale Dôme
La flèche de la cathédrale St Jacques
La place du Dôme
Ancien Quartier Général du KGB à Rīga
Vers Ķegums
Départ de Riga
Une drôle d'église
Belle piste cyclable loin de l'autoroute
Hors des sentiers battus...!
Pas toujours facile de se frayer un passage...
Attention, les écoliers lettons sont très pressés d'aller à l'école!
Drôle d'engin!
Arrivés à notre hôtel du soir à Ķegums
Belle vue depuis notre chambre
La rivière Daugava
Un bras de la Daugava
Des ilots sur la Daugava
Fromage letton, loin d'être aussi bon que ceux de la Chèvrerie de Rilly!
Vers Jēkabpils
Le chat de l'hôtel, trop mignon!
Une église
Grand barrage sur la rivière Daugava
??

Labdien Latvija!

Treimani - Vidriži
Huitième frontière

Dimanche 8 novembre 2020

Bien arrivés en Lettonie

Beaucoup d'incertitudes en ce dimanche. Tout d'abord, nous avons dormi à 5km de la frontière Lettone donc nous entrons dès le début de la journée en Lettonie. Et comme c'est la première fois que nous y mettons les pieds (et les roues), nous avons beaucoup d'interrogations sur: l'état des routes, le civisme des conducteurs, le risque de se faire piquer des trucs sur le vélo quand on fait les courses et bien sûr le port du masque, la distance physique à respecter, etc...
Au nombre des incertitudes, il faut ajouter que nous ne savons pas si nous avons le droit d'entrer en Lettonie. En effet, jusque vendredi, en arrivant d'Estonie (ce qui est notre cas), l'entrée était possible sans contrainte. Cependant les chiffres et régulations sont mis à jour tous les vendredis et il y a deux jours donc, les chiffres étant mauvais, l'entrée est beaucoup plus compliquée. De ce que nous avons compris cependant, même si les chiffres et régulations sont publiés le vendredi, ces dernières sont effectives le lundi suivant, c'est à dire demain. Donc nous avons probablement franchi la frontière légalement (mais nous sommes les derniers!).
Malgré tout, la vie en Lettonie se complique et dès lundi, le masque devient obligatoire pour tous dans les lieux clos, les restaurants, les cafés et les musées seront également fermés. Pour le moment, nous sommes encore libres de faire du vélo!

C'est vraiment pas loin...!

La Lettonie affiche un taux très décent d'itinéraire cyclable sur opencyclemap et nous en avons essayées plusieurs ce matin. Le verdict est mitigé: les itinéraires sur route sont très bien mais il y a pas mal d'itinéraires (bien fléchés par ailleurs) qui sont sur des pistes ou des chemins et ils ne sont manifestement praticables qu'en été. Nous nous sommes donc retrouvés à patauger dans le sable, la boue et dans des trous de toutes tailles pendant longtemps avant de pouvoir changer notre fusil d'épaule. Heureusement qu'il faisait beau et qu'il ne pleuvait pas parce que c'est un coup à perdre la motivation ça. Enfin nous avons mis deux heures environ à parcourir 12km de rodéo en finissant à pied avant de rejoindre du bitume que nous essaierons de ne plus quitter.
Après ça, tout va tout seul, la Lettonie n'est pas vraiment vallonnée mais n'est pas non plus désespéremment plate comme sa voisine Estonienne, et nous devons monter et descendre quelques timides pentes. C'est génial, ça nous permet de varier notre assise et donc de ne pas avoir mal aux fesses.

Notre gîte vu du ciel, à 180°

Nous ferons un tour dans un supermarché de Limbaži où nous n'aurons pas de problème à laisser le vélo et ses bagages sans surveillance. Nous sommes tout de même toujours prudents et préférons les magasins d'où nous pouvons voir dehors mais nous n'avons pas toujours le choix. Le supermarché présentait un choix de produits intéressants et surtout des prix très très bas! (tout comme les logements qui ne dépassent quasiment plus jamais les 30€ la nuit).
Nous arriverons à Kundziņi un peu après 15h30 dans une maison d'hôte où nous passerons la nuit après, bien sûr, avoir profité de leur sauna. C'est tenu par une famille adorable qui a un Saint-Bernard de trois mois tout mignon et qui habite une belle maison au milieu de la campagne et desservie par un bout de chemin de sable et de boue (très typique de la région).

superwanchan






Inscrivez-vousSign-up
Mot de passe oubliéForgot your password

Tu souhaites:

  • Un affichage personnalisé?
    (caractères japonais, images de fond)
  • Participer aux jeux-concours?
  • Réagir à nos articles?
  • Recevoir notre newsletter?

Alors inscris-toi!

Would you like:

  • To customize the display?
    (japanese letters, backgrounds)
  • To play our quizz?
  • To comment our texts?
  • To receive our newsletter?

Then sign up!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Toutes nos photos en Lettonie

Vidriži - Sigulda
La route des 3 châteaux

Lundi 9 novembre 2020

Perle, le chiot du gîte

Une fois n'est pas coutume, nous avons prévu une petite journée de vélo: seulement 40km. Nous pensions rejoindre Rīga et y rester quelques jours, et de là utiliser les transports en commun pour visiter les environs. Mais avec les nouvelles restrictions et fermetures de musées, on s'est dit que ce ne serait sûrement pas facile, voire pas possible. Donc nous avons choisi le patrimoine dans lequel il ne faut pas forcément rentrer (genre des châteaux) et nous avons choisi de passer par la ville de Sigulda (et comme il y a plein de choses à y voir, d'y dormir également).
Sigulda est une ville et elle est connue pour les 3 châteaux (4 si on compte bien (comme les mousquetaires)) l'environnant. C'est un espace géographique perché à une centaine de mètres d'altitude et il y a un fleuve, le Gauja qui serpente au milieu à 20 mètres d'altitude. Ça crée donc une belle vallée et de jolis points de vue. Et donc à plusieurs époques, les habitants ont construit des châteaux qui se font face: à Sigulda, à Krimulda et à Turaida.

Mais tout d'abord: hier soir nous sommes donc allés au sauna. il était dans un autre bâtiment. Vers 19h quand nous y sommes allés, le sol était déjà gelé. Voilà l'hiver arrive. On nous avait conseillé d'aller nous baigner dans le lac en sortant du sauna mais nous n'y avons mis que les pieds, nous avons encore des progrès à faire!
Et du coup, ce matin en partant il faisait à peine 1°C, nous avons donc ajouté une épaisseur pour commencer la journée de vélo.
Après 30km, nous sommes arrivés à Krimulda où nous avons admiré le manoir et les ruines du château, puis nous avons repris le vélo jusque Turaida. Là, l'entrée dans l'enceinte du château est payante. Ce n'est pas cher (3.50€ par personne) mais les vélos sont censés rester à l'entrée et avec tous nos bagages, c'est un peu gênant. En expliquant notre situation aux hôtesses d'accueil, nous sommes autorisés à faire rentrer notre vélo tant que nous le poussons. C'est très bien et nous ne le regretterons pas. Il reste quelques éléments du château très bien conservés comme la Tour et puis il y a aussi une des plus vieilles églises en bois du pays datant de 1750. C'est une visite très intéressante.

La grotte de Gutmanis

Ensuite nous reprenons la route et descendons vers le fleuve. Dans la descente nous nous arrêtons voir les grottes de Gutmanis. Et puis nous remontons de l'autre côté du fleuve (une petite côte à 11% sur 1km) pour enfin atteindre Sigulda.
Là nous roulons jusqu'à notre chambre d'hôte pour la nuit, une grande et jolie chambre en centre-ville, et nous repartons à pied vers les châteaux de Sigulda. Eh oui Sigulda possède un vieux château à moitié en ruine et un château récent et pimpant qui sont côte à côte.
Après tout ça, nous irons faire des courses en ville et trouverons un petit restaurant local très bon où nous prendrons des plats à emporter car depuis aujourd'hui, ici, il n'est plus possible de manger dans les restaurants. Il faut bien le dire, après plusieurs mois de tranquillité, le Covid nous a bel et bien rattrapé: masque obligatoire dans les magasins et espaces fermés, restaurants qui ne proposent plus que des plats à emporter. Enfin, tant qu'on peut "transiter"...
Voilà c'était une petite journée mais très bien chargée!

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Sigulda - Rīga
Nos problèmes avec la police Lettone

Mardi 10 novembre 2020

Aujourd'hui nous avons une route assez simple de 75km qui nous mène à Rīga, la capitale de la Lettonie. Nous avons eu beaucoup de mal à trouver un itinéraire goudronné et ne passant par des 2X2 ou 2X3 voies surchargées de camions. Nous avons donc dû passer près de trois heures en tout pour trouver un accès potable à la capitale et nous n'avons pas regretté ce boulot. Une fois sur place, on se rend compte des routes que voulaient nous faire prendre certaines applications GPS et ça fait un peu peur. Vous qui nous suivez assidûment, vous savez qu'on ne répugne pas à rouler sur l'autoroute de temps en temps mais bon, en vrai, si on peut éviter...

Sur la route de Rīga

Du coup, la route s'est plutôt bien passée, toujours à travers la forêt sur des routes calmes et puis en approchant de Rīga, en suivant des pistes cyclables ou des larges trottoirs. Nous avons eu un seul problème d'aiguillage: à 10km, il faut passer entre deux grands lacs et il n'y a qu'un pont sur lequel passe une route que l'on peut qualifier d'autoroute. Pendant un long moment, il faut suivre cette "autoroute" par une piste cyclable bien aménagée derrière des rembardes de sécurité. Jusque là, pas de problème et c'est même plutôt bien fait. Sauf qu'à un moment, il y a un échangeur et rien n'a été prévu pour les vélos! Après beaucoup de tergiversations, d'allers-retours et d'étude de la carte, nous avons dû prendre une passerelle au-dessus de l'autoroute, puis traverser une aire d'autoroute qui communiquait avec un centre commercial, puis contourner les magasins et nous avons pu enfin traverser quelques zones résidentielles puis passer l'échangeur et revenir sur la piste cyclable qui continuait de l'autre côté. Résultat: 45 minutes pour avancer d'un kilomètre...
Enfin après ça, c'était tout droit jusqu'à notre petit appartement dans le centre de Rīga que nous avons loué pour trois nuits. Donc nous vous transmettrons très vite des photos de la ville.
Concernant notre titre racoleur, nous avons effectivement eu pas mal de problème avec la police Lettone depuis que nous sommes dans ce pays. En effet, les Lettons n'hésitent pas à mettre des accents cicrconflexes à l'envers sur les "s" (š), les "c" (č) ou les "z" (ž), ils mettent des cédilles sous les "n" (ņ), les "l" (ļ) ou les "k" (ķ), des traits horizontaux sur la plupart des voyelles...(ā, ē, ī, ū, etc...) Bref nous avons de gros soucis avec la police d'écriture pour afficher notre site internet. Donc de temps en temps, vous verrez ces drôles de lettres (pour nous) qui s'affichent dans une police différente du reste. C'est la meilleure solution que nous ayons trouvée car nous voulons vous montrer comment les choses s'écrivent réellement ici!

CommentairesComments

superwanchan
Le 15/11/2020 à 20h20min

Pour la police, désolés, c'était trop tentant!! héhéhé

superwanchan
Le 15/11/2020 à 20h20min

Merci Papou!! Bonne santé à toute la famille!

papou
Le 13/11/2020 à 09h48min

super photos attention a vous bises

la fonctionnaire
Le 10/11/2020 à 20h56min

Ah, effectivement, le titre racoleur nous tient en haleine ! Ouf, ce n'est que la police ...d'écriture ! bonne continuation. Bises
Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Visite de Rīga
Capitale Lettone

11-13 novembre 2020

Rīga, capitale lettone

Cela fait 10 jours que nous avons repris le vélo et quitté Tallinn. Nous avons choisi de nous arrêter à Rīga, capitale de la Lettonie, pendant 3 jours pour nous reposer, préparer la suite et faire quelques réparations minimes sur le tandem. Ayant endommagé la fixation d'une des sacoches arrière, nous avions commandé des pièces de rechange et les avions faites livrer chez un hôte Warmshower, Marīs, à Rīga. De plus, il nous fallait trouver des rondelles pour ajuster la béquille récemment changée. Ce sont des petites choses certes, mais qui sont plus simples à réaliser quand on est à l'arrêt dans une ville. Enfin nous avons fait des emplettes pour garnir le colis destiné à nos super-gagnants du quiz: Aurélia, Renaud, Judith et Rosie, qui ont fait un sans-faute!

Découverte de la ville à pied

Chat perché!

On a beaucoup de chance avec la météo jusque là. C'est beaucoup mieux que les 2 semaines de pluie qu'on avait l'année dernière pour finir notre tour de France en tandem. Ici il ne pleut pas encore et il fait doux. On en a profité car les choses risquent de changer dans une semaine.
Nous sommes partis à la découverte de la ville à pied. Ici aussi il y a de nombreuses églises et cathédrales, catholiques, protestantes et orthodoxes. François s'est beaucoup amusé à faire voler son drône au dessus des bâtisses et plus particulièrement près des flèches des plus hauts bâtiments. On y trouve toutes sortes de personnages mais aussi des animaux: poule, coq et... des chats!
De nombreux bâtiments sont de style Art Nouveau, certains sont plutôt à la mode Soviétique. Il y a aussi de grandes halles où on trouve pleins de bonnes choses à manger: des pâtisseries à la rhubarbe, cerise, pomme, aux poissons fumés, en passant par des cornichons au vinaigre, snack très populaire par ici.

18 Novembre:

Proclamation de l'Indépendance

Le château de Rīga, résidence présidentielle et musée

La ville est parée des couleurs du drapeau letton: rouge et blanc. Partout, on voit de longs drapeaux recouvrir les façades, dans les magasins on trouve des bougies, des rubans, des noeux et tout un tas d'objets rouge et blanc. La date de la Proclamation de l'Indépendance approche, c'est le 18 Novembre.
Cela s'est passé en 1918, après la fin de la Ière Guerre Mondiale, après l'armistice signé le 11 Novembre 1918, qui est aussi célébré en Lettonie, le pays a déclaré son indépendance le 18 Novembre 1918. Comme en Estonie, l'indépendance initiale a été de courte durée. En effet, le pacte Germano-Soviétique signé secrètement entre l'Allemagne et l'Union Soviétique a remis les 3 pays Baltes sous la tutelle russe dès 1939. Et cela a duré jusqu'en 1991! Bien que la Lettonie ait déclaré la restauration de l'indépendance en mai 1990, l'Union Soviétique ne l'a pas reconnu et a envoyé l'armée. En janvier 1991, des barricades sont construites dans la ville de Rīga et des affrontements ont lieu. Ce n'est qu'en août 1991, au lendemain du coup d'état raté contre Gorbatchev, que la restauration complète de l'indépendance de la Lettonie a pu être proclamée.

Quartier Général du KGB à Rīga

Le quartier général du KGB à Rīga

Pendant la période d'occupation soviétique, c'est-à-dire de 1940 à 1991, le beau bâtiment juste en face de notre appartement, connu sous le nom de "Maison en Coin", a abrité le Quartier Général du KGB. Ce bâtiment a été transformé en musée et il est ouvert pendant la période de Covid-19 à condition de respecter toutes les règles de distanciation. Nous en avons profité pour en apprendre plus sur l'histoire du pays. Les personnes soupconnées d'êtres des oppposants au régime (étudiants, journalistes, Baltes d'origine allemande, etc.) étaient interrogées, menacées et emprisonnées dans ce bâtiment en attendant la fin de l'enquête.
La visite commence par un beau corridor, c'est la seule partie joliment décorée qui reste du bâtiment. Ensuite nous sommes passés par l'accueil où les suspects étaient déshabillés, privés de leurs effets personnels et enregistrés avec leurs empreintes et photos. Nous avons vu une salle d'interrogatoire, puis de nombreuses cellules qui étaient à l'époque souvent surpeuplées, éclairées 24h/24 pour surveiller les détenus. Nous avons traversé la petite cour intérieure destinée à la promenade quotidienne de 20 minutes. On vous passera les détails sur les menaces faites aux suspects, sur eux et sur leurs proches, les tortures physiques: coups, brûlures de cigarette ou psychologique: privation de sommeil jusqu'à ce qu'ils signent de force leurs "aveux".
En 1941, l'armée allemande prend possession de Rīga. Au préalable, le quartier général du KGB a donc été vidé de ses dossiers et de la plupart de ses prisonniers. La population a d'abord accueilli les Allemands avec espoir avant de se rendre compte que cette occupation n'était pas tellement différente de la précédente. Jusqu'à la libération en 1944, ces locaux n'auront pas été utilisés par les Nazis. Mais au lendemain de la Guerre, alors que la population s'attendait à ce qu'une décision soit prise pour rendre son indépendance aux pays Baltes, rien n'est fait et les Russes se les réapproprient. Ils réinstallent également le quartier général du KGB dans ces mêmes locaux et y resteront jusqu'en 1991.
En sortant du musée, nous recevons une invitation de Marīs, notre sauveur de warmshowers, pour aller boire un verre dans un bar de la capitale. Tous les bars et restaurants sont fermés pour raison sanitaire mais ici comme en France, les commerçants ont du stock et des factures à payer et quand ils ont des clients de confiance, ils ouvrent leurs porte clandestinement... Rendez-vous est donc pris à l'arrière du bar (dont nous ne citerons pas le nom, ni ne publierons de photo) et après échange d'un petit mot de passe (comme dans les films), nous pouvons entrer par les cuisines. Tous les stores sont baissés et d'extérieur, tout semble fermé mais à l'intérieur quelques clients se succèdent. Comme tout le temps, nous respectons des distances physiques et en fait, chaque groupe est composé de collègues de travail qui sont donc déjà en contact toute la journée. Nous resterons là avec Marīs et sa collègue (que nous avions déjà rencontrée mercredi) quelques heures avant de rentrer nous préparer pour demain.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Rīga - Ķegums
Une petite reprise

Samedi 14 novembre 2020

La jungle lettone

Ça commence à faire un paquet de jours où nous ne sommes pas importunés par la pluie et même si les prévisions sont négatives pour la semaine prochaine, aujourd'hui se profile de nouveau un temps sec. C'est appréciable surtout qu'il ne fera que 3-4°C toute la journée. Connaissant cette petite baisse de température, ce matin, j'ai craqué et j'ai troqué mes sandales pour une paire de chaussures avec des chaussettes un peu épaisses et elles étaient les bienvenues.
La sortie de Rīga n'est pas évidente. Au début, ça va, nous roulons sur la route dans le centre (samedi matin, il n'y a pas grand monde). En s'éloignant, il y a une longue piste cyclable/trottoir qui n'est pas si mal. Ensuite nous sommes sur des routes secondaires qui sont un peu chargées mais pas trop. Mais à un moment, il y a un passage compliqué où nous étions coincés entre une grosse 2X2 voies et le fleuve Daugava que nous allons suivre quelques jours. L'itinéraire cyclable officiel passe par la route mais ça ressemble à une autoroute sans bande d'arrêt d'urgence, donc nous avons préféré éviter et en contre-partie, nous avons dû traverser des champs et des terrains vagues en poussant le tandem sur quelques centaines de mètres. À un moment, il a même fallu finir de détruire une vieille clotûre et porter le vélo. Enfin, nous avons perdu pas mal de temps et d'énergie mais nous avons évité l'autoroute.

Notre gîte sur la gauche

Après ça, tout s'est très bien passé, les routes et les pistes cyclables étaient toutes goudronnées. Nous avons parcouru les berges de la Daugava à plusieurs reprises à l'abri des voitures. Il y avait des îles à franchir grâce à de petits ponts piétons et finalement un barrage à l'arrivée à Ķegums, la ville où nous avons choisi de nous poser pour la nuit. Nous sommes au bord du fleuve à l'extérieur de la ville dans une maison de vacances dans la forêt. Nous sommes très bien installé et comme nous sommes arrivés assez tôt, nous pouvons prendre un peu de temps pour regonfler nos pneus et resserrer quelques écrous qui en ont besoin.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Ķegums - Jēkabpils
Grisaille dominicale

Dimanche 15 novembre 2020

C'est un dimanche gris que nous passons aujourd'hui. Gris principalement au niveau de la météo, nous ne verrons que des nuages toute la journée. Dans le fond, ce n'est pas dérangeant pour nous: il ne pleut pas et le vent est assez faible. Bon il fait 3°C, c'est peu mais ce n'est pas gênant tant que l'on roule. Quand on fait une pause, on ne traîne plus car on se refroidit très vite et ça devient vite désagréable. L'idéal est de trouver un endroit où se réchauffer (magasin, office du tourisme, café, gare...) mais beaucoup d'établissements sont fermés à cause des législations anti-covid et puis sur certaines routes comme aujourd'hui, il n'y a tout simplement rien. Alors, nous faisons une, voire deux pauses dans la journée et elles ne durent pas plus de 10mn.

Grand barrage sur la rivière Daugava

Nous continuons de remonter grosso modo la Daugava. Donc nous roulons entre fleuve et forêt sur la même route pendant près de 90km. C'est un peu long et nous aurons quand même droit à deux distractions. Premièrement la petite ville de Jaunjelgava qui est toute petite et a du charme. Ensuite nous découvrirons le barrage de Sērene: un gros barrage comme il y en a plusieurs le long de la Daugava. À part ça, on ne va pas vous mentir, il ne s'est rien passé aujourd'hui. Toujours est-il que nous arrivons un peu avant 15h à Jēkabpils, une ville de taille moyenne où nous logeons le long du fleuve dans le centre. Nous avons un grand studio pour une trentaine d'euros avec la petite touche qui nous ravit: le chauffage au sol, l'accessoire essentiel après 6h de vélo à 3°C quand on ne sent plus ses orteils depuis bien trop longtemps.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!

Jēkabpils - Daugavpils
Le Spleen

Lundi 16 novembre 2020

C'est une grosse journée qui nous attend, nous le savions. Il y a 104km à faire, nous continuons de longer la Daugava à peu près juste que la triple frontière Lettonie-Lithuanie-Biélorussie. La météo annonce de la pluie toute la matinée, 2-3°C toute la journée et 25km/h de vent de face tout le temps. Pas la meileure météo de l'année mais c'est comme ça. Point positif, nos cartes indiquent que toute la route sera bitumée.
Bon de toutes ces prévisions, la plupart d'entre elles se réaliseront sauf la dernière: notre carte est à la ramasse complète et à peine 20% de la route est goudronnée. Le reste est un mélange de pistes assez défoncées, de sentiers de cailloux et de terre tassée, le tout globalement en mauvais état. Résultat: à cause de la route et du vent, nous peinons à atteindre 11-12km/h de moyenne jusque tard dans la journée. Et comme nous ne disposons que de huit heures de jour actuellement, nous devons finir la dernière heure de nuit. Et ça nous fait tout de même près de neuf heures en selle!
D'un point de vue touristique, on ne peut pas dire que le Sud-Est de la Lettonie regorge de centres d'interêt. Quelques églises dans les rares agglomérations ont une architecture intéressante et la Daugava, aux caprices de ses méandres présente quelques vues buccoliques mais c'est à peu près tout. Par contre, nous apprécions le calme des routes, il y a vraiment très peu de circulation en dehors de quelques grands axes. Et donc, quand la route est à peu près lisse, nous sommes agréablement bercés sur notre long tandem.
Demain sera, si tout se passe bien, notre dernier jour en Lettonie.
Les photos sont désormais disponibles en cliquant sur l'îcone "photo" en bas à gauche de l'écran.
Vous pouvez également nous suivre d'aventures en aventures grâce aux flèches latérales.

CommentairesComments

Il n'y a pas encore de commentaire à cet article.There's no comment yet for this part



Si tu désires ajouter un commentaire:
Connectes-toi ou Inscris-toi!
If you wish to leave a comment
Sign-in or Sign-up!